Made enregistre une croissance de 61 % de ses ventes, les clients du secteur de l'ameublement se tournant vers les achats en ligne

Publié le 17 sept. 2021 | 2 min de lecture

Made a annoncé mardi un bond de 61 % de son chiffre d'affaires, les acheteurs britanniques et européens se déplaçant en ligne pour acheter de gros meubles et des articles ménagers.

Made a annoncé mardi un chiffre d'affaires de 171 millions de livres sterling (soit environ 200 millions d’euros) pour le semestre clos au 30 juin. Il s’agit d’une hausse de 61 % par rapport à la même période l'année dernière. Les ventes au Royaume-Uni ont augmenté de 55 % pour atteindre 113 millions de livres, tandis que les ventes en Europe continentale ont augmenté de 53 % pour atteindre 101 millions de livres. Les pertes avant impôts ont été réduites à 10,1 millions de livres sterling, contre 15,2 millions de livres sterling un an plus tôt.

Ne manquez pas notre article : 7 comportements clients qui façonnent l'e-commerce d'après

L'augmentation des ventes est due au fait que le détaillant a gagné plus de clients – le nombre de clients actifs a augmenté de 34% au cours des six mois pour atteindre 1,2 million – et que ces clients ont dépensé davantage – la valeur moyenne des commandes a augmenté de 12% pour atteindre 244 £ (286 €). L’entreprise s'attend à bénéficier de 67 millions de livres sterling de revenus provenant de commandes passées mais qui n'ont pas encore été livrées aux clients, et commence à augmenter ses prix en répercutant « un élément de coûts plus élevés sur les clients ». Cette hausse des coûts intervient dans un contexte de perturbation continue de la chaîne d'approvisionnement.

Au cours de l'année, le commerçant a doublé la taille de son entrepôt au Royaume-Uni et prévoit désormais d'étendre l'espace dont il dispose sur son site d'Anvers, qui s'adresse à ses clients européens.

Philippe_Chainieux_Cropped_MainPhilippe Chainieux, directeur général de Made.com © Made.com

Philippe Chainieux, directeur général de Made, déclare :

« Je suis très satisfait des progrès réalisés au premier semestre, qui sont conformes aux objectifs à long terme fixés lors de notre introduction en bourse en juin. Nous avons continué à constater une demande forte et soutenue de la part des consommateurs pour nos produits exclusifs et design, et nous avons gagné des parts de marché significatives avec une croissance dans nos huit marchés. »

Ne manquez pas notre article : Le e-commerce européen a été multiplié par deux, voire trois pendant la pandémie

« Grâce à notre modèle commercial agile et à nos relations avec les fournisseurs, nous sommes bien placés pour faire face aux perturbations de la chaîne d'approvisionnement mondiale qui devraient se poursuivre au premier semestre de l'année prochaine. Nous disposons de plusieurs leviers pour générer une croissance supérieure et continuerons à renforcer notre modèle grâce à la mise en œuvre continue de notre stratégie : investir dans notre proposition client unique en développant davantage notre gamme axée sur le design, en améliorant l'expérience client, en investissant dans notre marque en nous développant à l'international. Je suis confiant dans les perspectives pour l'ensemble de l'année et dans la croissance à long terme de Made. »

New call-to-action

Source : internetretailing.net

Crédit photo : © made;com

Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail