février 22, 2018 trends

Le géant Amazon va créer 2000 emplois en France en 2018

Subscribe to Email Updates

Cette annonce intervient alors que la conjoncture est très favorable au e-commerce en France. Selon les chiffres publiés le 06 février dernier par la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), la France est placée au 3e rang européen des ventes en ligne et compte 37 millions de e-acheteurs qui auront dépensé 81,7 milliards d’euros en ligne en 2017.

Jeudi dernier, Frédérique Duval, directeur d’Amazon France révélait dans un communiqué que le géant américain du commerce allait créer 2 000 emplois à durée indéterminée, en France cette année. Ces postes seront « ouverts à des personnes possédant divers niveaux d'expérience, de formation et de compétence : préparateurs de commandes, jeune diplômé, ingénieur expérimenté, etc. », a-t-il précisé à l’Agence France-Presse.

Des postes à pouvoir tout au long de l'année

Ces emplois seront localisés dans les centres de tri, les agences de livraison, les cinq centres de livraison du groupe ainsi que dans ses bureaux situés en région parisienne. Ils sont "le résultat d'investissements continus pour développer le réseau de distribution d'Amazon", a expliqué dans un communiqué Ronan Bolé, directeur des opérations France de l'entreprise.

Amazon indique avoir investi “plus de deux milliards d’euros” en France depuis 2010 et y avoir créé plus de 1500 postes l’année dernière. Ce chiffre porterait donc les effectifs de l’entreprise à 7 500 personnes dans l’hexagone (contre 4000 fin 2016 et 5500 fin 2017). Le groupe compte également ouvrir un nouveau centre logistique de 142 000 mètres carrés cette année.

« Le contexte économique en France nous encourage à continuer à accompagner les dizaines de milliers d'entrepreneurs qui tirent parti de nos infrastructures et services au quotidien pour accélérer leur réussite en France et à l'international », explique Frédéric Duval, directeur d'Amazon France.

Les distributeurs français réagissent face à ce déploiement rapide en accélérant le pas dans le digital. Casino s'est allié au britannique Ocado, Auchan au chinois Alibaba et Carrefour a annoncé un plan d'investissement de 2,8 milliards d'euros pour rattraper son retard dans le e-commerce.

Un accord avec le fisc français

Ces annonces interviennent alors que le géant américain annonçait début février avoir conclu un accord avec le fisc français dans le but de solder un litige portant sur la déclaration à l'étranger de chiffre d'affaires réalisé en France sur la période 2006-2010. Jusqu'à présent, sa politique d’optimisation fiscale lui permettait d’échapper à une grande partie de l'impôt qu'il aurait du payer en France. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé.

Amazon met l’accent sur Prime Video

La distribution n’est pas le seul secteur concerné. Amazon a également annoncé ce mercredi 14 février, le tournage d’une série franco-allemande intitulée « Deutsch-les-Landes ». Le tournage de cette série devrait débuter au mois d’avril, dans les environs de Bordeaux. Elle devrait être diffusée d’ici la fin de l’année, en exclusivité sur Prime Video, la plateforme de streaming Amazon.

Des suppressions de postes outre-Atlantique

Amazon, devenu le deuxième employeur le plus important des Etats-Unis avec 566.000 collaborateurs, envisagerait de supprimer des postes sur le sol américain, notamment à Seattle où il est le premier employeur de la ville avec 40.000 personnes sur place (contre environ 5.000 en 2010).

Le e-commerce en France est dynamique en matière d'emploi

D’après l’enquête réalisée par le cabinet Oxatis, 49.000 postes ont été créés en 2017 et 56.000 devraient l'être en 2018, "soit 28% des créations d'emploi marchand prévues en France".

En terme de prospective, "l'e-commerce devrait atteindre les 93,2 milliards d'euros en 2018", en augmentation de 14%, a estimé Marc Lolivier, délégué général de la Fevad, prévoyant que "la barre symbolique des 100 milliards devrait être franchie en 2019".

télécharger Guide Sensefuel Bien choisir son moteur de recherche e-commerce 2017/18Source : amazon-presse.fr
Pour aller plus loin :