septembre 10, 2018 trends

[e-commerce] Inditex souhaite doubler sa présence mondiale

Subscribe to Email Updates

L’espagnol Inditex (n°500 du Top 1000 2018 d’Internet Retailer), ambitionne de rendre les vêtements de ses différentes marques disponibles en ligne, dans le monde entier d'ici deux ans. Le but est de devenir l'un des premiers marchands de vêtements véritablement mondiaux, au moment où Amazon (n°1 du Top 1000 2018 d’Internet Retailer) empiète de plus en plus sur le terrain de la mode.

«Nous voulons mettre nos collections à la disposition de tous nos clients, où qu’ils soient dans le monde, même sur les marchés où, actuellement nos magasins traditionnels ne se pas implantés», a déclaré mardi le CEO Pablo Isla, lors de la réouverture d’un magasin à Milan.

L’objectif consiste à doubler la présence mondiale d’Inditex, qui compte désormais des magasins dans 96 pays et un service e-commerce dans environ la moitié d’entre eux. Le groupe exprime cette ambition dans un contexte où les investisseurs s’inquiètent de la concurrence accrue entre commerçants et où les ventes en ligne menacent d’éroder les marges bénéficiaires. Les analystes de la banque américaine Morgan Stanley ont averti la semaine dernière que la société était passée de “great to good”, et le Credit Suisse a déclaré cette semaine que l’orientation croissante d’Inditex vers les ventes en ligne ne lui était pas aussi bénéfique que le développement de ses magasins traditionnels.

Les déclarations de Pablo Isla sont rares. Celui-ci évite généralement de faire des commentaires détaillés à propos des perspectives du groupe. Néanmoins, cette annonce concorde avec l’accent mis par le commerçant sur les opérations web et ses investissements dans la technologie, allant des applications mobiles au suivi des stocks, et en passant par la réalité virtuelle dans les magasins.

Ne manquez pas notre article : En Avril, Inditex introduira la Réalité Augmentée dans les boutiques Zara

«C’est une annonce positive, car elle démontre le pas en avant évident fait par Inditex, face à la concurrence des autres plateformes en ligne», ont déclaré les analystes de la banque espagnole Sabadell - dirigés par Nicolas Fernandez - dans une note à leurs clients. "Cependant, il est difficile de mesurer avec précision comment le plan sera mis en place ainsi que les coûts éventuels."

Le commerce électronique est à l’origine de 10% des ventes d’Inditex, ayant progressé de plus de 40% l’année dernière, ont écrit les analystes.

Ne manquez pas notre article : Zara exploite ses magasins pour l'exécution du e-commerce

Hennes & Mauritz (n°547 du Top 1000 2018 d’Internet Retailer), le concurrent en difficulté d’Inditex, a déclaré qu’il visait à favoriser les ventes en ligne sur tous ses marchés traditionnels et à se développer également dans d’autres pays. H&M a, jusqu’à présent développé le e-commerce sur 50 pays environ et ses magasins traditionnels sont implantés dans environ 70 pays.

New Call-to-action

Source : digitalcommerce360.com

Pour aller plus loin :

Crédit photo : Inditex