Subscribe to Email Updates

Soucieux d’enrichir l'expérience d'achat du monde physique grâce au confort apporté par sa technologie, Alibaba - l'opérateur de la plus grande plateforme e-commerce de Chine - devrait ouvrir les portes son propre centre commercial en avril prochain.

Le centre commercial de cinq étages, que l'entreprise appelle «More Mall», a été construit sur un terrain de 40 000 mètres carrés et est situé dans la ville de Hangzhou, le siège d'Alibaba. À l'heure actuelle, les équipes de construction finissent leurs travaux à l'intérieur du bâtiment.

Cette année a marqué le début de l'ère «new retail» pour Alibaba; un slogan que l'entreprise a semé dans toutes ses communications. Concrètement, il s'agit “d'une stratégie visant à fusionner les unités online, offline, logistiques et data en une seule et même chaîne de valeur”, a déclaré le fondateur Alibaba, Jack Ma, en février.

Alibaba se positionne rapidement sur le marché offline pour relancer le commerce de détail traditionnel et poursuivre sa croissance.

Ces deux dernières années, l'e-commerçant chinois Alibaba a investi près de 8 milliards de dollars dans le retail physique, selon le magazine Forbes.

Jack Ma, le fondateur d’Alibaba veut faire de son centre commercial à Hangzhou «a New Retail Interactive Store». Vitrines interactives, cabines d'essayages virtuelles, miroirs à réalitée augmentée, etc., More Mall bénéficiera des technologies de vente les plus à la pointe pour accueillir un certain nombre de marques actuellement en vente sur la plateforme e-commerce Taobao d'Alibaba, ainsi que de nombreuses marques incontournables. Le centre commercial abritera également Hema (à ne pas confondre avec l'enseigne néerlandaise), le supermarché  d’Alibaba, dont les paiements s’effectuent exclusivement par Alipay.

Hema s’apparente à un magasin de proximité de produits frais alimentaires si ce n’est qu’il repose sur un modèle hybride O2O - online-to-offline -. Hema propose aux consommateurs chinois de vivre une expérience e-commerce en magasin: ces derniers peuvent voir physiquement les produits qu’ils souhaitent, les commander sur Internet et les recevoir chez eux en 29 minutes ! Les salariés, quant à eux, procèdent au picking des produits (crabes vivants, poissons, légumes, fruits frais, viande de haute qualité, plats cuisinés, boissons, ) directement en magasin afin de préparer les commandes web.

Hema-Alibaba-e-commerce-2.jpgRayon Fruits et Légumes, Hema, photo freshfruitportal.com

« Nous croyons que l’avenir du New Retail est une intégration harmonieuse du online et du offline, et Hema est un parfait exemple de cette évolution », commentait Daniel Zhang, CEO d’Alibaba Group.  Hema doit démontrer les avantages du « New Retail », tant pour les consommateurs que pour les autres retailers.

Alibaba avait communiqué sur son souhait de ne plus accroître la part du e-commerce en Chine (qui représente près de 15% de l’ensemble du retail chinois) et sur sa volonté de plutôt numériser le retail physique (les 85% restants).

En 2012, Jack Ma avait déclaré à Wang Jialing, (investisseur immobilier chinois, propriétaire du conglomérat Dalian Wanda Group) que le secteur du e-commerce remplacerait «fondamentalement» le commerce traditionnel mais qu’il ne pourrait pas le suppléer complètement.

Jack Ma et Wang Jialing ont fait un pari: si la consommation en ligne dépasse 50% du volume total de détail de la Chine en 2022, Wang paiera 100 millions de yuans (15,3 millions de dollars). Sinon, Jack Ma versera à Wang le même montant.

L’omnicanal représente l’avenir, c’est ce que pense Alibaba !

télécharger enquête Toluna et Sensefuel 2016

Source: www.caixinglobal.com

Pour aller plus loin: