Nike crée une application de commerce social interne destinée à la génération Z

Publié le 13 avr. 2021 | 3 min de lecture

Nike cherche à créer sa propre niche de shopping social en dehors des limites de TikTok et d'Instagram. Axée sur le shopping pour les jeunes femmes, l'application à venir fait partie de l'incubateur d'entreprises relativement récent de Nike.

Le géant du sport a récemment mis en place une Landing Page pour ce qu'il a appelé “Nothing but Gold”, une application destinée aux jeunes femmes acheteuses. Le projet vise clairement à créer une sorte de communauté Nike au sein du groupe, le site invitant les jeunes femmes à "nous dire pourquoi vous êtes Nothing But Gold sur [Instagram], pour avoir une chance de construire l'avenir avec nous". Le site dispose également d'une bannière qui répète "good vibes only" (de bonnes vibrations uniquement) et "surround yourself with love." (entourez-vous d’amour).

Selon la Landing Page, l'application présentera un mélange de "sport, style and self-care", mais ne donne guère d'autres détails. La page Instagram vers laquelle elle dirige compte environ 8800 followers. La page principale Instagram de Nike compte plus de 140 millions de followers, tandis que sa page principale pour femmes en compte près de 8 millions. Un représentant Nike n'a pas pu être joint pour commenter la nouvelle application.

Cependant, une récente offre d'emploi pour l'application donne un peu plus de détails et indique clairement que Nike cherche à créer un espace de marque qui fonctionne de manière similaire aux plateformes de médias sociaux que la génération Z utilise déjà pour naviguer et faire des achats, à savoir Instagram et TikTok.

Ne manquez pas notre article : Les ventes de Nike renouent avec la croissance après le boom des achats en ligne

La publication explique que Nothing but Gold est une excroissance de Valiant Labs, le segment de l'incubateur d'entreprises de Nike, lancé en 2018 par Hannah Jones, auparavant responsable du développement durable de Nike. L’application shopping marque l’un des premiers lancements publics du groupe en près de trois ans d’existence.

Elle affirme également que le groupe est désormais "chargé de créer l'avenir du shopping pour les filles" et que Nothing but Gold est une "application mobile native qui prend en charge le commerce social en interne", pour Nike. Pour l'instant, l'application se veut "un véritable mélange entre sport, life style et activisme", où les jeunes femmes peuvent acheter des produits Nike, voir comment les autres utilisateurs les customisent et trouver l'inspiration.

Entre la description du poste et la Landing Page, il semble clair que Nike recherche un cadre de créateurs et / ou d'influenceurs pour créer du contenu pour l'application, mais il n'est pas question de savoir comment ou si ces créateurs seront payés. Étant donné les revenus et les investissements massifs de Nike dans la publicité, il est probable que l'application soit soutenue par des célébrités ou des influenceurs plus importants une fois qu'elle sera officiellement lancée. En 2020, Nike a dépensé environ 3,6 milliards de dollars en marketing.

Si Nothing but Gold voit le jour, il s'agira de la deuxième application de Nike dédiée au shopping, aux côtés de Snkrs, lancée en 2015. La société a cité à plusieurs reprises Snkrs - qui propose des exclusivités et des livraisons - comme un moteur de succès des ventes en ligne. Mais Nothing but Gold semble être la première incursion de Nike dans le développement de son propre réseau social.

La nouvelle application arrive peu de temps après le début du mandat du PDG de Nike, John Donahoe - l'ancien dirigeant d'eBay - qui a pris la relève lorsque Mark Parker a quitté Nike, peu de temps après que la société se soit retrouvée accusée par un certain nombre d'employées de favoriser un environnement de travail sexiste. Le départ de Mark Parker est intervenu environ un an après qu'une série d'autres cadres masculins, dont ceux relevant directement de son autorité, aient quitté Nike en raison de ces allégations, notamment Trevor Edwards, considéré par beaucoup comme le successeur de Mark Parker.

Ne manquez pas notre article : Comment Nike a atteint son objectif e-commerce 3 ans plus tôt

Depuis l'arrivée de Monsieur Donahoe chez Nike, la société s'est recentrée sur ses efforts numériques, ainsi que sur son activité féminine, en lançant même une ligne de maternité et une collection de hijab de bain. Ces efforts sont devenus plus urgents compte tenu de l'explosion du e-commerce au cours des 12 derniers mois, du fait de la crise du COVID-19. Lors de sa réunion avec les investisseurs en 2020, Nike a déclaré s'attendre à ce que les ventes numériques et e-commerce représentent au moins 50% de ses revenus, ce qui conduit la marque à vouloir développer davantage de canaux numériques propres pour le shopping.

"En termes simples, le comportement des consommateurs est en train de changer fondamentalement depuis cette pandémie", a déclaré John Donahoe lors de la réunion, "et nous ne pensons pas qu'il y aura marche arrière."

Infographie : la fonction de recherche sur les sites e-commerce de mode

Source : wwd.com

Crédit photo : © Nike

Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail