Subscribe to Email Updates

Une nouvelle étude internationale de Bazaarvoice, menée auprès de 2 500 répondants aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, et associée aux données shopping des 6 000 sites des commerçants du réseau Bazaarvoice, identifie l'Europe comme le leader du shopping mobile. Effectivement, 67% du trafic provient de ce canal pendant la période qui précède Noël, contre 59% aux Etats-Unis. A l'origine de ce phénomène : les jeunes consommateurs qui achètent dans les magasins physiques.

Car, l'étude révèle également que les jeunes consommateurs âgés de 15 à 24 ans rejoignent les consommateurs plus âgés (65 ans et plus), qui sont les plus susceptibles de faire leurs achats en magasin et dans les centres commerciaux durant la période.

Les données contrastées de l'enquête indiquent que seuls 5% des personnes interrogées prévoient d'effectuer la majorité de leurs achats de fêtes de fin d’année via leur téléphone portable. Cet écart peut indiquer que les consommateurs ne se rendent peut-être pas compte à quel point ils utilisent réellement leur téléphone pour faire leurs achats à cette période.

Sophie Light-Wilkinson, VP Marketing EMEA chez Bazaarvoice explique cet écart : "De plus en plus, nous constatons que les consommateurs comptent sur le mobile pour vérifier les produits qu'ils envisagent d'acheter en magasin."

Au Royaume-Uni, près d'un tiers (32 %) des consommateurs affirment qu'ils effectueront " la majorité de leurs achats " dans des centres commerciaux physiques. Ils sont plus susceptibles que la moyenne mondiale (26 %) de choisir des grands commerçants traditionnels comme John Lewis et Debenhams (30 %).

Cependant, les consommateurs britanniques, aux côtés de leurs homologues du monde entier, sont tout aussi susceptibles d’évoquer les longues files d'attente aux caisses (68 %) et les magasins surpeuplés (59 %) comme des raisons de ne pas faire leurs achats en magasin. Les répondants du Royaume-Uni sont plus susceptibles de désigner les vendeurs insistants comme un point faible de l'expérience en magasin (39 %) comparativement à la moyenne mondiale (32 %).

Ne manquez pas notre article : Le Royaume-Uni : 3ème plus grand marché m-commerce dans le monde

L'expérience du Black Friday et du Prime Day

Évaluant l'appétit pour des événements comme le Black Friday, l'étude rapporte que quatre consommateurs britanniques sur cinq en profitent pour acheter des cadeaux le jour du Black Friday, ce qui rend le marché britannique beaucoup plus axé sur ce style de shopping que les États-Unis (63%).

En outre, 29% des consommateurs britanniques commencent leurs achats des Fêtes lors du Prime Day d’Amazon (qui a eu lieu le 15 juillet de cette année). Non seulement cela signifie que l'achat de cadeaux a commencé, mais le Royaume-Uni anticipe très tôt les achats de Noël. A titre de comparaison, seul 19% seulement des consommateurs américains ont déjà commencé leurs achats à ce stade.

Trucs et astuces pratiques

Lorsqu'on leur a demandé comment les marques pouvaient améliorer l'expérience shopping des fêtes de fin d’année, les répondants du Royaume-Uni (61 %) ont mentionné les services de self-checkout ou de click & collect. Des solutions d'expédition plus rapides et plus efficaces ont également été choisies par 56 % des répondants.

Ne manquez pas notre article : 24% des Européens dépensent plus en magasin grâce au Click & Collect

Probablement en raison de sa réputation de commerçant offrant confort et rapidité d'expédition, Amazon est l'endroit où les acheteurs achèteront leurs cadeaux de Noël cette année (49% dans le monde).

Alors, comment les marques peuvent-elles prendre de l'avance ? L'étude identifie également les avis clients, les photos et les recommandations de produits personnalisées comme étant des atouts améliorant l'expérience d'achat de près d'un tiers des consommateurs britanniques (31%).

Selon l'étude annuelle de Bazaarvoice, les pages produits avec au moins une évaluation ont connu une augmentation de 354% du taux de conversion et une augmentation de 446% du revenu par visiteur, par rapport aux pages de produits sans évaluation - que les visiteurs aient participé ou non au contenu des évaluations.

"A l'heure où l'authenticité est remise en cause sur l'ensemble de l'espace du e-commerce, il est crucial pour les marques de développer une réelle différenciation", conclut Sophie Light-Wilkinson. "Que ce soit en ligne ou en magasin, les consommateurs s'attendent à un véritable contenu produit, comprenant des photos, des commentaires et des avis de consommateurs, à chaque étape du processus d'achat. Dans notre sondage annuel auprès de nos clients, plus de la moitié des répondants affirme que les évaluations des consommateurs stimulent les ventes en magasin et augmentent la fidélité à la marque."

New call-to-action

Source : internetretailing.net

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :