juin 12, 2020 Key Figures

Lululemon atteint le 1er trimestre avec une baisse de 17% de ses ventes, mais ses revenus e-commerce bondissent de 68%

Subscribe to Email Updates

Lululemon Athletica a annoncé un chiffre d'affaires au premier trimestre inférieur aux attentes de Wall Street, avec une baisse de 17% pour atteindre un peu moins de 652 millions de dollars. Mais, grâce à une offre en ligne robuste, la marque a vu ses revenus e-commerce monter en flèche de 68%. Les acheteurs, contraints de rester à domicile, ont afflué vers la marque connue pour ses pantalons de yoga et ses vêtements de détente.

Au 10 juin, 295 des 489 magasins gérés par la société Lululemon sont ouverts.

Même en pleine pandémie de COVID-19, Lululemon reste confiante dans les opportunités de croissance à long terme et dans son plan de croissance "Power of Three", dont les trois piliers sont l'innovation produit, l'expérience client omnicanale et l'expansion du marché.

Comme cela a été le cas pour de nombreux commerçants tout au long de la crise, Lululemon ne fournit pas d'orientation financière détaillée pour l'exercice 2020. Sans dette, Lululemon est toujours en très bonne santé. Au 3 mai, l’entreprise disposait de 823 millions de dollars de liquidités, bien plus que les 576,2 millions de dollars déclarés l'année dernière. Dans le cadre de sa facilité de crédit renouvelable, la société peut emprunter jusqu'à 398,2 millions de dollars.

Ne manquez pas notre article : [Témoignages d'experts] Aux USA, les commerçants se préparent à l'impact du coronavirus.

Alors que de nombreux commerçants ont annulé ou retardé des commandes ou reporté les paiements à leurs fournisseurs à mesure que la pandémie se propageait, Lululemon n'a pas cédé à la pression environnante sur le marché, s'engageant à payer intégralement toutes les commandes, qu'elles soient terminées ou en cours de production. Dans cette optique, les stocks à la fin du premier trimestre ont augmenté de 41% pour atteindre 625,8 millions de dollars, contre 443 millions l'année dernière.

En février, Lululemon a temporairement fermé tous ses magasins en Chine continentale, qui ont tous rouvert depuis. En mars, elle a temporairement fermé tous ses magasins en Amérique du Nord, en Europe et dans certains pays de la région Asie-Pacifique. Après le 3 mai 2020, la société a commencé à rouvrir ses magasins sur ces marchés conformément aux directives des autorités locales.

Les 295 magasins ouverts ainsi que les centres de distribution de la société fonctionnent avec des mesures de précaution, telles que des heures d'ouverture réduites, une distanciation physique, un nettoyage et un assainissement améliorés et des niveaux d'occupation restreints.

Les magasins gardent une cabine d'essayage sur deux fermée dans cette nouvelle configuration, ce qui met plus de distance entre les clients sans limiter l'expérience d'achat. Le commerçant a orienté ses clients vers les paiements sans espèces et sans contact à la caisse pour limiter davantage les contacts inutiles. Certains magasins proposent un un service de retrait le jour même pour les commandes passées en ligne.

Les cours de yoga et événements en magasin restent annulés dans un avenir proche. En mars, la société a lancé ses premières séances d'entraînement Digital Sweatlife, touchant plus de 72 millions d'invités via un hub en ligne, dont le contenu met en vedette des ambassadeurs Lululemon. Les séances ont eu lieu cinq jours par semaine jusqu'au 10 mai.

Les ventes nettes :

Le chiffre d'affaires total du premier trimestre a chuté de 17%, passant de 782,3 millions de dollars l'an dernier à un peu moins de 652 millions de dollars. Les revenus sont restés en deçà des estimations des analystes de Refinitiv de 688,4 millions de dollars.

La société a déclaré que ses ventes en ligne s'élevaient à 352 millions de dollars, soit 54% des revenus totaux, contre 209,8 millions de dollars, ou 26,8% des revenus totaux il y a un an.

Ne manquez pas notre article : [Étude] Les ventes mondiale e-commerce sont en hausse en avril

La société n'a pas publié les ventes de magasins comparables pour le trimestre, déclarant que "le total des ventes comparables et des ventes de magasins comparables ne sont pas actuellement représentatifs des tendances sous-jacentes de son entreprise". Lululemon a également déclaré qu'elle ne pense pas que ces mesures soient actuellement utiles aux investisseurs pour comprendre la performance financière.

Les bénéfices : 

Malgré le chaos apporté par le COVID-19, Lululemon a continué à enregistrer des bénéfices pour le trimestre, avec un bénéfice net de 28,6 millions de dollars, contre 96,6 millions de dollars pour la même période l'année dernière. Le bénéfice brut s'est élevé à 334,4 millions de dollars, une baisse de 21% par rapport au premier trimestre de l'exercice 2019, tandis que le résultat d'exploitation a plongé de 75% à 32,8 millions de dollars.

La marge brute est tombée à 51,3% des revenus nets, contre 53,9% il y a un an, le détaillant attribuant la baisse en partie à l'augmentation des coûts de fonctionnement de ses centres de distribution en raison de la forte hausse des commandes en ligne.

Ne manquez pas notre article : [Étude consommateurs] L'expansion du e-commerce à travers l'Europe survivra au Covid-19

Le point de vue du PDG: "Je suis fier de la façon dont Lululemon a su faire face à ces moments inattendus et sans précédent", a déclaré Calvin McDonald, PDG de Lululemon. «Nous en apprenons chaque jour davantage sur nos clients - sur la façon dont ils aiment interagir avec nous en ligne et ce qui les met à l'aise lorsque les magasins rouvrent. Notre forte activité numérique démontre la force de notre connexion avec les clients et la possibilité à long terme de créer de nouvelles expériences omnicanales à l'avenir."

New call-to-action

Source : sourcingjournal.com

Crédit photo : lululemon.fr

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :