Voici pourquoi la croissance du e-commerce mondial peut rester plus forte, plus longtemps

Publié le 23 juin 2022 | 5 min de lecture

Les valeurs mondiales du e-commerce ont bondi au début du Covid-19, mais elles ont décliné depuis. Malgré le ralentissement général de l'activité économique, les principales tendances suggèrent que le e-commerce a encore de la place pour se développer. Ce que cela signifie pour les économies, les industries et les investisseurs.

La vague mondiale e-commerce pendant le COVID-19 est née initialement de la nécessité. Les achats en ligne offraient une alternative pratique lorsque les commerces de détail fermaient et que les gens restaient chez eux pour éviter le virus. En fait, le e-commerce mondial est passé de 15 % du total des ventes au détail en 2019 à 21 % en 2021. Il se situe désormais à un niveau estimé à 22 % des ventes.

Mais alors que les consommateurs recommençaient à faire leurs achats en personne, les investisseurs se sont posés la question suivante : le Covid-bump était-il une opération ponctuelle, ou la croissance du e-commerce pouvait-elle se poursuivre ?

Selon la banque américaine Morgan Stanley, le marché du e-commerce a beaucoup d'espace pour croître à long terme et pourrait passer de 3,3 billions de dollars aujourd'hui à 5,4 billions de dollars en 2026.

Brian Nowak, analyste financier spécialisé dans le secteur de l'Internet aux États-Unis déclare : 

"Nous pensons que l'impact de la crise du Covid ne ralentira pas la croissance future du e-commerce."

Brian Nowak estime que le e-commerce atteindra 27 % des ventes au détail d'ici 2026. Il ajoute :

"Dans le monde entier, nous n'avons pas encore vu de plafond pour la pénétration du e-commerce."

De nombreux facteurs stimulent la croissance, notamment la logistique, la possession d'appareils mobiles et l'expansion des places de marché. Pour les investisseurs, cela signifie que le boom du e-commerce va probablement se poursuivre, offrant des opportunités de gains dans de multiples entreprises et régions - et à un moment où les évaluations récentes des actions ne reflètent pas nécessairement cette croissance. 

L'adoption du e-commerce se poursuit

La croissance du commerce numérique représente un changement permanent dans la façon dont les gens font leurs achats. En fait, le modèle industriel de Morgan Stanley, ainsi que d'autres données, suggèrent que le e-commerce va continuer à gagner du terrain, même dans les pays où les achats en ligne sont déjà populaires.

En Corée du Sud, grâce à une infrastructure de paiement et de logistique bien développée, les ventes en ligne représentent déjà 37 % de l'ensemble des activités de détail. Mais la croissance n'est pas terminée. Le e-commerce en Corée du Sud pourrait atteindre 45 % au cours des cinq prochaines années, grâce à la livraison de nourriture et aux options de livraison le jour même.

De même, aux États-Unis, le e-commerce pourrait atteindre 31 % des ventes d'ici 2026, contre 23 % actuellement, à mesure que les magasins physiques ferment et que les consommateurs privilégient la facilité.

Monsieur Nowak explique :

"Si la progression du e-commerce au cours de la première année de Covid-19 en 2020 s'explique facilement, le fait que la croissance ait persisté en 2021 témoigne d'un véritable changement de comportement en faveur des achats en ligne."

Ne manquez pas notre article : Le commerce social : une opportunité de 1,2 billion de dollars et la prochaine révolution mondiale du shopping

Le e-commerce en tant que pourcentage des ventes au détail continue de croître dans toutes les régions

chartSource : Euromonitor, National Data Sources, Morgan Stanley Research estimates

 

De nouveaux marchés et segments à surveiller

Les marchés et les nouveaux segments du e-commerce au stade précoce sont également prêts à connaître une croissance importante. Dans certaines parties de l'Asie du Sud-Est et de l'Amérique latine, par exemple, le e-commerce pourrait connaître une croissance de 17 % et 20 %, respectivement, au cours des cinq prochaines années, avec un taux annuel composé.

En ce qui concerne les segments, l'électronique - qui est en tête de toutes les catégories d'activité de e-commerce - devrait passer de 38 % des ventes au détail à 45 % des ventes au détail mondiales. Les ventes numériques augmentent également dans de nouveaux secteurs verticaux, notamment la beauté, l'habillement et l’alimentaire.

"Bien qu'il y ait des vents contraires dans certains pays, nous pensons que ces barrières vont continuer à tomber", déclare Andrew Ruben, qui couvre le commerce de détail et le e-commerce en Amérique latine.

Ne manquez pas notre article : Croissance du e-commerce : les marchés émergents sont essentiels

 

L'amélioration de la technologie est un vent arrière

En coulisses, des améliorations dans tous les domaines, des paiements numériques à la chaîne d'approvisionnement et aux capacités d'exécution, permettent d'améliorer l'expérience du client, ce qui contribue à faire évoluer le comportement des consommateurs.

Gary Yu, qui couvre les valeurs des télécommunications et de l'Internet en Chine, où la livraison de produits alimentaires croît plus rapidement que le e-commerce en général déclare :

"L'un des principaux facteurs de différenciation des plateformes de e-commerce pourrait être les capacités de la chaîne d'approvisionnement et de l'exécution des commandes, qui permettraient d'améliorer le service à la clientèle.”

L'utilisation d'Internet et l'augmentation de la connectivité sont également des facteurs importants, en particulier sur les marchés émergents, où les populations sont plus jeunes et passent plus de temps en ligne que leurs homologues des marchés développés. Les consommateurs colombiens et brésiliens, par exemple, passent plus de cinq heures en ligne chaque jour, en moyenne, ce qui offre aux commerçants une occasion importante d'atteindre un nouveau marché de clients.

New call-to-action

Crédit photo : Unsplash

Source : www.morganstanley.com

Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail