Singapour veut être une plaque tournante du e-commerce alors que l'économie numérique de l'Asie se développe

Publié le 30 juin 2021 | 3 min de lecture

Singapour veut devenir un centre de e-commerce de premier plan en Asie, mais de nombreux défis l'attendent.

Alors que la pandémie remodèle le comportement des consommateurs dans le monde, de plus en plus de personnes en Asie du Sud-Est font leurs achats en ligne où l'économie numérique a connu une croissance significative.

"Le e-commerce en Asie du Sud-Est est en plein essor. Mais ce qui distingue Singapour se sont ses politiques et ses initiatives qui contribuent à cultiver un environnement propice à l'essor de l'industrie numérique et de l'économie numérique", a déclaré Ben King, Country Director chez Google Singapour.

Ne manquez pas notre article : Alors que le e-commerce arrive à maturité en Asie, les commerçants doivent relever de nouveaux défis

Pourtant, la cité-État fait face à une pénurie de talents numériques – ce qui est essentiel pour son ambition de devenir un acteur mondial du e-commerce, a-t-il déclaré à Christine Tan du média américain CNBC.

Pour remédier à ce problème, le gouvernement s'est associé à Google dans le cadre de l'initiative Skills Ignition SG, afin de proposer des formations professionnelles à ceux qui souhaitent faire carrière dans le numérique.

"Le développement des talents est le seul défi que nous voyons dans la réalisation de cette vision de Singapour devenant un centre régional de e-commerce beaucoup plus significatif et beaucoup plus avancé", a déclaré Ben King. "Les emplois ne sont pas nécessairement le problème que nous constatons, ce sont les compétences. Il est urgent d'aider la main-d'œuvre à acquérir des compétences numériques pour occuper ces emplois."

Le géant américain de la technologie s'est également attaché à aider les personnes touchées par la pandémie à retrouver des compétences.

"Notre programme est vraiment destiné aux personnes qui se sont retrouvées sans emploi durant la pandémie et leur offre des possibilités de formation sur une période de six ou neuf mois", a déclaré Monsieur King.

"Ce que nous essayons de faire, c'est de développer des compétences qui, selon nous, seront essentielles au développement et à l'évolution du e-commerce dans la région."

 

Des changements dans les comportements des consommateurs

Malgré les vents contraires de la pandémie, l'utilisation d'Internet en Asie du Sud-Est a continué d'augmenter.

Selon un rapport sur le e-commerce en Asie du Sud-Est publié par Google, Temasek et le cabinet de conseil international Bain & Company, quelque 40 millions de nouveaux utilisateurs se sont connectés à Internet l'année dernière

La pandémie a provoqué une "poussée permanente et massive dans l’adoption du numérique", selon le rapport.

Environ 36 %, soit plus d'un consommateur de services numériques sur trois, n'avaient jamais utilisé de services en ligne. Parmi eux, 90% ont l'intention de continuer à utiliser ces services même après la pandémie, indique le rapport.

Pour que Singapour puisse tirer parti de ces tendances, plusieurs facteurs doivent être réunis pour alimenter cette croissance, a déclaré Selena Ling, économiste en chef de l'OCBC Bank à Singapour.

Ne manquez pas notre article : La Chine est sur le point de franchir une étape historique en matière de e-commerce - et aucun autre pays ne s'en approche

"Il faut que la population soit assez avertie en matière d'Internet, que le taux de pénétration de la téléphonie mobile soit élevé et que la connectivité Internet soit bonne et abordable", a-t-elle déclaré. Une offre abondante en termes de biens et de services est également essentielle, a-t-elle ajouté.

Dans le cadre de la stratégie de e-commerce de Singapour, le gouvernement prévoit de lancer deux réseaux 5G à travers la ville-État d'ici 2025. Les réseaux 5G sont la prochaine génération de connectivité Internet mobile qui promet des vitesses plus rapides.

Ils "constitueront l'épine dorsale" de l'économie numérique de Singapour et renforceront la capacité de l'infrastructure à gérer d'importantes commandes en ligne à l'échelle internationale, selon le ministère du Commerce et de l'Industrie.

Le gouvernement de Singapour a pris les devants en mettant en place une stratégie de "nation intelligente", a souligné Selena Ling d'OCBC.

"Les trois piliers de la nation intelligente sont une économie numérique, un gouvernement numérique, mais aussi une société numérique. Cela couvre donc toutes les conditions nécessaires à la réussite d'une stratégie de commerce électronique", a-t-elle expliqué. New call-to-actionSource : cnbc.com

Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail