Subscribe to Email Updates

Marks & Spencer va lancer un appel de fonds de 600 millions de livres sterling auprès de ses actionnaires afin d'apporter, pour la première fois, ses plats cuisinés et autres offres alimentaires aux acheteurs en ligne, dans le cadre d'un contrat de 1,5 milliard de livres sterling avec la société de livraison en ligne Ocado.

M&S paiera à Ocado 750 millions de livres sterling pour une participation de 50 % dans la nouvelle joint-venture Ocado.com, qui commencera à se négocier en septembre 2020, lorsque l'accord d'Ocado concernant la livraison de produits Waitrose arrivera à échéance.

Steve Rowe, directeur général de Marks & Spencer, a déclaré qu'il avait "toujours cru que les produits alimentaires M&S pouvaient et devaient être en ligne" et que la combinaison entre la gamme de produits alimentaires haut de gamme de M&S et la technologie et le réseau de distribution d'Ocado était un accord "gagnant - gagnant" qui allait "stimuler la croissance à long terme".

M&S-OcadoSteve Rowe, directeur général de Marks & Spencer. Source : https://corporate.marksandspencer.com/watch

Toutefois, les actions de M&S ont chuté de 12 %, les investisseurs et les analystes s'inquiétant du fait que le détaillant de 134 ans ait trop payé pour avoir accès à la technologie et au réseau de livraison d'Ocado. La chute du cours de l'action M&S - la plus importante chute en une journée depuis 2016 - a effacé plus de 550 M£ de la valeur marchande du détaillant. Les actions d'Ocado ont, quant à elles, augmenté de 3%.

M. Rowe a rejeté les avis selon lesquels M&S avait payé trop cher pour se lancer dans l'industrie croissante de l'alimentaire en ligne. "Nous pensons que nous payons un prix juste et je pense qu'Ocado aussi ", a-t-il déclaré mercredi à la presse.

Tim Steiner, le fondateur et directeur général d'Ocado, a dit : "Je pense que Steve et son équipe ont pris, à ce jour, un risque incroyablement intelligent. Ce n'est pas comme aller au casino et lancer un jeton. Vous devez prendre des risques calculés là où vos avantages sont énormes, vos inconvénients minimes et votre investissement raisonnable."

M. Rowe a déclaré qu'il s'attendait à ce que les actions de M&S chutent lorsque la société a annoncé une augmentation de capital de 600 millions de livres sterling - assortie d'une réduction surprise de 40 % de son dividende - afin de financer cette opération. "Il ne s'agit pas de court terme", a-t-il dit. "Il s'agit de la transformation de Marks & Spencer [et] de la transformation de l’alimentaire en ligne au Royaume-Uni."

Ne manquez pas notre article : [Europe] L'alimentation et les produits d'hygiène en ligne représenteront 56 milliards d'euros d'ici 2022

Il a déclaré que le partenariat avec Ocado était le seul moyen d'amener les aliments M&S à un plus grand nombre d'acheteurs, car sa gamme de produits était trop restreinte pour que les consommateurs puissent faire un achat hebdomadaire complet directement avec M&S. Le consommateur moyen de M&S dépense £13 par magasin, alors que la facture moyenne d'Ocado est de plus de £100. Selon M. Rowe, ce partenariat " nous permet de mettre notre alimentation en ligne d'une manière immédiatement rentable, évolutive et durable ".

Ne manquez pas notre article : L'avenir des achats alimentaires est mobile !

m&s-2Marks and Spencer, Oxford Street, Source: Flickr

Toutefois, certains investisseurs chez M&S ont mis en doute la sagesse de l'opération. Paul Mumford, directeur des investissements chez Cavendish Asset Management, qui détient une petite participation dans M&S, a déclaré : "Quelle que soit la façon dont vous voyez les choses, lever 600 millions de livres pour investir dans une joint-venture qui peut fonctionner ou non semble une utilisation extravagante de l'argent des actionnaires."

Les analystes ont également soulevé des préoccupations au sujet du prix payé par M&S. Neil Wilson, analyste chez Markets.com, a déclaré : "L'achat par M&S des activités de vente au détail d'Ocado au Royaume-Uni ressemble un peu à l'un de ses propres plats cuisinés - cher, pas très bon pour vous mais facile, rapide et prêt à réchauffer."

Nick Bubb, un analyste indépendant du commerce de détail, a qualifié l'opération de "très surprenante" et de "saut énorme dans le noir" pour M&S. "Il est compréhensible qu'Ocado ait voulu abandonner Waitrose, mais il est difficile de comprendre pourquoi M&S veut acheter l'infrastructure de distribution existante d'Ocado (qui dessert Morrisons, etc.), pour un coût d'au moins 750 millions £, plutôt que de devenir un nouveau partenaire.

Richard Chamberlain, analyste à RBC Europe, a déclaré. "Nous pensons que [M&S] paie un prix élevé, ce qui reflète son retard à la fête [en ligne]."

Ne manquez pas notre article : Les achats en ligne au Royaume-Uni augmentent de 9%

Steiner a décrit l'accord, qui a été signé mercredi à 6h05 du matin, comme un "moment de transformation dans le secteur de la distribution au Royaume-Uni" qui combinerait "deux marques de distribution iconiques et très appréciées, prêtes à offrir une offre en ligne sans égal".

Il a déclaré que la joint-venture permettrait à Ocado de "croître plus vite, d'ajouter plus d'emplois et de créer plus de valeur".

Rob Collins, le directeur général de Waitrose, s'est dit confiant que les acheteurs qui utilisent Ocado pour acheter des produits Waitrose migreraient vers Waitrose.com.

Observatoire-pratiques-recherche-e-commerce-2019

Source : theguardian.com

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :