août 07, 2019 trends

[supply chain e-commerce] Intégrer le développement durable pour répondre à une croissance rapide

Subscribe to Email Updates

Le commerce électronique a connu une croissance fulgurante au cours de la dernière décennie, de plus en plus de consommateurs préférant faire leurs achats en ligne plutôt que de se rendre en magasin. Ceci a entraîné la livraison d'un plus grand nombre de colis à domicile, au bureau... Il y a, en conséquence, plus de véhicules de livraison sur les routes qu’il n’y en a jamais eu auparavant.

Les émissions de carbone liées aux transports ont donc augmenté de manière significative, en particulier dans les villes à forte densité de population dont les systèmes de transport sont très fréquentés et les routes saturées. Du point de vue du développement durable, l'impact est considérable. Les émissions produites par les véhicules ralentis dans les embouteillages sont l'une des plus grandes causes de pollution, et la croissance continue de l'industrie du e-commerce en fait un problème difficile à régler.

C'est pourquoi la réduction de l'impact environnemental des achats en ligne est aujourd'hui une problématique aussi répandue. Diverses initiatives ont déjà été mises en place afin de réduire le nombre de véhicules sur les routes et d'encourager les entreprises à adopter des alternatives plus propres, comme à Londres, avec l'introduction d’une zone protégée et à ultra-basse émission (Ulez). Toutefois, les entreprises de e-commerce sont confrontées à un défi plus vaste qui rend difficile l'établissement de priorités en matière de développement durable. Les commerçants en ligne doivent répondre aux attentes des consommateurs concernant les livraisons le jour même et le lendemain et rester à flot sur un marché hyper-compétitif, en prenant des mesures pour accroître leur croissance.

Alors, comment les entreprises de e-commerce peuvent-elles faire face à ce problème et participer à la construction d’une chaîne d'approvisionnement plus durable ?

Ne manquez pas notre article : [Amazon] L'expédition en un jour pour tous les membres Prime pourrait créer de nouveaux défis pour les commerçants.

Moins de déplacements, plus d'impact

Une option potentielle pour les entreprises est de déployer des solutions de mobilité plus durables, telles que les véhicules électriques qui ont été présentés comme un moyen viable de réduire la quantité d'émissions produites par les transporteurs à l'avenir. Toutefois, si cela aura un impact positif sur la réduction de la pollution, l'adoption de ces véhicules ne résoudra pas le problème des embouteillages. Des défis tels que la quantité de livraisons et la fréquence des échecs de livraison doivent donc également être pris en compte. En effet, un nombre important de commandes en ligne ne sont pas livrées à la première tentative, ce qui augmente les coûts et le temps requis pour le commerçant et le transporteur, tout en contribuant aux émissions de CO2. Pour résoudre ce problème, il est important de réduire le nombre de kilomètres parcourus par chaque transporteur, de manière à réduire le temps qu'il doit passer à attendre dans la circulation ou à chercher des places de stationnement, sans affecter le nombre de colis qu'il est capable de livrer. C'est là qu'intervient l'utilisation de casiers à colis sécurisés et automatisés.

Les casiers à colis permettent un itinéraire direct et clair entre le commerçant et le consommateur, tout en faisant en sorte que les transporteurs passent moins de temps à effectuer le dernier kilomètre. Ils n'ont plus qu'à livrer dans une poignée de casiers au lieu de centaines de destinations distinctes, ce qui réduit la complexité du dernier kilomètre et diminue les émissions produites par les fourgonnettes qui circulent pour livrer les colis de manière individuelle.

Ne manquez pas notre article : [e-commerce] Comprendre les nouvelles innovations dans la livraison du dernier kilomètre

Du point de vue du consommateur, les casiers sont plus pratiques car il lui permettent de choisir le moment où il souhaite retirer son colis, ce qui garantit que les livraisons soient effectuées dès la première tentative. Parallèlement, cela réduit le nombre d'échecs de livraison pour les commerçants - ce qui, selon les recherches de PCA Predict, se produit 5,6% du temps au Royaume-Uni. En France, les expéditions de colis continuent d’exploser. Le marché représentait déjà plus d’un milliard d’envois en 2017 et 6,8 milliards d’euros de revenus*. Et avec la création d’un marché unique numérique en Europe, les livraisons transfrontalières vont encore franchir un nouveau cap d’ici 2022. À cet horizon, les revenus du colis hors express progresseront encore à vive allure (+5% par an) tout comme le chiffre d’affaires des acteurs de l’express colis léger (+6% par an en moyenne). L'importance de cette économie est donc clairement démontrée. 

*Estimations indiquées dans l’étude de Xerfi : «Le marché du colis à l’horizon 2022 - Généralisation du J+1, pressions sur les prix, nouveaux entrants, investissements capacitaires : quelles perspectives pour les acteurs ? ». 

Attirer des clients soucieux de l'environnement

 L'un des changements constatés ces dernières années est que les consommateurs sont de plus en plus conscients de leur impact sur l'environnement et donc plus enclins à prendre des décisions respectueuses de l'environnement lorsqu'il s'agit de leurs habitudes d'achat. Les entreprises de e-commerce ont la possibilité d'exploiter cet état d'esprit en contribuant à la mise en place de chaînes d'approvisionnement plus durables. Bien que cela ne suffise pas à motiver un consommateur à faire un achat, il est probable que cela suscitera l'intérêt d'un nombre croissant de consommateurs soucieux de ce sujet.

Offrir des options de livraison plus écologiques pourrait être un moyen pour les commerçants en ligne de se différencier sur le marché hyper concurrentiel du retail, où il faut constamment être à l'affût de nouvelles façons d'attirer et de fidéliser les consommateurs.

Ne manquez pas notre article : Etsy veut rendre la livraison de vos produits à domicile “zéro carbone”

Bien sûr, il n'y a pas de solution miracle pour intégrer le développement durable dans la chaîne d'approvisionnement du e-commerce. Toutefois, les casiers à colis ont prouvé qu'ils sont en mesure de remédier à bon nombre de problématiques relatives au dernier kilomètre, qu'il s'agisse de réduire les embouteillages, de minimiser le nombre de destinations pour les transporteurs ou de créer une route directe entre le commerçants et le consommateur. Au cours des prochaines années, il est clair qu’ils auront un rôle clé à jouer pour aider les commerçants à bâtir une chaîne d'approvisionnement plus verte et plus durable pour le commerce électronique.

Livre Blanc, la recherche un sujet d'aujourd'hui et de demain

Source : itproportal.com

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :