novembre 07, 2019 trends

Les géants chinois du e-commerce recherchent de l'or dans la Chine rurale alors que la croissance dans les grandes villes ralentit

Subscribe to Email Updates

Il y a deux ans, la fille de Li Yuhua lui a appris à faire ses achats en ligne. Depuis lors, l'agriculteur de 51 ans de Wushan, un petit village d’une centaine d’habitants situé dans la province centrale du Hubei en Chine, effectue régulièrement des achats en ligne. Il a même commandé pour 2 000 yuans (282 dollars) de marchandises cette semaine, avant le Singles' Day, le festival chinois du shopping en ligne, qui aura lieu le mois prochain.

"J’ai tellement de choix en ligne et je peux obtenir un remboursement si les produits ne me conviennent pas", a-t-il dit, ajoutant qu’il en avait assez de rapporter ses marchandises dans les magasins de la ville. "Dans notre village, les personnes âgées qui ne connaissent pas les achats en ligne ont un peu honte. Elles m'ont demandé de leur apprendre à utiliser Taobao et Pinduoduo."

rural-taobao-service-centreUn centre de service rural Taobao dans le village d'Antao, Shouguang dans la province du Shandong. © Photo: South China Morning Post

Les acheteurs comme Li Yuhua sont la nouvelle cible des géants chinois du e-commerce, dont Alibaba Group, qui exploite la plateforme Taobao, et Pinduoduo, un site en pleine croissance très prisé dans les petites villes et les zones rurales.

Ne manquez pas notre article : Pinduoduo : la Start-up qui challenge le géant Alibaba

Selon un rapport sur le développement du e-commerce rural publié la semaine dernière par le China International Electronic Commerce Centre, la Chine rurale a recueilli 3 millions d'internautes supplémentaires au cours du premier semestre, portant le nombre total d'internautes à 225 millions, soit 26,3 % de la population internet totale du pays, qui compte 854 millions de personnes.

logo-Pinduoduo-application-mobileLe logo de Pinduoduo est visible à côté de son application de téléphonie mobile. © Photo: Reuters

Cela a contribué à augmenter les ventes en ligne dans les zones rurales de 21% à 777,1 milliards de yuans (109,6 milliards de dollars) au cours du premier semestre de l'année, soit 3,2 % de plus que le taux de croissance national.

Ne manquez pas notre article : La Chine : leader mondial du e-commerce, selon Emarketer

La population Internet rurale est maintenant suffisamment importante pour représenter une nouvelle opportunité de marché lucrative pour les acteurs chinois du e-commerce qui subissent un ralentissement marqué de la croissance des activités des consommateurs dans les villes de premier rang telles que Beijing, Shanghai et Shenzhen.

"Il est un peu tôt pour dire que le champ de bataille du e-commerce en Chine se déplace vers la Chine rurale, mais ces géants de la technologie relient les résidents ruraux et prennent l'initiative d'élargir le marché de la Chine rurale."

Contrairement aux résidents urbains, la plupart des Chinois vivant en milieu rural doivent encore faire l'expérience du commerce en ligne. Bien que cela fournisse aux plateformes en ligne l’un des derniers marchés inexploités du e-commerce, les progrès ont été lents en raison du manque d’infrastructures et de soutien logistique, exacerbé par la faible densité de population dans les zones rurales.

Pour remédier à ce problème, JD.com, le deuxième opérateur de e-commerce en Chine, qui s'est traditionnellement attaché à offrir aux consommateurs des villes de premier et de deuxième niveaux une expérience d'achat  haut de gamme, a embauché plus de personnel de livraison et testé des services de livraison par drones pour améliorer le service dans la Chine rurale.

Ne manquez pas notre article : Quand la livraison par drones prend son envol en Chine

carte-chineLe système de classification des villes en Chine expliqué ici

Le groupe Alibaba, le plus important acteur chinois du e-commerce, a annoncé en avril dernier avoir investi 717 millions de dollars US dans Huitongda Network Co, une entreprise qui propose des solutions de merchandising et de marketing en ligne aux points de vente dans 15 000 villes réparties dans 18 provinces. L’accord permettra aux deux entreprises de travailler sur la logistique de la chaîne d'approvisionnement, l’entreposage et la technologie afin d’améliorer l’infrastructure e-commerce dans les zones rurales.

Pour l'exercice clôturé en mars, Alibaba a ajouté 100 millions de personnes à ses plateformes chinoises, portant ainsi le nombre total d'utilisateurs actifs annuels à 654 millions. Parmi ces nouveaux utilisateurs, 70% viennent de villes moins développées. Rural Taobao, l’initiative rurale d’Alibaba, prévoit d’étendre sa couverture à 1 000 comtés et 150 000 villages en Chine d’ici 2021.

Chris Tung, directeur marketing d’Alibaba, a déclaré que l'accent mis par la société sur les marchés peu développés en Chine "se reflète dans l'acquisition croissante de nouveaux clients."

Les clients des villes de niveau inférieur et des zones rurales génèrent une demande accrue pour des catégories de produits spécifiques, notamment les produits pour bébés et pour la mère, les appareils ménagers, les produits numériques et les produits de luxe, a déclaré Carol Fung, présidente de l'unité commerciale des biens de consommation de JD.com.

Pinduoduo, dernier opposant à Alibaba et JD.com, a révélé dans ses résultats du deuxième trimestre que son volume brut de marchandises (VBM), pour la période de 12 mois terminée le 30 juin, avait augmenté de 171% à 709,1 milliards de yuans (103,3 milliards de dollars).

Colin Huang, fondateur et PDG de l'entreprise, a déclaré aux employés lors d’une réunion interne plus tôt ce mois-ci que le VBM de Pinduoduo avait dépassé JD.com, selon les médias locaux chinois. Il est difficile de vérifier les commentaires de Huang car JD.com a cessé de rapporter les données sur le VBM.

La disparité des revenus est un autre facteur inhibant le développement du e-commerce en milieu rural. En 2018, le revenu annuel disponible par habitant dans les zones rurales s'élevait à 14 600 yuans, contre 39 300 yuans dans les villes.

"Les faibles revenus disponibles dans les zones rurales limitent la consommation", a déclaré l'analyste Chen. "Il faut également du temps pour éduquer les habitants des zones rurales à l’acceptation des services de e-commerce, car la plupart d’entre eux sont nouveaux sur Internet. Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour populariser les achats en ligne en Chine rurale."Livre Blanc, la recherche un sujet d'aujourd'hui et de demain

Source : scmp.com

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :