Les ventes d'Ocado bondissent de 20 % alors que la pandémie a entraîné un boom des achats en ligne

Publié le 8 juil. 2021 | 1 min de lecture

Ocado - l’entreprise britannique de grande distribution spécialisée dans l'e-commerce, notamment alimentaire - a annoncé une augmentation de 20% des ventes au détail et a salué un changement permanent dans les habitudes d'achats alimentaires provoqué initialement par la pandémie de Covid-19.

Les revenus de la vente au détail ont augmenté de 19,8% pour atteindre 1,2 milliard de livres sterling (1,4 milliard d’euros)  au cours du semestre clos le 30 mai, et Ocado a réduit sa perte semestrielle avant impôts de 40,6 millions de livres sterling à 23,6 millions (27,54 millions d’euros). A la fin de la période, l’entreprise desservait 777 000 clients actifs, soit une augmentation de 22 % par rapport à l'année précédente.

Ne manquez pas notre article : Comment se porte l'alimentaire dans l'industrie du e-commerce ?

L'entreprise a enregistré une croissance positive au cours des trois mois se terminant fin mai, alors même que les restrictions dues au Covid-19 commençaient à s'assouplir. Cela signifie que moins de repas sont pris à la maison et que la taille des paniers commence à revenir aux niveaux pré-pandémiques. Sur l'ensemble du semestre, le montant du panier moyen est resté stable à 138 £ (161€).

Tim Steiner, le directeur général d'Ocado, a déclaré que la société exploitait la demande "des nouveaux groupes de clients désormais habitués à faire leurs courses en ligne". Il a ajouté :

"Alors que nous nous dirigeons vers un avenir post-Covid-19, il est de plus en plus clair que le paysage de l’alimentaire dans le monde a changé, pour de bon."

Ocado a commencé à vendre des produits Marks & Spencer en septembre, après avoir mis fin à un partenariat de longue date avec Waitrose.

Ne manquez pas notre article : Asos et Ocado : Pourquoi les entrepôts sont-ils essentiels dans le e-commerce ?

Alors que la pandémie a entraîné un boom des achats en ligne, Ocado a augmenté la capacité de ses entrepôts robotisés. L’entreprise a ouvert trois sites au premier semestre, dont le premier « mini » entrepôt à Bristol, et les premiers entrepôts aux États-Unis pour Kroger dans l'Ohio et la Floride.

New call-to-action

Source : theguardian.com

Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail