Les investissements de Lego dans le e-commerce l'ont aidé à traverser la crise du coronavirus

Publié le 10 sept. 2020 | 2 min de lecture

Lego, la plus grande entreprise de jouets au monde, a vendu davantage de ses briques à assembler sur le canal online, pendant la crise de coronavirus, ce qui a stimulé les ventes et le bénéfice d'exploitation du semestre.

La société danoise est un gagnant de la pandémie car les familles, coincées chez elles en raison du confinement, ont joué à davantage de jeux et ont acheté plus de ses produits.

Lego Group a rapporté que le bénéfice d'exploitation était en forte hausse de 11% à 3,9 milliards de couronnes danoises (soit 621 millions de dollars), la société gagnant plus de parts de marché à l'échelle mondiale et réussissant grâce à des investissements dans le e-commerce.

Ne manquez pas notre article : Comment le Coronavirus impacte-t-il le e-commerce ?

Depuis sa création en 1932, Lego, qui est toujours basé dans la petite ville danoise de Billund, est devenue l'une des marques de jouets les plus reconnues au monde. Sa gamme de produits la plus connue, les Lego, sont basées sur des briques à assembler. Ils occupent une place centrale dans ses jouets ainsi que dans ses franchises de films et de jeux vidéo.

Aujourd’hui, son activité DtoC a vu ses ventes augmenter de 14% par rapport à l'année dernière, la société ayant vendu directement aux familles coincées chez elles. Les visiteurs de sa plateforme de e-commerce ont doublé pour atteindre plus de 100 millions par rapport à l'année dernière. Ces ventes ont alimenté le solide bénéfice d'exploitation même s'il a été entraîné à la baisse par les coûts associés à l'expédition des produits, suite aux fermetures d'usines en Chine et au Mexique.

Lego a également déclaré que son initiative “#LetsBuildTogether” (Construisons ensemble), qui apporte l'apprentissage par le jeu aux enfants confinés à la maison, avait atteint plus de 80 millions d'utilisateurs uniques.

Ne manquez pas notre article : [Étude consommateurs] Le développement du e-commerce à travers l'Europe survivra au Covid-19.

Désormais, Lego prévoit d'ouvrir 120 nouveaux magasins physiques en 2020, dont 80 en Chine. Lego a construit sa croissance pendant ces périodes de test, en ayant la prévoyance d'investir dans le e-commerce et la confiance lui permettant d’innover pendant la pandémie.

La société s’est servi de la première moitié de 2020 pour lancer des produits qui mélangent le jeu numérique et physique, et est bien placé pour rester résiliente, de sorte qu'elle sera en bonne position lorsque ses magasins rouvriront complètement dans le monde entier.

Lego a placé la barre haut. Ses plus petits rivaux Mattel et Hasbro pourront-ils en faire de même ?

E-book : la recherche, un sujet d'aujourd'hui et de demain

Source : barrons.com

Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail