Les cinq tendances du e-commerce DtoC pour 2022

Publié le 11 janv. 2022 | 3 min de lecture

Le e-commerce direct au consommateur (DTC) a changé la façon dont les consommateurs interagissent avec les marques et achètent à peu près tout – rasoirs, vêtements, même des matelas. Même avant la pandémie, les marques DTC étaient considérées comme la catégorie de vente au détail avertie du numérique. Désormais, les commerçants traditionnels et les fabricants de marque ont intégré les précieuses leçons qu'ils ont apprises des marques DTC pour rivaliser pour l'avenir du e-commerce.

De nombreux commerçants traditionnels offrent désormais une expérience tirée directement du DTC afin d'attirer et de fidéliser les clients. Prenez Nike : la marque avait commencé à se retirer des grands magasins et autres magasins de gros quelques années avant la pandémie, affirmant que les ventes numériques étaient plus rentables. Au premier trimestre 2020, le pari de Nike sur le DTC a porté ses fruits : ses ventes en e-commerce ont bondi de 82 %.

Que vous soyez une entreprise DTC ou un commerçant traditionnel, il existe des informations clés à tirer de l'espace DTC. Voici cinq tendances du e-commerce DTC à surveiller en 2022.

Ne manquez pas notre article : Les Millennials sont le moteur de l'augmentation des ventes internationales de e-commerce DtoC

Les commerçants traditionnels seront plus nombreux à se lancer dans le commerce de détail DTC

Pour concurrencer les marques DTC en ligne, certains grands commerçants choisiront de les imiter. Les magasins physiques étant de moins en moins fréquentés, de nombreux commerçants suivront l'exemple des marques de DTC et approcheront les consommateurs férus de technologie en ligne.

Les marques DTC étendront la portée de leur catégorie

Il est vrai que la pandémie a freiné la croissance de nombreuses marques. Mais dans le même temps, le Covid a provoqué une hausse de la demande de produits de loisirs et de soins personnels pour les consommateurs travaillant à domicile. Les entreprises natives du numérique continueront de croître et de se développer dans des catégories adjacentes.

Les consommateurs férus de technologie continueront d'être attirés par les marques DTC

Au début de l'épidémie de Covid, l'un des besoins les plus immédiats des commerçants était une plateforme e-commerce efficace. Par chance, c'est quelque chose que les marques DTC possédaient déjà, ce qui leur a donné un avantage précoce. Près de deux ans plus tard, les consommateurs continuent de passer moins de temps dans les magasins physiques et plus de temps sur leurs appareils : les ventes du e-commerce aux États-Unis au troisième trimestre 2021 ont augmenté de 45,6 % par rapport au troisième trimestre 2019.

De plus en plus de marques de DTC vont se lancer dans le headless - ou le headless hybride

La nouvelle génération d'entreprises "headless", où le site web destiné aux consommateurs est séparé de la plateforme e-commerce, développe des solutions pour équiper et améliorer les sites web existants avec de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux niveaux de performance. Les marques DTC peuvent désormais déployer une accélération transparente de la périphérie, ce qui signifie qu'elles peuvent servir le contenu alimentant la vitrine à partir de serveurs distribués dans le monde entier, d'un simple clic sur un bouton. Ces expériences améliorées permettent aux fournisseurs de technologie de répondre aux besoins des marques DTC à des niveaux d'investissement abordables et de les déployer rapidement.

Les retours deviendront un différenciateur de service compétitif

Les clients sont fortement influencés par la politique de retour : une étude de Forrester révèle que les consommateurs en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis préfèrent les commerçants en ligne qui offrent un retour gratuit, ainsi que les commerçants qui remboursent le mode de paiement d'origine. Forrester prévoit que :

« les commerçants et les marques axés sur le client investiront pour améliorer les retours (emplacements, processus rationalisés, émission de remboursement, traitement interne des retours) et … s'efforceront de partager les données en interne et d'améliorer la façon dont ils présentent les produits pour éviter les retours en premier lieu. »

Ne manquez pas notre article : Les entreprises allemandes de e-commerce sont généreuses avec la politique de retour

Des problèmes de chaîne d'approvisionnement aux attentes croissantes des consommateurs, le e-commerce a beaucoup à faire au cours de l'année à venir. Mais les marques DTC (et les commerçants traditionnels) qui gardent ces tendances à l'esprit seront bien placées pour relever ces défis afin d'atteindre de nouveaux publics et de prospérer au cours de l'année à venir.

New call-to-action

Source : forbes.com

Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail