mars 31, 2020 trends

[UK] Les e-commerçants prennent des mesures pour consolider leurs bénéfices en période de quarantaine

Subscribe to Email Updates

Cette semaine, au Royaume-Uni, les commerçants en ligne ont pris des mesures pour protéger leurs travailleurs, alors que des règles de distanciation sociale et de quarantaine généralisées frappent les chaînes de vente au détail du pays.

Cette semaine, le Guardian a révélé que le géant de l’alimentaire en ligne Ocado a commandé 100 000 kits de test Covid-19 pour son personnel, dans le but de s'assurer qu'il «travaille 24 heures sur 24» pour livrer des produits essentiels au public.

Ocado a déclaré qu'il souhaitait que tout son personnel en entrepôt et chargé de la livraison soit testé régulièrement afin d'éviter que certains travailleurs ne prennent des congés maladie préventifs.

Cette mesure vise à garantir que les clients qui ne peuvent pas  se rendre dans les magasins parce qu'ils observent des protocoles de quarantaine puissent recevoir des livraisons en toute sécurité.

Toutefois, l'entreprise de livraison de nourriture s'est engagée à remettre les kits de test au NHS, si nécessaire.

Ne manquez pas notre article : [USA] Walmart rejoint Amazon en augmentant le salaire de ses employés e-commerce

D'autres commerçants ont obtenu de moins bons résultats dans le cadre des dernières directives en matière de santé et de sécurité instituées par le gouvernement britannique la semaine dernière.

Samedi, la marketplace de mode en ligne ASOS a essuyé les critiques du syndicat GMB, qui a rapporté que l'entreprise n'avait pas réussi à imposer la distanciation sociale dans certains de ses entrepôts et avait interdit aux travailleurs de porter des masques.

L'appel lancé à ASOS pour qu'elle prenne des mesures adéquates ou ferme ses entrepôts a été rejoint plus tard par le leader travailliste sortant Jeremy Corbyn, alors que les rapports sur les mouvements de grève dans ses entrepôts inondaient les médias sociaux.

Ne manquez pas notre article : [Témoignages d'experts] Aux USA, les commerçants se préparent à l'impact du coronavirus.

Parallèlement, le détaillant de vêtements Arcadia Group est devenu la dernière victime des mesures de quarantaine.

L'entreprise, détenue par l'entrepreneur Sir Philip Green, a annulé toutes les commandes de ses fournisseurs et prolongé ses conditions de paiement dans un effort pour économiser de l'argent tandis que ses magasins physiques restent fermés.

Le groupe, qui exploite Topshop, Dorothy Perkins et Burton, a également prolongé les délais de paiement de 30 jours.

Cette décision fait suite à la fermeture de tous les magasins appartenant à Arcadia au Royaume-Uni la semaine dernière, dans un contexte de fermeture obligatoire de toutes les “entreprises non essentielles” par le gouvernement.

"Comme beaucoup d'entre vous le savent, suite à l'intervention du gouvernement britannique, nous avons été obligés de fermer nos magasins la semaine dernière pour protéger le bien-être de nos employés, clients et communautés", a expliqué Arcadia dans sa lettre aux fournisseurs, selon le magazine industriel Drapers.

"Vous comprendrez que cela a amplement entravé notre capacité à utiliser tous les biens que vous fournissez et a considérablement réduit les revenus de notre entreprise."

Nouvelle étude Sensefuel sur « La fonction de recherche sur les sites e-commerce de mode  »

Source :

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :