avril 23, 2020 trends

Les marques se tournent vers la Réalité Virtuelle pour remplacer l'expérience en magasin

Subscribe to Email Updates

Autrefois réservée à une poignée de marques axées sur l'innovation, la réalité virtuelle (RV) connaît désormais une demande accélérée.

Pour les marques qui cherchent à compenser les pertes liées aux fermetures de magasins physiques, la réalité virtuelle est une technologie e-commerce qui propose de nombreuses opportunités numériques, comme les outils de beauté AI et les consultations virtuelles.

Ne manquez pas notre article : [Infographie] Réalité augmentée : 12 tendances & statistiques e-commerce pour 2020

La startup de réalité virtuelle Obsess, par exemple, a connu une augmentation de 300% des demandes entrantes au cours des quatre dernières semaines, par rapport au nombre mensuel moyen depuis le début 2019. La société a récemment travaillé avec Dior pour lancer une version virtuelle de sa boutique des Champs-Élysées. 

La boutique de réalité virtuelle de Dior offre aux acheteurs de son site web français une expérience de e-commerce 3D à 360 degrés. Les utilisateurs peuvent parcourir virtuellement la collection de parfums, savons, bougies et lotions de la Maison de luxe, puis zoomer sur les articles et acheter sur la boutique en ligne de la marque. Au cours des dernières années, la marque a étendu sa présence dans le e-commerce à travers les zones géographiques, en vendant une sélection d'articles de mode et de beauté.

dior-realitee-virtuelle© Dior

La fondatrice et PDG d'Obsess, Neha Singh, a déclaré que la principale motivation de Dior était à l'origine de partager sa boutique parisienne avec “un large public” qui n'aurait pas eu la chance de la voir à Paris.

La boutique en ligne de Dior a été développée avant les récentes fermetures de magasins. Ulta Beauty, Tommy Hilfiger, Farfetch et Levi’s sont d'autres marques qui ont créé leurs expériences de vente e-commerce avec la réalité virtuelle.

"Nous ciblons davantage la jeune génération", a déclaré Neha Singh, qui a remarqué que les jeunes sont de plus grands consommateurs d'e-sports et de jeux vidéos, "ils sont tellement habitués à cette interface; ils comprennent déjà comment cela fonctionne." Mais elle a également précisé que pour les commerçants de beauté et de luxe, l'apparence de l'expérience doit être plus haut de gamme que celle des jeux vidéo. "La qualité est si importante; les commerçants en ont besoin pour préserver leur image de marque et leur esthétique", a commenté Neha Singh.

Pour Marie Driscoll, Managing Director - Luxury & Fashion chez Coresight : "Les gens ne font pas des achats simplement parce qu’ils ont besoin de choses. Les gens achètent pour apprendre et découvrir de nouveaux produits."

L’argument de vente avancé par les entreprises de technologie de réalité virtuelle n'est pas seulement que la technologie crée une expérience d'achat plus divertissante pour les clients, mais qu'elle stimule les ventes. Selon Neha Singh, les magasins en ligne, dotés d’une technologie de réalité virtuelle ont un taux de conversion 70% plus élevé qu’une boutique en ligne traditionnelle. Cependant, la société ne disposait pas de données sur le nombre de clients optant pour l'expérience de réalité virtuelle.

Marie Driscoll a déclaré que les marques de beauté et de luxe sont parmi les segments les mieux adaptés à ce type de technologie. "Le luxe a mis du temps à se lancer en ligne, et de nombreuses marques n'offrent pas leur assortiment complet, mais si elles peuvent offrir une expérience merveilleuse en ligne - y compris avec d'autres technologies comme le livestreaming - cela va changer la donne”, a-t-elle déclaré.

Neha Singh a indiqué qu' Obsess prend des photos de magasins physiques pour les clients, mais a noté que les marques ont également montré de l'intérêt pour des modèles virtuels, complètement différents et qui ne sont pas basés sur des magasins physiques. Ulta Beauty a adopté ce format pour afficher les marques émergentes via son programme Sparked lancé l'année dernière.

Cette vitrine RV est déjà présente en Chine : en 2018, Valentino a lancé une boutique virtuelle sur Alibaba e-tailer Tmall, permettant aux utilisateurs de visiter virtuellement le pop-up physique de la marque à Pékin et d'acheter les articles présentés dans les rayons par l'intermédiaire Tmall. Amazon India a également expérimenté cette technologie.

A Shanghai, le centre commercial de luxe K11 a lancé une boutique virtuelle via un programme WeChat Mini qui a permis aux utilisateurs de visiter le lieu et d'acheter dans 46 magasins de marques différentes. 

Ne manquez pas notre article : [E-commerce] Alibaba accélère son expansion mondiale avec le lancement de sa marketplace Tmall en anglais

Les magasins RV ont une chance de devenir un élément plus permanent si les marques peuvent voir un retour sur investissement de la technologie. Neha Singh a déclaré que la technologie était également envisagée par les marques à des fins B2B, notamment pour les salles d'exposition et les conférences virtuelles avec intégration de livestreaming.

Marie Driscoll a prédit que lorsque les magasins rouvriront, la transition vers le commerce de détail sera progressive en raison de la crainte de se rendre dans les magasins physiques. Bien que la vente physique restera un canal de vente important, elle a déclaré que "la transition vers l'adoption des achats en ligne va se poursuivre."

Ne manquez pas notre article : [Étude consommateurs] L'expansion du e-commerce à travers l'Europe survivra au Covid-19

Nouvelle étude Sensefuel sur « La fonction de recherche sur les sites e-commerce de mode  »

Source : glossy.com

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :