Les ventes mondiales du e-commerce atteindront 4,2 billions d'euros d'ici la fin 2020

Publié le 23 déc. 2020 | 3 min de lecture

Selon un nouveau calcul de GroupM - leader mondial des investissements publicitaires - , les ventes explosives du e-commerce sont en bonne voie pour atteindre 3,9 billions de livres sterling (soit 4,2 billions d’euros) avant la fin de l’année 2020.

Pour ses toutes premières prévisions en matière de e-commerce, GroupM a compilé des données historiques et prévisionnelles du e-commerce des plus grandes économies de détail au monde afin de mieux comprendre comment le secteur a profité des perturbations de 2020.

Le commerce électronique connaît une ascension fulgurante

GroupM a utilisé des données exclusives sur le e-commerce, provenant de certains territoires sélectionnés pour construire les modèles de données qui ont servi de base aux  prévisions faites dans le rapport  “This Year, Next Year: E-commerce Forecast Report”.

L’une des prévisions les plus stupéfiantes est que le e-commerce de détail mondial atteindra un montant de 3,9 trillions de dollars en 2020, soit l'équivalent de 17% de toutes les ventes au détail.

Le chiffre est d'autant plus impressionnant qu'il exclut les services de restauration et de livraison, omis pour éviter de fausser les résultats entre les différents marchés.

Les fournisseurs de biens de grande consommation ont été au premier plan d'une transition dans la manière dont leurs produits sont achetés, bénéficiant d'une augmentation à peine croyable de 277% des ventes au détail, par rapport aux canaux de e-commerce tout au long de l'année.

Cette trajectoire devrait se maintenir dans un avenir proche, atteignant 7 billions de dollars en 2024 (soit une part de marché de 25%) avant d'augmenter encore jusqu'en 2027, où les ventes en ligne pourraient atteindre 10 billions de dollars - en supposant que la croissance annuelle à deux chiffres puisse être maintenue.

Derrière toutes ces projections se cache la pandémie mondiale qui a accentué les tendances préexistantes à l'abandon de la vente au détail physique, au profit du commerce électronique.

En témoigne Nike, qui n'anticipe aucun retour des consommateurs vers les moyens d’avant la pandémie et qui parie que la fréquentation de ses magasins physiques ne se rétablira jamais complètement, l'incitant à concentrer ses énergies sur la vente en ligne.

Ne manquez pas notre article : Comment Nike a atteint son objectif e-commerce 3 ans plus tôt

Wallgreens a adopté un point de vue similaire en considérant les événements de cette année comme un "signal d'alarme" l'invitant à poursuivre sa stratégie de commerce et de marketing en ligne.

La ruée vers le e-commerce et la vidéo a vu les dépenses publicitaires mondiales dépasser les attentes des analystes pour 2020, ces dernières devraient se contracter de 7,5 % seulement pour atteindre 587 milliards de dollars, alors qu'on craignait auparavant une baisse de 9,1 %.

Quels sont les points à retenir pour les spécialistes du marketing ?

Ces changements sans précédent ont créé une situation très dynamique pour les spécialistes du marketing qui accordent de plus en plus la priorité aux stratégies cross-canal pour atteindre les acheteurs en ligne.

De par la conjoncture, les commerçants physiques sont obligés de réévaluer l'ensemble de leurs stratégies de gestion de la vente au détail, l'agencement des magasins, l'emplacement et les stratégies de service client pour endiguer l'hémorragie.

Le commerce social est devenu un élément important de toute stratégie e-commerce digne de ce nom.

Ne manquez pas notre article : L'alliance entre commerce social & expérience humaine pourrait être le prochain grand changement du marketing

Christian Juhl, directeur général de GroupM, a déclaré : “Le commerce électronique offre d'énormes possibilités pour la création d'une marque, en liant les opérations en ligne des clients à leurs activations médias sur tous les canaux.. La pandémie a accéléré ce besoin et a montré aux clients à quel point le e-commerce est précieux pour la création d'une marque.

Nous avons mis au point un modèle de données exclusif qui présente les tendances et les domaines dans lesquels une augmentation progressive des investissements peut être nécessaire. Étant donné que l’impact de la stratégie e-commerce sur le développement de la marque se traduit par de meilleures performances immédiates, les marques devraient avoir un intérêt particulier à se concentrer sur cet espace dès maintenant et dans un avenir proche."

La recherche vocale dans l'e-commerce

Source : thedrum.com

Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail