Le e-commerce européen a été multiplié par deux, voire trois pendant la pandémie

Publié le 19 mai 2021 | 2 min de lecture

Le e-commerce en Europe a connu une croissance exponentielle pendant la pandémie de Covid-19 l'année dernière. La numérisation des consommateurs et des commerçants s'est accélérée de deux à trois ans, et même de cinq ans dans certains pays.

La pandémie et les mesures d'accompagnement ont conduit à une augmentation des achats en ligne en Europe. Les magasins étant fermés, les consommateurs devaient trouver un moyen de continuer à acheter les produits et services qu'ils souhaitaient. Le commerce électronique en Europe a clairement augmenté en 2020.

Le passage du magasin physique au magasin en ligne devrait se poursuivre, les commerçants continuant d'accélérer leurs investissements dans le e-commerce, dans le cadre d'une solution omnicanale pour leurs clients. C'est ce que montre le rapport annuel sur le commerce électronique de Nets - entreprise danoise de services financiers - basé sur 11 000 entretiens avec des consommateurs dans huit pays européens : l’Allemagne, l’Autriche, le Danemark, la Finlande, la Norvège, la Pologne, la Suède et la Suisse.

Dans ces pays, la part des consommateurs qui achètent en ligne plus souvent aujourd'hui qu'avant la pandémie de Covid-19 est significative :

e-commerce-europe-chiffres© Nets

"Dans les pays nordiques où nous disposons de chiffres historiques, nous constatons que la croissance des achats en ligne de biens physiques a été la plus importante depuis le début de nos enquêtes il y a 14 ans", indique Nets dans son rapport [pdf].

Ne manquez pas notre article : Everli, la marketplace européenne de l'alimentaire en ligne, annonce une levée de fonds de 85 millions d’euros

 

Les vêtements et la nourriture sont les articles les plus achetés en ligne

L'étude montre également que les articles les plus achetés dans tous les pays sont les vêtements et la nourriture. "Cela est probablement lié aux confinements locaux, alors que les magasins physiques étaient fermés et que les consommateurs étaient incapables ou moins en mesure de faire leurs achats en personne", peut-on lire dans l’étude. "Alors qu’ils étaient contraints de rester à la maison, les consommateurs ont probablement découvert le confort d'acheter de la nourriture en ligne et de se la faire livrer à leur porte."

L'électronique, comme les ordinateurs et les smartphones, les produits de beauté et les articles de pharmacie, étaient également très populaires l'année dernière.

ecommerce_spending_2020© Nets

Ne manquez pas notre article : Pourquoi l'Europe du Sud est-elle à la traîne en matière de e-commerce ?

Les biens physiques représentaient 68% de l'argent dépensé en ligne en Autriche. Les vêtements étaient les plus achetés, suivis des articles de pharmacie. Au Danemark, 58% des achats en ligne ont été consacrés à des biens physiques. Les consommateurs danois sont particulièrement friands de vêtements, de nourriture et d'alcool, ainsi que de plats à emporter. En Allemagne, près des trois quarts des dépenses en ligne ont été consacrés aux biens. L'année dernière, les Allemands ont dépensé une valeur estimée à 26 milliards d'euros en vêtements.

New call-to-action

Source : ecommercenews.eu

Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail