Subscribe to Email Updates

Comment les entreprises chinoises de e-commerce ont-elles devancé les autres géants mondiaux pour devenir le leader incontesté du commerce électronique dans le monde ?

A l'aube du 21e siècle, l'espace mondial du e-commerce était largement dominé par les entreprises américaines. Des sociétés basées aux États-Unis telles qu'Amazon et eBay dominaient et comptent parmi les sites de e-commerce les plus connus au monde.

Toutefois, au cours des deux dernières décennies, leur position de leader semble avoir été contestée par leurs homologues asiatiques.

Au début des années 2000, Alibaba.com, une société de technologie chinoise dirigée par Jack Ma, a révolutionné les transactions transfrontalières interentreprises (B2B) en ligne, permettant aux acheteurs du monde entier de découvrir et d'acquérir facilement des produits fabriqués en Chine à un prix abordable.

Ne manquez pas notre article : Comment l'influence du e-commerce d'Alibaba gagne du terrain à l'échelle mondiale

Bientôt, d'autres marchés chinois axés sur les entreprises proposant des produits et services aux consommateurs (B2C) tels que JD.com, Tmall, Taobao et Pinduoduo ont également commencé à émerger, permettant cette fois à des millions de consommateurs dans le monde de parcourir et d'acheter des produits de qualité à des prix abordables, allant du mobilier à l'électronique grand public.

En conséquence, eMarketer a indiqué qu'en 2018, Taobao et Tmall, qui font partie du groupe Alibaba, généraient un volume de transaction (GMV) de 515 milliards de dollars et 432 millions de dollars respectivement. Ce nombre dépassait de loin le volume de transaction  d'Amazon de 344 milliards de dollars américains.

Autre exemple, Amazon Prime Day, qui est le plus grand événement d'achat annuel d'Amazon. En 2019, l’événement a généré un chiffre d'affaires énorme de 5,8 milliards de dollars américains. Cependant, ce chiffre ne représente qu'une fraction de celui du Singles' Day d’Alibaba pour la même année, qui a généré un volume de ventes de 38 milliards de dollars américains, soit six fois plus en comparaison.

Ne manquez pas notre article : Les ventes d'Alibaba à l'occasion du Singles Day ont atteint 38 milliards de dollars, battant ainsi le record de l'an dernier

Alors, comment les entreprises chinoises de e-commerce ont-elles dépassé les autres géants mondiaux pour devenir le leader incontesté du e-commerce dans le monde ?

L'énorme marché de consommation de la Chine

La plupart des gens ignorent que la croissance du e-commerce chinois est en grande partie due à la croissance explosive des consommateurs chinois aisés et férus d'Internet. En fait, l'Administration du commerce international estime que la Chine représente à elle seule plus de 50% de toutes les transactions mondiales en ligne.

La Chine a été un miracle économique remarquable au cours du dernier demi-siècle. Depuis qu'elle a commencé à ouvrir son économie au monde en 1978, son PIB a augmenté en moyenne de 10% par an et a permis à plus de 850 millions de ses 1,4 milliard d'habitants de sortir de la pauvreté.

Cela a créé tout un segment de nouvelle classe moyenne riche, avec un revenu disponible élevé et un vaste appétit pour acquérir divers produits de luxe du monde entier. Selon le Forum économique mondial, la proportion de consommateurs chinois effectuant des transactions de e-commerce transfrontalières a doublé, passant de 34% en 2015 à environ 67% en 2017.

Alors que la Chine ouvre la voie du e-commerce à l'échelle mondiale, il devient important pour les grandes marques de consommation et les entreprises technologiques du monde entier, désireuses de participer à ce marché chinois en pleine expansion et avide de technologie, de connaître certaines des nouvelles tendances en matière d'achats en ligne.

Ne manquez pas notre article : E-commerce en Chine : les règles du jeu pour débuter

Voici quelques observations clés pour s’y préparer :

La domination croissante du shopping mobile et du paiement mobile

Au cours de la dernière décennie, les méthodes de paiement mobile ont été largement adoptées et le shopping mobile est devenu le mode de transaction par défaut dans tout le pays. En fait, selon JP Morgan, près de trois transactions e-commerce sur quatre en Chine sont effectuées sur un téléphone mobile, générant plus de 873 milliards de dollars de ventes par an.

