Ocado enregistre une hausse des ventes grâce à l'expansion de son infrastructure, mais l'augmentation des coûts entraîne une aggravation des pertes

Publié le 17 févr. 2022 | 5 min de lecture

Ocado a fait état de ventes croissantes dans ses activités de vente au détail et de technologie au cours de l'année dernière, mais ses pertes se sont creusées en raison de l'augmentation des coûts.

Le chiffre d'affaires du groupe s'est élevé à 2,5 milliards de livres sterling pour l'exercice clos le 28 novembre. C'est 7,2% de plus que l'année dernière à la même époque. Les ventes au détail, qui s'élèvent à 2,3 milliards de livres sterling, sont en hausse de 4,6 % par rapport à l'année dernière, tandis que les ventes des solutions de commerce et d'exécution robotisée d'Ocado Group ont augmenté au Royaume-Uni (+8,6 % à 710,4 millions de livres sterling) et à l'étranger (+301,2 % à 66,6 millions de livres sterling).  

Au final, Ocado Group a enregistré une perte avant impôts de 176,9 millions de livres sterling, en raison de la hausse des coûts de distribution et d'administration, de l'augmentation des salaires dans le secteur de la logistique et de l'élargissement de l'équipe technologique à 2 600 personnes. La perte aurait été plus importante si les assureurs n'avaient pas versé 42,8 millions de livres sterling pour les incendies survenus dans les entrepôts d'Erith et d'Andover. Néanmoins, les pertes de Ocado Group ont été supérieures de 124,6 millions de livres sterling à celles de l'année précédente, date à laquelle le commerçant avait enregistré une perte de 52,3 millions de livres sterling. 

Ne manquez pas notre article : Asos et Ocado : Pourquoi les entrepôts sont-ils essentiels dans le e-commerce ?

 

Une augmentation des coûts

Les coûts de distribution et d'administration ont augmenté de 163,1 millions £ pour atteindre 976,7 millions £, car le commerçant s'est développé au Royaume-Uni et à l'étranger. Les coûts de l'entreprise britannique comprennent les coûts d'ingénierie liés aux trois centres de traitement des commandes des clients (CFC) qui ont été mis en service au cours de l'année à Bristol, Andover et Purfleet, tandis que le coût de la main-d'œuvre a également augmenté à une époque de pénurie de compétences, notamment en ce qui concerne les conducteurs de véhicules utilitaires légers et les livreurs. Les coûts technologiques sont passés de 77,1 millions de livres sterling à 107,2 millions de livres sterling, Ocado Group ayant augmenté ses effectifs dans ce domaine de 2 100 à 2 600 personnes au cours de l'année. 

Ocado affirme que l'investissement dans son projet Ocado Re : Imagined sera rentabilisé par la croissance des ventes de sa propre activité de vente au détail et par les partenaires qui achètent sa plateforme commerciale et sa technologie de traitement pour exploiter leurs propres activités de e-commerce. À ce jour, Ocado compte 10 partenaires tiers, des supermarchés Morrisons au Royaume-Uni et Kroger aux États-Unis au plus récent Alcampo en Espagne, dont sept sont en ligne sur la plate-forme Ocado Smart. Ocado dispose de 13 centres de traitement des commandes (CFC) et prévoit d'en ouvrir six de plus d'ici la fin de l'année.

L'innovation "changeante" est prévue par son projet Ocado Re : Imagined, qui prévoit des services allant de nouveaux robots plus légers pour le prélèvement de marchandises dans des entrepôts virtuels à l'ouverture de centres de traitement dans des bâtiments existants en utilisant une infrastructure plus flexible. Les livraisons le jour même, en une à trois heures, seront possibles grâce à des robots qui prélèveront des commandes déjà passées pendant la nuit, puis les ajouteront dans des camionnettes le matin

Le directeur général d'Ocado Group, Tim Steiner, prévoit que 20 % des ventes d'épicerie au Royaume-Uni se feront bientôt en ligne, contre 12 % actuellement. Selon lui :

"l'année écoulée a encore renforcé le fait que la demande de produits alimentaires en ligne est là pour rester. Dans la majorité des marchés matures, le canal qui connaît la croissance la plus rapide est le canal en ligne et pour vraiment gagner dans ce domaine, les commerçants alimentaires doivent proposer la meilleure offre avec les meilleures conditions économiques pour tous les clients. L'innovation qui alimente le développement de la Smart Platform d'Ocado, unique et exclusive, vise à offrir une expérience client unique grâce à une technologie révolutionnaire qui permet de réduire les coûts d'exploitation de manière inégalée."

" La nouvelle génération de la technologie Ocado, que nous avons appelée " Ocado Re : Imagined", représente un bond en avant transformationnel permettant à nos partenaires de surpasser largement la concurrence de leurs pairs en ligne. Les partenaires qui commandent des CFC aujourd'hui seront en mesure de se lancer plus rapidement, à moindre coût, et d'obtenir des marges et un rendement du capital plus élevés. Pour Ocado Group, cela signifie un marché adressable plus important, la possibilité de gagner de nouveaux partenaires plus rapidement, et de nouvelles opportunités pour accélérer la croissance. "

"Au cours des vingt dernières années, Ocado Group a été un pionnier dans le développement de la vente d'épicerie en ligne. Avec les innovations apportées à l'Ocado Smart Platform annoncées en janvier 2022, nous avons à nouveau redéfini la barre, en démontrant de manière décisive qu'un service d'épicerie en ligne alimenté par OSP est capable d'offrir ce que le client veut avec l'économie dont le commerçant a besoin."

La stratégie de vente au détail multicanal d'ocado

Les ventes de l'activité d'épicerie britannique d'Ocado Group, Ocado Retail - désormais détenue en joint-venture avec Marks & Spencer - ont augmenté de 4,6 % par rapport à l'année précédente, et de 41,5 % par rapport à 2019, les acheteurs continuant à acheter davantage de produits d'épicerie en ligne.  Lorsque les restrictions de confinement ont pris fin au printemps 2021, les habitudes de dépenses des clients ont commencé à revenir aux niveaux pré-pandémiques, alors que les acheteurs retournaient au bureau. La valeur du panier moyen s'est établie à 129 £ en 2021, plus élevée pendant les périodes hivernales et plus faible au dernier trimestre de 2021 (118 £, +12 % par rapport à 2019). La croissance des ventes a diminué au second semestre, limitée en partie par l'incendie du CFC d'Erith en juillet 2021. Mais avec l'ouverture de trois nouveaux CFC, le nombre moyen de commandes par semaine pour l'année est passé à 357 000, en hausse de 11,9% par rapport à l'année dernière et de 16,3% par rapport à l'année précédente, et les clients actifs ont augmenté de 22,4% à 832 000. 

Ne manquez pas notre article : M&S convient d’un accord de £750m avec Ocado et mettra ses offres alimentaires en ligne pour la 1ère fois

Ocado indique avoir mis à niveau ses robots pour une nouvelle série qui empêchera les incendies de se déclarer pour les mêmes raisons. 

Ocado prévoit d'ouvrir un deuxième centre Ocado Zoom - à Canning Town - au cours du deuxième trimestre de cette année, permettant des livraisons Ocado Retail en moins d'une heure, avant l'ouverture de trois autres - un à Londres et deux dans d'autres villes du Royaume-Uni - au cours des trois prochains mois. 

Le bénéfice avant intérêts, impôts et coûts exceptionnels (EBITDA) d'Ocado Group dans le secteur de la vente au détail s'est élevé à 150,4 millions de livres, contre 148,5 millions l'année précédente. 

infographie-produits-biens-de-grande-consommation-sensefuel

Source : internetretailing.net

Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail