juin 08, 2017

Le e-commerce fait un bon de géant chez l’américain Walmart

Subscribe to Email Updates

Dans un récent rapport, Walmart fait part de la croissance considérable de ses ventes en ligne qui font un bon de 63 %.

"Je pense que ces résultats vont certainement motiver davantage de commerçants à entrer dans l’e-commerce", déclare Bill Bishop, analyste au sein de la société de conseil Brick Meets Click.

En effet, Bill Bishop souligne que certains commerçants hésitaient, par le passé à entrer dans la sphère du e-commerce. Ils reconnaissaient le potentiel d’Internet en terme de ventes mais réalisaient également que ces ventes auraient un coût plus élevé. Aujourd’hui s’opère un changement de mentalité significatif de la part des dirigeants d’entreprises et un nombre croissant d’entre eux semble déterminé à rendre l'exécution des commandes en ligne plus efficace et rentable. L’entreprise Albertsons a récemment embauché deux dirigeants pour veiller à développer ses activités e-commerce, Kroger développe son service de Click List et Amazon Fresh étend sa portée à d’autres villes.

L'analyste s'attend à ce que Walmart, qui a fortement investi dans le secteur du e-commerce, obtienne une croissance à deux chiffres et soit suffisamment robuste pour concurrencer Amazon. Pendant ce temps, d'autres commerçants travaillent à se faire une place sur la toile pour ne pas rater cette belle opportunité.

Des services vecteurs de croissance

Lors d'une conférence, Marc Lore, président et chef de la direction de Walmart e-commerce, a déclaré aux médias que l’essentiel de la croissance des ventes en ligne de l'entreprise était organique et non pas générée par leurs récentes acquisitions.

"Le principal moteur de cette croissance organique peut être attribué à la livraison gratuite en deux jours et à la possibilité de recommander un produit, ce qui permet aux clients de bien s’organiser au quotidien", assure Marc Lore. "Les clients passent plus de commandes et commencent à dépenser davantage".

 "A mesure que nous devenons la destination privilégiée des consommateurs pour leurs besoins du quotidien, nous augmentons notre assortiment", indique Marc Lore. "Walmart.com compte désormais plus de 50 millions d’unités de stocks, une augmentation multipliée par cinq par rapport aux 10 millions de la même période, l'année dernière".

Pour concurrencer Amazon Prime, la société a mise en place un système de livraison sous deux jours, qui coûte à ses clients 11 $ par mois pour certains produits et qui est gratuit pour d’autres.  "L'idée de cette livraison gratuite sous deux jours sur plus d'un million d'articles est vraiment en adéquation avec les attentes des clients" se réjouit Marc Lore.

Ce dernier mentionne également le service de collecte en magasin des articles commandés en ligne: "Bien qu’il soit encore tôt, nous observons déjà une belle croissance des collectes en magasin. C'est un véritable avantage concurrentiel dont notre réseau de transport et nos magasins tirent profit. Ce service nous permet de réduire considérablement nos coûts d'expédition et d’en faire bénéficier nos clients.”

 Parallèlement à la croissance spectaculaire de son e-commerce, Walmart a enregistré aux États-Unis, une augmentation de 1,4% des ventes en magasins au premier trimestre avec des revenus totaux de 117,5 milliards de dollars.

New Call-to-action

Source: thepacher.com

Pour aller plus loin: