mars 04, 2019 marketplace

Qu'est-ce que 21 Buttons et qu'est-ce que cela signifie pour le commerce social ?

Subscribe to Email Updates

Les plateformes de médias sociaux multiplient leurs fonctionnalités e-commerce. L'an dernier, Pinterest a ajouté des Product Pins, des épingles enrichies permettant d’afficher des renseignements sur les prix ainsi que des liens directs vers les pages produits des sites marchands des commerçants. Entre-temps, Instagram a étendu ses fonctionnalités de shopping, permettant aux marques de rendre leurs articles commercialisables, à la fois sur les pages Stories et Explore.

Bien que l'intérêt et l'engagement pour le commerce aient certainement augmenté sur ces plateformes, celles-ci ne sont nullement des "destinations shopping”. La curation et l'inspiration restent toujours les principales raisons pour lesquelles les utilisateurs naviguent sur ces dernières, et nombreuses sont les personnes qui vont ensuite acheter ailleurs.

Il est intéressant de noter qu'Instagram et Pinterest peuvent toutes deux être confrontées à la concurrence d'une autre plateforme numérique - 21 Buttons - qui a été conçue uniquement en vue de répondre au commerce social.

Ne manquez pas notre article : [e-commerce] De nouveaux outils Social Media pour atteindre vos clients et prospects

Qu’est-ce que la plateforme 21 Boutons, qu’offre-t-elle aux consommateurs, et quel impact pourrait-elle avoir sur le commerce social dans son ensemble ?

Le commerce social au cœur des activités de 21 Boutons

Fondé en 2016, 21 Buttons est un réseau social et une marketplace mode qui permet aux influenceurs de partager des photos de leurs tenues et vêtements. Les articles sont tagés et directement liés à des boutiques e-commerce, avec des partenariats d'affiliation permettant aux influenceurs de prendre une commission sur toute vente effectuée.

Alors que 21 Buttons compte de nombreux influenceurs de premier plan, son business model permet également à n'importe quel utilisateur de devenir influenceur. Toutes les personnes qui s'inscrivent sur la plateforme ont la possibilité de télécharger et de partager des photos, créant ainsi un vivier de contenu de qualité, généré par l'utilisateur à côté d'un plus grand nombre de posts d'influenceurs premium.

21 Buttons-1

Une expérience shopping sans couture

L'une des “Unique Selling Proposition” (USP) de 21 Buttons est d’offrir une expérience beaucoup plus directe et transparente, tant pour les acheteurs que pour les influenceurs. Contrairement à Instagram, où seuls les commerçants et les marques ont le pouvoir de rendre leurs posts commercialisables, 21 Buttons donne cette possibilité à tous les utilisateurs de la plateforme.

Ne manquez pas notre article : Instagram façonne le marketing du e-commerce pour 2019

Alors que les visuels sur Instagram ne peuvent inclure que plusieurs articles d'une seule marque (soit affichés par le commerçant lui-même, soit sous la forme d'une pub ou d'un post parrainé par un influenceur), les articles de différentes marques peuvent être tagés dans un même visuel sur 21 Buttons, ce qui rend l'expérience d'achat beaucoup plus fluide du point de vue de l'utilisateur, qui peut acheter une tenue complète, y compris avec des produits de différents commerçants, dans une seule photo.

Le shopping devient bien plus rapide et facile; les consommateurs peuvent choisir parmi plusieurs marques, comme ils le feraient sur des marketplaces et des sites e-commerce plus importants.

Une recherche de produits semblable à celle des sites e-commerce

Une autre caractéristique qui donne un avantage à 21 boutons est sa fonctionnalité de recherche et de filtrage qui crée le même type d'expérience utilisateur que l'on peut trouver sur les sites e-commerce comme ASOS.

Si l'utilisateur recherche quelque chose de spécifique, il peut effectuer une recherche par marque, taille, couleur et sexe pour trouver les articles pertinents. Cette fonctionnalité comble automatiquement le fossé entre l'inspiration et la conversion, canalisant les goûts des utilisateurs et les conduisant sur le chemin de l'achat.

Ne manquez pas notre article : Asos se fait une place dans le e-commerce grâce à une forte identité de marque

Une source d’inspiration vestimentaire

Cependant, bien que 21 Buttons soit construit autour de sa fonctionnalité d'achat, cela ne signifie pas que la plateforme n'offre pas les mêmes avantages qu'Instagram et Pinterest en matière d'inspiration.

L'application peut être utilisée à des fins inspirationnelles uniquement, avec la fonctionnalité “closet” permettant aux utilisateurs de créer des collections relatives à différents styles ou occasions. De même, la section "discover" présente aux utilisateurs des looks qu'ils pourraient aimer, compte tenu de leurs habitudes de navigation ou de leurs achats antérieurs.

21 Buttons emprunte le meilleur de ses concurrents, ce qui, combiné à sa propre USP, signifie qu'elle a beaucoup d’atouts pour attirer des utilisateurs.

21 Buttons-2

Engager les influenceurs

Un autre élément qui pourrait jouer en faveur de 21 Buttons est l'intérêt croissant pour le marketing d'influence. Ou, plus précisément, l’intérêt à poursuivre une carrière ou une activité rémunérée sur les réseaux sociaux.

Ne manquez pas notre article : Vendre depuis un smartphone est en train de conquérir le e-commerce

La manière dont fonctionne l'algorithme de 21 Boutons concernant la mise en avant de certains influenceurs ou certains posts n’est pas très clair. Cependant, il semble que l'interaction avec les autres utilisateurs, les téléchargements fréquents et la photographie professionnelle y contribuent. Ainsi, rien d'important n’empêche les utilisateurs de rendre leurs posts visibles, ni de gagner de l'argent grâce aux liens d'affiliation.

En ce sens, 21 Boutons pourrait créer une distance entre la plateforme Instagram et ses utilisateurs qui ne sont intéressés que par la possibilité d'être rémunérés pour leur travail. Après tout, la principale façon de gagner de l'argent sur Instagram est d’obtenir des contrats de sponsoring importants, ce qui n'est pas une chose réalisable pour l'influenceur moyen - surtout si l'on considère le nombre saturé d'influenceurs déjà sur la plateforme.

21 Buttons-3

Quels sont les aspects négatifs de la plateforme 21 Buttons ?

21 Buttons est certainement un très bon outil mais il est bien sûr loin d'être parfait. Quelques problèmes pourraient l’empêcher d’acquérir de nouveaux utilisateurs, ce qui pourrait à son tour affecter sa capacité à évoluer.

Premièrement, le fait qu'il n'y ait pas de processus de vérification signifie que, théoriquement, n'importe qui peut s'inscrire et poster n'importe quelle photo. Ainsi, il n'y a apparemment rien qui empêche un utilisateur de voler des images de magazines ou d'autres sites éditoriaux, juste pour être en mesure d'inclure un lien d'affiliation. Il est probable que 21 Buttons ne soit pas favorable à ce genre de comportement, mais ils sont difficiles à surveiller et à contrôler en permanence. L'implication de la marque est également susceptible d'en être affectée, d'autant plus que n'importe qui peut promouvoir ou devenir la " figure" d'une marque, sans approbation ou implication directe.

Selon les commentaires des utilisateurs, un autre problème semble venir du fait que l'application promeut et donne la priorité à une sélection réduite de styles de mode (et de types de corps). C'est sans doute une situation à laquelle la plateforme tente de remédier. Cependant, comparé aux communautés “body positive” sur Instagram et à la grande variété de tendances que l'on trouve sur l'application, c'est un fait qui pourrait réduire l'audience de 21 Buttons.

Dans ce contexte, il est peu probable que 21 Buttons dépasse, voire rivalise avec Instagram et Pinterest, d’autant plus que ces plateformes continuent à se développer et à améliorer leurs propres fonctionnalités de vente. Cependant, en tant qu'application alternative, 21 Buttons est certainement utile pour les personnes qui désirent s'habiller comme leurs influenceurs préférés, voir suivre leurs pas !

Nouvelle étude Sensefuel sur « La fonction de recherche sur les sites e-commerce de mode  »

Source : econsultancy.com

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :