Pour Jeff Bezos, la révolution du e-commerce ne fait que commencer

Publié le 30 juin 2017 | 5 min de lecture

L’ascension d’Amazon vers le succès a commencé il y a 20 ans et la plupart d’entre-nous se demande encore comment l’entreprise a atteint cette position dominante dans les mondes du e-commerce et de l’hébergement. Pour comprendre cette croissance lente et stable, il est important de réaliser qu’Amazon ne se concentre pas uniquement sur son activité de e-commerçant. La firme de Seattle est constamment à la recherche de solutions tournées vers l’avenir. Pour Jeff Bezos qui ambitionne de changer, non pas seulement le e-commerce mais bien la manière dont le commerce fonctionne en général, la révolution du e-commerce ne fait que commencer 

La livraison dans le e-commerce est en train d’évoluer à la vitesse de la lumière

La livraison, en particulier la livraison du “dernier kilomètre”, est l'un des postes de dépenses les plus importants pour les sociétés d'e-commerce. C’est la raison pour laquelle ces entreprises cherchent des voies alternatives pour acheminer leurs colis. Amazon est en tête de cette tendance.

Après avoir lancé sa propre flotte aérienne "Amazon One", le géant de l’e-commerce a mis en place il y a un peu plus d’un an, un comité de réflexion d’une douzaine de personnes, dédié à la livraison par véhicules autonomes. Grâce à cette technologie, il deviendrait possible pour la firme de livrer des produits à toutes heures, tout en réduisant le temps de transport et en rendant les routes plus sûres.

En plus des voitures autonomes, Amazon a fortement investi dans Prime Air, un service de livraison ambitieux qui promet d’acheminer des colis par drone en l’espace de 30 minutes . En Décembre dernier, l’entreprise annonçait avoir effectué sa première livraison par l’intermédiaire de cette technologie. Un résultat concluant, réalisé dans la région de Cambridge, en Grande-Bretagne, dans le jardin d’un particulier résidant près d’un entrepôt du géant américain. Et, le 18 Mai dernier, Amazon annonçait l’ouverture d’un centre de développement Prime Air en France, à Clichy.

e-commerce-amazon2.png

Il ne fait aucun doute que les logiciels et la technologie avancés sont des moyens de faire progresser le e-commerce. Cependant, bien que ces initiatives soient passionnantes, elles ne sont pour l’instant qu'en phase de test et devront faire encore face à de nombreuses contraintes techniques avant d’être complètement mises en œuvre sur le marché.

RECEVOIR LA NEWSLETTER DU BLOG SENSEFUEL

Amazon exploite la tendance de l’économie collaborative

Amazon a été le précurseur sur le marché des marketplaces. Au cours de la dernière décennie, l’entreprise s'est avérée être une plateforme rentable pour les commerçants qui y effectuent leurs transactions. Aujourd'hui, la marketplace est également ouverte aux particuliers qui peuvent y vendre, à d’autres particuliers, jusqu’à 30 articles par mois.

Fin 2015, l’entreprise a déplacé le modèle CtoC au niveau des rues de 28 villes américaines en offrant un nouveau service, nommé “Amazon Flex”. Cette formule s’inscrit dans la tendance à l’Uberisation, en proposant à chacun de devenir livreur occasionnel sur des créneaux de deux, quatre ou huit heures, pour  gagner un revenu supplémentaire. Pour cela, il suffit simplement d’avoir au moins 21 ans (l'âge de la majorité aux Etats-Unis), un véhicule, un smartphone et ne pas avoir d’antécédents judiciaires.

L’objectif est de livrer les adhérents du service Prime (54 millions aux Etats-Unis) gratuitement dans les 2 heures. Prudente, l’entreprise s’est d’abord limitée à une sélection de 10 000 produits stockés dans ses entrepôts proches de Seattle et la palette s’est agrandit progressivement. Depuis bientôt un an, le service est disponible également à Birmingham en Angleterre.

amazon-flex.jpg

Bien qu'Amazon Flex présente quelques faiblesses (investissement dans de nouveaux centres de distribution, statut des conducteurs), la hausse de ce nouveau service pourrait être considérable car les personnes sont de plus en plus axées sur l'économie collaborative.

Amazon fournit des solutions tout en augmentant son influence sur le e-commerce

Ce qui rend Amazon si spéciale, c’est sa capacité à toujours regarder vers l'avenir, comme aucune entreprise ne l’avait fait auparavant.  Son intérêt pour les nouvelles technologies et l'intelligence artificielle reflète bien sa politique. Avec ces nouveaux projets, elle espère mieux contrôler sa chaîne logistique, aussi bien pour les gros transports que pour les envois aux particuliers. Le but affiché est évidemment de réduire au maximum les coûts et les frais intermédiaires en s’affranchissant des sociétés de livraisons comme FeDex et UPS ou tout autre acteur local, jugés trop chers.

La gigantesque entreprise ne montre aucun signe de ralentissement et continue d’investir massivement pour se développer. L'année dernière, elle a connu une croissance énorme en dépit de grosses dépenses. Elle ne cesse de nous surprendre. Le 16 juin dernier, elle annonçait le rachat de Whole Foods Market, le distributeur américain de produits biologiques.

On peut s’attendre à ce que l’entreprise continue d’innover pour trouver des solutions nouvelles et disruptives pour le commerce.

Pour Jeff Bezos et son entreprise, l'avenir promet d’être radieux !New Call-to-action

Pour aller plus loin:

Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail