janvier 28, 2019 Insider

Primark explore la possibilité d'une forte croissance via les ventes en ligne

Subscribe to Email Updates

L’enseigne Irlandaise de Fast Fashion Primark explore des stratégies de vente qui lui permettraient de mieux concurrencer ses adversaires ASOS et Boohoo, qui vendent exclusivement en ligne.

Les experts du marché de la vente de détail, qui connaissent bien le raisonnement de Primark, ont annoncé que le détaillant de vêtements avait mis au point un modèle de " click-and-collect ", où les acheteurs pourraient choisir et acheter des articles en ligne, et venir les récupérer dans l'un des 350 magasins physiques de l’enseigne, plutôt que de les faire livrer directement au domicile du client. Ceci marquerait un changement majeur dans la stratégie de l’enseigne.

primark-2019

Le Click-and-collect pourrait s'avérer un compromis viable

Dans une interview accordée à MarketWatch, John Bason, directeur financier de l'Associated British Foods ABF, propriétaire de Primark, a déclaré que l'entreprise avait envisagé un effort vis à vis de la vente en ligne, mais a souligné qu'il n'existait aucun plan immédiat. "Nous avons regardé les possibilités offertes par le on-line," dit-il. "Mais si nous le faisons, ce sera sous la forme d’un e-commerce qui viendra compléter nos magasins physiques."

Ne manquez pas notre article : 24% des Européens dépensent plus en magasin grâce au Click & Collect

Le fait de vendre ses vêtements à prix réduit en ligne ne  fonctionnerait pas pour Primark, car le coût de la livraison éroderait ses marges. "C'est une question de coûts logistiques : le coût du picking, de l'emballage et de la livraison.” ajoute John Bason

Primark s'est déjà associé à ASOS et a expérimenté le commerce électronique par le passé, en utilisant la plateforme web de son concurrent.

Ne manquez pas notre article : Asos se fait une place dans le e-commerce grâce à une forte identité de marque

Les habitudes d'achat des consommateurs ont changé et Primark est l'un des rares détaillants de vêtements qui ne vendent pas encore en ligne.

"Nous sommes présents en ligne mais ne faisons pas encore de commerce électronique. Primark est déjà un opérateur de premier plan sur les médias sociaux avec plus de 13 millions de personnes qui nous suivent." précise Bason.

primark-2-2019

Les actions de la société mère de Primark, ABF, qui détient également Twinings et Ovaltine, ont bondi jeudi, clôturant en hausse de près de 7 %, après que la société ait annoncé que ses ventes avaient légèrement augmenté dans les 16 premières semaines de son exercice financier.

Selon Monsieur Bason, la performance de Primark démontre qu’il n'est pas encore impératif de passer aux transactions en ligne ".

En ce qui concerne ses récentes activités aux États-Unis, John Bason a déclaré que la chaîne de mode tentait de faire des progrès dans un marché américain concurrentiel. "Nous sommes satisfaits de la solide performance des États-Unis au cours de la période. Les ventes étaient bien en avance et ont bénéficié de la très forte activité du magasin de Brooklyn, qui a ouvert ses portes en juillet de l'année dernière."

Quant au Royaume-Uni, les ventes totales de Primark ont dépassé les attentes internes, augmentant de 1 %, dans un marché en baisse d'une année sur l'autre. ABF a déclaré qu'une marge d'exploitation plus élevée a permis d'augmenter le bénéfice de Primark, tandis que les ventes de Noël ont dépassé ses attentes.

Nouvelle étude Sensefuel sur « La fonction de recherche sur les sites e-commerce de mode  »

Source : marketwatch.com

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin : 

Crédit photo : DennisM2 - Flickr