avril 10, 2018 trends

[Reconnaissance faciale] Alibaba investit dans SenseTime

Subscribe to Email Updates

Alibaba, le géant chinois du commerce électronique a annoncé ce Lundi 09 avril participer à la levée de fonds de 600 millions de dollars (soit 488 millions d’euros) à destination de SenseTime, la jeune firme d'Intelligence Artificielle hongkongaise, spécialisée dans la reconnaissance faciale.  Selon Bloomberg, cette levée de fonds confère à SenseTime - fondée en 2014 - une valorisation de 3 milliards de dollars (soit 2,44 milliards d'euros). Selon l'agence financière, il s'agit d'un record pour une start-up dans le domaine de l'Intelligence Artificielle.

SenseTime est peu connue des consommateurs tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la Chine, mais elle est devenue en peu de temps un acteur majeur dans l'industrie de l'Intelligence Artificielle. L’entreprise développe des solutions d'analyse visuelle vendues à un large éventail de clients, en grande majorité chinois. Beaucoup d'entre eux sont des entreprises privées orientées vers le consommateur.

Par exemple, le distributeur chinois d'électroménager Suning, qui possède près de 4 000 boutiques physiques dans plus de 600 villes en Chine et à l'étranger, déploie ces logiciels au sein de ses boutiques physiques pour analyser le flux de ses clients. L’application sociale SNOW, similaire à Snapchat et très populaire en Chine, utilise quant à elle le logiciel de SenseTime pour ses visuels dotés de Réalité Augmentée.

Mais, le client le plus important de SenseTime est sans doute le gouvernement chinois. Partout dans le pays, les autorités locales ont déployé ces solutions de reconnaissance faciale :  dans les métros, les stations-service, les arrêts de bus, les entrées d’immeubles et autres lieux publics. La police s'appuie également sur ces outils pour arrêter les criminels, vérifiant leur visage «en direct» sur une base de données. Ces actions suivent un schéma plus large de modernisation des technologies de surveillance en Chine, qui a parfois suscité des inquiétudes parmi les défenseurs des libertés civiles.

A l'heure où la reconnaissance faciale s’invite dans tous les secteurs en Chine, Alibaba a également participé, en novembre 2017, via sa filiale financière Ant Financial, au tour de table de 460 millions de dollars de Megvii, principale concurrente de SenseTime. Un mois avant la publication de cet accord, Alibaba et KFC lançaient un service d'essai permettant aux clients de payer leurs repas grâce à un système de paiement par reconnaissance faciale.

En Octobre dernier, le géant chinois annonçait renforcer sa division Recherche et Développement aux quatre coins du globe : plus de 15 milliards de dollars en trois ans.

télécharger Guide Sensefuel Bien choisir son moteur de recherche e-commerce 2017/18

Source : qz.com

Pour aller plus loin :