Subscribe to Email Updates

Le géant français LVMH, propriétaire de Louis Vuitton vient d’investir dans l’entreprise anglo-américaine Lyst, site d’achats de mode en ligne. Cette action intervient au moment où les plus grandes marques de luxe au monde cherchent à étendre leur présence en ligne et à attirer les jeunes acheteurs.

Longtemps méfiantes au regard du e-commerce, les marques de luxes affluent désormais sur la toile, pour conquérir les jeunes consommateurs ayant la possibilité de s’offrir des articles coûteux en ligne, notamment en Chine.

LVMH a lancé, l’année dernière, son propre site de shopping multimarques : 24 Sèvres. Tandis que Richemond, le propriétaire de Cartier, a pris le contrôle d’une plate-forme concurrente : Yoox Net-a-Porter. Les pairs de ce segment comprennent également Farfetch (cotée à la bourse américaine depuis cette année) et Matchesfashion, désormais détenue majoritairement par Apax, société de private equity.

Lyst fonctionne en reliant les acheteurs aux articles qu'ils recherchent sur les sites multimarques ou sur les pages e-commerce de la marque, en prenant une commission lors de l’achat. L’entreprise a indiqué qu’elle utiliserait ces fonds pour faciliter son expansion mondiale. Ils seront également investis dans la technologie, en particulier pour améliorer les algorithmes de recherche.

Lyst

Bien que Lyst n’ait pas divulgué le montant de l’opération, l’investissement total recueilli se situerait entre 50 et 100 millions d’euros a indiqué une source proche du dossier. LVMH fournira 45% du montant.

"Aujourd'hui, 60% de notre chiffre d'affaires provient des Etats-Unis et nous prévoyons de nous développer en Europe et en Asie au cours des 18 prochains mois", a déclaré Chris Morton.

Lyst est actuellement disponible en anglais et en français et ses sites spécifiques seront également lancés prochainement en Allemagne et en Espagne.

Les autres investisseurs présents au capital de Lyst comprennent les sociétés Accel, Balderton, Draper Esprit, 14W a précisé Chris Morton, co-fondateur et PDG de Lyst.

Bernard Arnault, le patron de LVMH, avait déjà investi 40 millions de dollars dans une précédente levée de fonds à destination de Lyst, via sa Holding Familiale en 2015.

Ian Rogers, Chief Digital Officer de LVMH, fera partie du conseil d'administration de Lyst suite à l'investissement du groupe dans la société.

Selon le cabinet Bain & Co, les ventes de luxe sur internet ont grimpé de 24% en 2017, pour totaliser 9% à 10% du marché. Elles devraient atteindre 25% d'ici à 2025.

Le e-commerce contribue donc fortement à la croissance du secteur du luxe.

Observatoire-pratiques-recherche-e-commerce

Source : scmp.com

Pour aller plus loin :

Crédit photo : site Louis Vuitton - instagram.com/lyst