Subscribe to Email Updates

Selon le dernier baromètre E-shopper de DPDgroup - entreprise de messagerie européenne, spécialisée dans la livraison de colis - plus de la moitié des cyberacheteurs européens (54%) ont fait des achats en ligne sur des sites étrangers cette année. Ces achats représentent près d’un cinquième (19,2 %) de l’ensemble des achats réalisés par ces consommateurs.

Le baromètre, qui pour la première fois comportait des questions sur le secteur de l’alimentaire, indique également qu'en Europe, environ 14% des acheteurs en ligne commandent des aliments frais et des boissons sur Internet.

Le e-commerce transfrontalier a un grand potentiel de croissance en Europe

Cette année, 54% des cyberacheteurs européens ont effectué un achat transfrontalier, soit 2% de plus qu’en 2016Deux de leurs achats sur dix ont été réalisés à partir d'un site web étranger.

cross_border_share.jpg

Chez les e-consommateurs européens ayant effectué un achat à l’étranger en 2017:

  • près de 67 % ont fait le choix de sites marchands localisés en Europe.
  • 39 % ont acheté en provenance de pays voisins.
  • 44 % ont acheté auprès de la Chine, et 31 % auprès des États-Unis.
  • 81% s’estiment satisfaits de leur expérience d’achat.

"Les achats intra-européens sont en baisse, en faveur des achats effectués à partir de sites marchands chinois. AliExpress est le principal moteur de cette croissance et vise clairement le marché européen ", écrit DPDgroup.

"Environ un tiers des e-acheteurs interrogé se déclare prêt à se lancer dans l’achat à l’étranger dans un proche avenir. Le commerce électronique transfrontalier a un grand potentiel de croissance en Europe", souligne DPDgroup.

Les e-consommateurs européens achètent depuis différents devices

Le baromètre montre également que les internautes européens n'achètent pas qu’à partir d'un seul appareil. Ils utilisent de plus en plus leurs smartphones pour acheter, en particulier la génération Y. D’ailleurs, 43% des cyberacheteurs pensent qu'un site web adapté aux mobiles est un critère d'achat important. Le smartphone est en moyenne utilisé par 39% des consommateurs en ligne européens, soit une augmentation de 5 % par rapport à l'année dernière, surtout en Roumanie (65%) et en Croatie (56%) où le smartphone est un appareil très populaire au moment d’effectuer des achats en ligne. Pourtant, les ordinateurs portables et les desktop restent les principaux dispositifs utilisés lors d’un achat en ligne.

 

devices_europe-740x346.jpg

 

Le numérique gagne les aliments frais et les boissons

Le baromètre E-shopper de DPDgroup montre que depuis janvier dernier, 14% des consommateurs ont acheté des produits frais et des boissons en ligne. La plupart d'entre eux sont des acheteurs réguliers, puisque 1% des acheteurs achète ce type de produits au moins une fois par mois. Le Royaume-Uni est un marché particulièrement important: 27% des acheteurs en ligne ont commandé des produits frais. En Espagne, 18% ont fait de même.

Les choix d’options de paiement et de livraison diffèrent profondément d’un pays européen à l’autre

Livraison le lendemain, suivi de colis en temps réel, livraison à domicile ou encore service de Click & Collect… Les e-consommateurs européens veulent avoir le choix. Le rapport montre par exemple que 58% des cyberacheteurs français ont recours aux points relais de manière régulière, quand la moyenne européenne s'établit autour de 17 %.

télécharger enquête Toluna et Sensefuel 2016

Source : ecommercenews.eu

Pour aller plus loin :