Subscribe to Email Updates

Alibaba, le géant chinois du commerce électronique, a formé un partenariat avec le gouvernement belge qui verra la création d'un centre logistique européen ainsi que d'autres initiatives visant à faciliter les opportunités commerciales transfrontalières.

Dans le cadre de l’initiative Electronic World Trade Plateform (eWTP) et selon un protocole d'accord signé la semaine dernière par le vice-premier ministre belge et de hauts responsables d'Alibaba, la Belgique devient le premier pays d'Europe à adhérer à la plate-forme électronique d'Alibaba.  

Comme l'expliquent les deux parties dans une déclaration, cette action s'adresse principalement aux petites et moyennes entreprises (PME) pour les aider à accroître leur compétitivité lorsqu'elles vendent aux consommateurs chinois.

Daniel Zhang, PDG d'Alibaba, a souligné que 98% des entreprises européennes sont des PME et que ce nouveau partenariat améliorera leurs opportunités commerciales à travers le monde, en leur offrant un accès plus équitable aux marchés mondiaux.

La eWTP a été créée en 2016. Jack Ma - fondateur et président exécutif d'Alibaba - a présenté celle-ci comme le moyen de réduire les obstacles au commerce électronique et de favoriser son développement à l’échelle mondiale. Comment ? En partageant la technologie et les bonnes pratiques, y compris le marketing. 

La eWTP a depuis été adoptée par la Chine, la Malaisie et le Rwanda. Et, Alibaba vise à lancer une série de e-hubs à travers le monde pour lui permettre d'agir comme une "porte d'entrée en Chine" pour les marques internationales.

"Nous sommes fermement convaincus que dans le cadre de la eWTP, nous ouvrirons aux entreprises européennes l'énorme potentiel qui leur permettra de tirer parti des avantages du commerce transfrontalier mondial, en particulier sur le marché chinois où la demande de produits européens est forte ", a-t-il déclaré.

Parallèlement, le premier ministre belge Charles Michel a déclaré : "Je suis très heureux d'accueillir la eWTP en Belgique et ravi de l'engagement d'Alibaba à améliorer la compétitivité des entreprises belges et européennes sur la scène mondiale, dans le cadre de ce partenariat. La participation à la eWTP souligne la vision de notre pays qui consiste à aider les petites et moyennes entreprises locales à être plus compétitives sur le marché mondial, à l'ère du numérique. C'est une opportunité non seulement pour les petites entreprises et les jeunes en Belgique mais aussi dans toute l'Europe".

Selon les termes de l'accord, Cainiao, la branche logistique d'Alibaba, louera une plate-forme de 220 000 mètres carrés à l'aéroport de Liège pour aider les PME dans leurs exportations. De plus, elle investira 75 millions d'euros (soit 85 millions de dollars) dans ce projet, dont la mise en service est prévue pour 2021.

En outre, le groupe Alibaba a déclaré qu'il travaillerait en étroite collaboration avec les agences régionales belges de commerce et d'investissement sur la promotion, la commercialisation et les importations directes de marchandises belges via les plateformes d'Alibaba.

Il y aura également une collaboration plus étroite sur les nouvelles technologies, telles que la numérisation des procédures douanières, ainsi que des efforts pour promouvoir la Belgique en tant que destination touristique pour les touristes chinois.

L'entreprise s'attend à ce que ces mesures l'aident à étendre ses activités en Europe, à accroître ses activités de commerce électronique et à gagner en efficacité logistique.

La Belgique détient un beau potentiel de croissance e-commerce

Selon le dernier rapport de Statista, les revenus du marché du e-commerce belge devraient atteindre 9 423 millions de dollars d'ici 2023 (8 318 millions d’euros), soit un taux de croissance annuel de 6,9% entre 2018 et 2023. Cet immense potentiel de croissance du marché peut être attribué à la demande croissante de vêtements dans le secteur de la mode.

Alibaba se concentre sur son expansion internationale

Les efforts d’Alibaba sont dirigés vers le monde entier, y compris l'Asie du Sud-Est, l'Europe, le Moyen-Orient et les États-Unis.

Ne manquez pas notre article : El Corte Inglés s'associe à Alibaba

Le géant chinois du e-commerce cherche constamment à étendre sa présence et à tirer parti de la demande croissante en ligne sur les marchés internationaux. A cet égard, l'année dernière, la société a annoncé un plan visant à mettre en place un centre de commerce électronique en Malaisie et au Rwanda, qui inclura la logistique, le cloud-computing et les services financiers électroniques pour stimuler le commerce, en particulier le e-commerce dans ces régions.

Cette nouvelle collaboration devrait permettre à Alibaba d'en faire plus sur ce front, en plus de renforcer son infrastructure logistique mondiale.

Nouvelle étude Sensefuel sur « La fonction de recherche sur les sites e-commerce de mode  »Sources :

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :