Ralentissement attendu de la croissance du e-commerce européen

Publié le 29 juin 2022 | 2 min de lecture

Le e-commerce européen a poursuivi sa forte croissance en 2021, mais connaît désormais un ralentissement dû à la crise ukrainienne et à l'inflation. Les commerçants devront doubler leurs investissements numériques d'ici 2030.

13 % de croissance

Même lorsque les acheteurs peuvent à nouveau se rendre dans des magasins physiques, ils continuent d'acheter en ligne : malgré la levée de la plupart des mesures Covid et le départ du Royaume-Uni du marché unique européen, les ventes de e-commerce en Europe ont augmenté de 13 % pour atteindre 718 milliards d'euros en 2021. Dans les 27 pays de l'Union Européenne, le taux de croissance a été de 16 %. 90 % de la population utilise désormais internet et 76 % fait également des achats en ligne.

C'est ce qui ressort du rapport sur le e-commerce européen récemment publié par EuroCommerce et Ecommerce Europe, qui contient des chiffres détaillés sur le commerce électronique dans 37 pays du continent européen.

Un sentiment général d'incertitude

Après l'énorme pic provoqué par la pandémie, le e-commerce reste fermement ancré dans l'économie et la société, indique le rapport. Contrairement aux attentes de nombreux observateurs, les ventes en ligne ont continué à progresser, mais cette croissance se stabilise.

Les consommateurs deviennent plus prudents : la guerre en Ukraine, l'inflation et les chaînes d'approvisionnement perturbées provoquent un sentiment général d'incertitude. Néanmoins, le secteur fait preuve de résilience. Le secteur des services en ligne, comme le tourisme et l'événementiel, connaît une forte reprise.

Ne manquez pas notre article : Alibaba cherche à étendre sa filiale sud-asiatique Lazada à l'Europe

Un besoin de soutien

Il existe toutefois des raisons de s'inquiéter. Pour réussir leur transformation numérique, les entreprises devront doubler leurs investissements d'ici 2030, estime Christel Delberghe, directrice générale d'EuroCommerce. Elle explique :

"Avoir une présence numérique devient une question de survie pour de nombreuses entreprises. Nos clients attendent de nous que nous leur offrions une expérience sans faille, en proposant diverses combinaisons d'interactions en ligne et hors ligne."

Ne manquez pas notre article : Le e-commerce transfrontalier représente 171 milliards d'euros en Europe

Mais les petites et moyennes entreprises, en particulier, sont encore à la traîne dans leur utilisation des outils numériques. Elles ont besoin de plus de soutien.

New call-to-action

  
Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail