mai 23, 2018

Les partenaires Carrefour Chine et Tencent inaugurent l'enseigne "Le Marché"

Subscribe to Email Updates

Ce Dimanche 20 mai à Shanghai, Carrefour a inauguré le premier point de vente de sa nouvelle enseigne connectée “Le Marché”, en partenariat avec Tencent , son allié stratégique en Chine depuis janvier. Ce concept ultra-digital, en test depuis le 28 avril 2018,  possède une particularité : la mise en place d’un dispositif de paiement par reconnaissance faciale via l’application WeChat, un réseau social créé par Tencent et utilisé par plus de 70% des Chinois.

Comment cela fonctionne ?

Dans ce magasin, consacré essentiellement à l’alimentaire et également aux vêtements et aux produits électroniques, le client n’a plus besoin d’argent liquide ni de carte bancaire pour régler ses achats ! Après avoir scanné les codes-barres de ses articles au moyen de son smartphone en magasin, le client se dirige vers une caisse équipée d’une tablette tactile. Il y tape les quatre derniers chiffres de son numéro de téléphone mobile, ce qui permet à Tencent d’identifier le compte en question sur WeChat. Très rapidement, la tablette réalise un cliché du visage du client. Et, c’est à l’issue d’une comparaison de ce cliché avec le document d’identité enregistré dans Wechat que la transaction est validée ou non.

Redevenir un acteur important et contrer Alibaba

Pour Carrefour, l’objectif est clair : redevenir un acteur important du commerce en Chine. En effet, le groupe français, présent depuis plus de 20 ans dans le pays, est en perte de vitesse. L’enseigne a manqué le virage du e-commerce qui s’est ancré dans le quotidien de nombreux consommateurs chinois. Depuis trois ans, son chiffre d’affaires s’en ressent.

Cette première concrétisation du partenariat signé va donc permettre au géant français de bénéficier de l’apport technologique de Tencent pour entamer sa transformation dans le commerce connecté et s’attaquer au concurrent commun : Alibaba. Lui aussi a introduit le paiement par reconnaissance faciale, dans ses magasins physiques et connectés HEMA via Alipay - sa solution mobile. Notez que les boutiques HEMA seront au nombre de 200 environ d’ici la fin de l’année en Chine.

Pour Carrefour, qui dans le cadre de son plan de transformation Carrefour 2022, a prévu d’investir près de 2,8 milliards d’euros dans le digital, il ne s’agit que d’une première étape. En effet, le groupe ambitionne un chiffre d’affaire de 5 milliards d’euros dans le e-commerce alimentaire d’ici quatre ans.

Carrefour prévoit de coopérer avec Tencent dans septs secteurs majeurs, en particulier le big data. Tang Jianian, PDG de Carrefour Chine n’a pas divulgué de chiffres mais a annoncé à la presse chinoise que deux autres magasins intelligents seraient bientôt lancés à Shenzhen. Il a précisé que les petites et moyennes surfaces (environ 3 000 à 5 000 mètres carrés) seraient privilégiées.

Carrefour ferme cependant des magasins en France

Le groupe français innove et cherche la croissance à l’international mais devrait fermer 227 magasins en France d’ici l’été. Selon les syndicats, plus de 2 000 postes seraient concernés. La raison principale étant la concurrence de géants en ligne, notamment celle d’Amazon qui a touché d’autres grandes enseignes telles que Toys’R’Us, ou la grande Récré sur le marché du jouet. Dans le secteur de l’habillement, Marks & Spencer annonçait vouloir fermer quelques points de ventes.

Observatoire-pratiques-recherche-e-commerce Source : atimes.com

Pour aller plus loin :