Le cabinet d’études EMarketer, parmi les sources les plus citées concernant les estimations des ventes en ligne aux États-Unis, a évalué à la baisse la part d'Amazon.com sur le marché américain du e-commerce, après avoir incorporé les nouveaux chiffres de l'entreprise. Le cabinet s'attend désormais à ce qu'Amazon représente 37,7% du commerce en ligne cette année, contre 47% auparavant - a rapporté le média The Information le 13 juin.

L’estimation d'EMarketer intervient alors que l’autorité de la concurrence – la FTC (Federal Trade Commission) – a décidé de se pencher sur les pratiques de Facebook et Amazon, et que le département de la justice se penche quant à lui sur celles de Google et Apple.

EMarketer n'a pas répondu immédiatement aux demandes de commentaires des journalistes.

Un porte-parole d'Amazon a déclaré qu'EMarketer avait contacté l'entreprise après que le PDG Jeff Bezos ait révélé que les marchands indépendants représentaient 58 % des ventes brutes de marchandises sur la marketplace - C'est la première fois que la société rend ce chiffre publique.

Dans une riposte à peine voilée concernant d'éventuels abus de confiance, Jeff Bezos a donc révélé ce pourcentage dans une lettre aux actionnaires en avril, en ajoutant : "Les vendeurs tiers nous bottent sacrément les fesses”.

Amazon minimise la taille de son marché, affirmant qu'il ne représente que 4 % de l'ensemble des dépenses de détail aux États-Unis. Certains de ses détracteurs affirment qu'il est important de tenir compte de l'influence de l'entreprise dans le e-commerce puisque les dépenses en ligne augmentent à un rythme trois fois plus rapide que l'ensemble des dépenses dans le retail.

Ne manquez pas notre article : Les efforts numériques de Walmart portent leurs fruits dans la bataille contre Amazon

Il est difficile d'estimer la part de marché d'Amazon parce qu'il ne s'agit pas seulement d'un commerçant. Amazon est aussi actif sur un éventail de marchés différents, incluant des appareils et accessoires, le cloud computing, les services de streaming et plus encore. Il est également difficile de mesurer sa part du marché du e-commerce car l'entreprise est à la fois commerçant traditionnel et marketplace en ligne.

Ne manquez pas notre article : [Infographie] Comment Amazon réalise ses milliards de dollars

Amazon achète des produits en gros et les vend directement aux consommateurs, tout comme un détaillant classique. Pour ces transactions, Amazon déclare la totalité du prix d'achat comme revenu. Mais pour les transactions générées par des marchands tiers, l'entreprise ne comptabilise que les frais et commissions qu'elle leur facture. 

EMarketer estime la part de marché d'Amazon sur la base les dépenses des consommateurs, et non pas sur ses revenus, de sorte que tout l'argent que les acheteurs dépensent sur Amazon est comptabilisé dans sa part de marché.

Ne manquez pas notre article : Etsy sera-t-il le prochain Amazon ? Faits et chiffres sur le e-commerce aux États-Unis

EBay divulgue le montant total que les consommateurs dépensent sur son marché, soit près de 90 milliards de dollars en 2018. Amazon ne le fait pas, donc des entreprises indépendantes comme EMarketer doivent l'estimer.

Observatoire-pratiques-recherche-e-commerce-2019

Source : ttnews.com

Vu dans cet article : 

Pour aller plus loin :