De plus, la prévalence monopolistique des paiements mobiles tels qu’Alipay et WeChat Pay a rendu le pays presque entièrement dépourvu d’espèces. Selon PwC, les méthodes de paiement mobiles sont si répandues en Chine qu'elles représentent environ 85% de tous les paiements en ligne en Chine.

En outre, l'essor des “super-applications” telles que WeChat a intégré le shopping mobile dans la vie quotidienne de nombreux résidents chinois. Ils fournissent aux utilisateurs une suite complète et intégrée de services de messagerie, de shopping, de lifestyle, de divertissement et de paiement.

Ne manquez pas notre article : [Reconnaissance faciale] Alibaba investit dans SenseTime

L'essor du marketing d'influence en ligne

Par mesure de précaution contre les produits contrefaits, ce qui était malheureusement courant dans le passé, les consommateurs chinois sont fortement tributaires des avis en ligne pour guider leurs achats.

Par conséquence, les consommateurs ont de plus en plus recours aux influenceurs numériques, aux vidéos diffusées en direct (les live stream videos) et aux articles en ligne pour en savoir plus sur les dernières tendances, les produits populaires et pour déterminer s'ils peuvent faire confiance à un produit ou une marque en particulier.

Les marketplaces en ligne tels que Tmall et JD.com ont donc investi massivement pour permettre de bonnes évaluations des produits et ont également favorisé une tendance à l'organisation d'événements d'achat en ligne en direct.

De plus, de nombreuses sessions de streaming en direct fournissent un contenu intéressant qui engage les consommateurs tout en les orientant vers un achat. En fait, les événements de shopping en direct sont si populaires qu'en 2018, Taobao, la marketplace d'Alibaba, a généré plus de 15,1 milliards de dollars US en volume brut de marchandises (GMV) grâce à des sessions de streaming en direct, soit une augmentation de près de 400% d'une année sur l'autre.

Ne manquez pas notre article : En pleine croissance, le livestream shopping favorise l'avenir du e-commerce

L'émergence de la stratégie O2O inversée

Traditionnellement, O2O (offline to online) fait référence aux magasins physiques qui étendent leurs canaux de vente aux espaces en ligne. Cependant, en Chine, une autre forme d'O2O est en train d'émerger, qui passe du online au offline, où les géants chinois en ligne commencent à ouvrir des magasins physiques, interagissant avec les mêmes clients sur les deux fronts.

Cela a complètement redéfini l'expérience client et a intégré la technologie et les données d'une manière beaucoup plus omniprésente.

Par exemple, dans les supermarchés Hema (appartenant au groupe Alibaba), les clients peuvent acheter, dîner et commander des produits directement sur les étagères comme dans un supermarché ordinaire. Ils peuvent facilement scanner les produits avec leurs téléphones mobiles pour recevoir plus d'informations (par exemple, les prix et les spécifications des produits) et les payer directement via Alipay, une méthode de paiement mobile. Ils peuvent également indiquer s’ils préfèrent retirer leurs produits sur place ou se les faire livrer directement chez eux.

La stratégie de vente au détail omnicanal a considérablement amélioré le confort et les expériences d'achat des consommateurs, ce qui en fait une stratégie de vente au détail populaire en Chine. McKinsey a estimé qu'environ 85% des acheteurs en Chine ont utilisé des points de contact en ligne et hors ligne durant leur parcours d'achat.

Ne manquez pas notre article : 7 commerçants à l'avant-garde de la révolution "New Retail" en Chine

La longévité de la domination du marché chinois

Le succès de la Chine dans le domaine du e-commerce est largement attribué à ses énormes marchés intérieurs. Sur d'autres marchés mondiaux tels que l'Amérique du Nord et l'Europe, Amazon a toujours une base solide. Cependant, les entreprises chinoises de e-commerce ne sont pas pressées d’investir massivement au-delà de leurs frontières pour revendiquer la domination mondiale.

Il existe encore une marge de croissance importante à l'intérieur des frontières chinoises avec la richesse croissante des consommateurs et le savoir-faire numérique dans les villes de troisième et quatrième rangs.

Les prochaines décennies appartiennent aux Chinois, qui étendront lentement leur présence à l'étranger. La Chine est-elle le leader mondial émergent du e-commerce électronique ? La réponse est certainement claire.

New call-to-action

Source : e27.co

Vu dans cet article :