juillet 11, 2017 trends

Amazon rachète Whole Foods. Quel impact pour le groupe ?

Subscribe to Email Updates

Jeff Bezos, PDG d’Amazon déclarait en 2011, "Nous sommes enclins à penser pour le long terme et sommes prêts à être incompris pour longtemps." Ces propos illustrent bien la volonté et la capacité de l’entreprise d’innover, plus que toute autre enseigne du commerce.

En Juin dernier, de nombreux journaux ont commenté l’acquisition la plus importante jamais réalisée par le groupe fondé par Jeff Bezos. Le géant du e-commerce s’est emparé de la chaîne de supermarchés américains bio Whole Foods pour 13,7 milliards de dollars (soit 12,2 milliards d’euros). Présent aux Etats-Unis, au Canada et au Royaume-Uni, Whole Foods possède 463 supermarchés et génère un chiffre d’affaires de 16 milliards de dollars. Voyons quel est l’impact de cette acquisition sur le groupe.whole-foods.png

Amazon a d’abord démenti l’accord passé

Jeff Bezos a, dans un premier temps, indiqué aux médias qu'il n'était pas intéressé par le rachat de Whole Foods. Cette tactique est classique chez le géant américain qui nie pratiquement tout ce que les médias peuvent développer autour de ses acquisitions potentielles. En effet, Jeff Bezos veut rester maître de sa communication en gardant le contrôle de la date où la nouvelle sera révélée au marché.

Whole Foods est connu pour être un commerçant “premium”, vendant des produits bios particulièrement appréciés des clients urbains aisés. Il est probable qu’au cours des prochains mois, le géant américain travaille dur pour réduire les prix des produits proposés. Amazon espère, avec ce changement de positionnement, aider Whole Foods Market à conquérir de nouveaux clients. Pour ce faire, l’entreprise va mettre à disposition de sa plus récente filiale plusieurs de ses solutions techniques, comme la plateforme de services de cloud sécurisée “Amazon Web Services” ou encore “Amazon Robotics”, ces robots largement adoptés dans les entrepôts d'Amazon et capables d'identifier et de manipuler avec précision des produits dont les formes ne sont pas standardisées.

L’alimentaire, un marché capital pour Amazon

Amazon, déjà présent dans de nombreux secteurs (librairie, électronique, habillement) a, au cours des dix dernières années, investi dans le marché de l’alimentaire aux Etats-Unis sans véritablement réussir à percer. Sa part de marché reste marginale. Avec cette incursion, surprenante à première vue, dans le commerce “brick and mortar”, le groupe espère acquérir les compétences nécessaires pour faire des achats alimentaires, un nouveau point de contact avec les consommateurs. Il ne s’agit donc pas là d’une simple opération de croissance externe mais bien d’une acquisition stratégique.

Le rachat de Whole Foods par Amazon, un sujet américain

Pour la première fois depuis sa création, Amazon se retrouve face à un concurrent de taille, capable d’affecter ses affaires de manière néfaste. Récemment, Walmart a acquis les talents qui lui ont permi d'obtenir une croissance considérable de ses ventes en lignes qui ont fait un bon de 63%. Walmart US, sous la direction de Marc Lore, propose à Amazon un défi de taille. En effet, l'enseigne devra être en capacité de s’adapter rapidement si elle veut offrir à ses consommateurs, la meilleure qualité de service.

Côté emploi, Amazon veut s’assurer une bonne réputation et devra également veiller à conserver un maximum d’employés, 87 000 actuellement.  

Comment ce rachat peut-il influer, hors des frontières américaines ?

Actuellement, Amazon détient environ 0,9% de l’ensemble du marché de l'alimentaire aux États-Unis et Whole Foods en détient 1,7%. Bien qu'il s'agisse d'une augmentation significative de la part de marché d'Amazon, celle-ci pèse encore peu par rapport aux deux leaders: Walmart (17,3%) et Kroger (8,9%). Cette position n’empêchera pas Amazon d’innover et développer son offre. Au cours des prochains mois, le groupe ambitionne de recueillir de nombreuses informations sur la façon dont fonctionne la logistique de Whole Foods, en particulier la chaîne du froid. Une fois le processus mieux maîtrisé, Amazon envisagera sans doute d’acquérir de nouvelles enseignes alimentaires dans d'autres partie du monde pour continuer de prospérer à l’échelle mondiale.  

télécharger enquête Toluna et Sensefuel 2016

Source: ecommerce-platforms.com

Pour aller plus loin: