Le géant chinois du e-commerce Alibaba étend son empire de brick-and-mortar

Publié le 20 oct. 2020 | 3 min de lecture

Le géant chinois du commerce électronique Alibaba multiplie les magasins physiques. 

Lundi, Alibaba a annoncé qu'il avait doublé sa participation dans le détaillant chinois Sun Art à 72%, prenant le contrôle de l'une des plus grandes chaînes de grandes surfaces de Chine qui vend des produits alimentaires et d'autres articles ménagers.

"Alors que la pandémie de COVID-19 accélère la numérisation des modes de vie des consommateurs et des opérations d'entreprise, l'engagement d'Alibaba envers Sun Art sert à renforcer notre nouvelle vision de la vente au détail et à servir davantage de consommateurs avec une expérience pleinement intégrée",  a déclaré Daniel Zhang, PDG d'Alibaba, dans un communiqué.

Alibaba a acheté ses nouvelles actions Sun Art au groupe français Auchan Retail, contrôlé par la famille Mulliez. Auchan Retail détenait 51% des actions de Sun Art; et avait investi pour la première fois dans le secteur de la vente au détail chinois en 1999.

A la bourse de Hong Kong lundi, Alibaba a déclaré qu'il chercherait à racheter les actions restantes de Sun Art pour environ 2,2 milliards de dollars et prévoyait de maintenir la cotation de Sun Art à Hong Kong.

Ne manquez pas notre article : Comment l'influence du e-commerce d'Alibaba gagne du terrain à l'échelle mondiale

Daniel Zhang a indiqué qu'à partir de lundi, les quelques 500 magasins physiques de Sun Art seront entièrement intégrés à la plateforme en ligne d'Alibaba et que Sun Art avait obtenu des "résultats impressionnants" en numérisant ses offres depuis le premier investissement d'Alibaba en 2017.

En 2016, le fondateur d'Alibaba, Jack Ma, a lancé sa vision du "new retail" comme un moyen de combiner les expériences d'achat en ligne et hors ligne et d'intégrer davantage de technologie à chaque étape de la chaîne d'approvisionnement du commerce de détail.

Jusqu'à présent, le nouveau concept de vente au détail était le plus visible dans la chaîne de supermarchés Freshippo, soutenue par Alibaba, et connue en chinois sous le nom de "Hema". Les magasins Freshippo offrent aux clients une expérience basée sur les applications; ils peuvent scanner des codes pour en savoir plus sur les articles en magasin, régler leurs achats à l'aide de leur smartphone ou commander des produits de grande consommation pour venir les récupérer ou se les faire livrer via l'application Alibaba.

La nouvelle stratégie de vente au détail d’Alibaba implique d’investir dans des commerçants physiques existants, comme la marque de supermarché Lianhua et le géant du commerce de détail Suning, afin d’intégrer ses données e-commerce pour améliorer l’expérience réelle des clients.

Ne manquez pas notre article : Comment le "New Retail" d'Alibaba change l' avenir du commerce en Chine et dans le monde

En conséquence, en 2017, Alibaba a acheté sa première participation de 36% dans Sun Art pour 2,9 milliards de dollars. À l'époque, Alibaba souhaitait utiliser sa technologie et ses données pour aider Sun Art à accroître son efficacité, à en savoir plus sur les clients de Sun Art et à aider le détaillant à vendre plus de produits en ligne.

"En règle générale, Alibaba aime être dans le secteur de la technologie des données", déclare Jeffrey Towson, investisseur en capital-investissement et professeur de gestion à l'Université de Pékin.

"L'accord Sun Art de lundi signale un changement plus large dans la nouvelle stratégie de vente au détail d'Alibaba", dit Mr Towson.

"Ils semblent désormais considérer [les magasins physiques] comme leur système de logistique et de livraison de produits et de services", déclare Jeffrey Towson. "Ils utilisent ces emplacements comme points de livraison et de service au sein de leur réseau."

La stratégie physique d'Alibaba est similaire à celle de son équivalent américain, Amazon, et intervient alors qu'un nombre croissant de géants chinois de la technologie et du e-commerce cherchent à déplacer davantage d'opérations vers des magasins physiques. L’année dernière, le plus grand concurrent d’Alibaba, JD.com, a annoncé son intention de renforcer sa présence dans la vente au détail hors ligne et a réalisé plusieurs investissements dans des chaînes de vente au détail physiques cette année. La plate-forme de livraison Meituan Dianping a annoncé ce mois-ci son premier point de vente physique, alimenté par l'intelligence artificielle.

Ne manquez pas notre article : 7 commerçants à l'avant-garde de la révolution "New Retail" en Chine

L'accord de lundi semble populaire auprès des investisseurs d'Alibaba et de Sun Art. Le cours de l'action de Sun Art a bondi de près de 20% lundi, par rapport au cours de clôture de vendredi. Le cours de l’action d’Alibaba a également augmenté de 1% à la bourse de Hong Kong.

E-book : la recherche, un sujet d'aujourd'hui et de demain

Source : fortune.com

Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail