Le e-commerce est l'affaire de 2 pays, et les entreprises chinoises prennent de l'avance

Publié le 7 juil. 2020 | 3 min de lecture

La Chine est le plus grand marché numérique au monde, en tête de tous les pays en termes de e-commerce, de m-commerce et de commerce social. Le pays abrite également bon nombre des plus grands conglomérats de e-commerce, dont Alibaba et JD.com, qui génèrent des ventes à une échelle qui dépasse de loin celle des entreprises aux États-Unis, y compris Amazon.

top-5-companies-china-US

Selon les dernières estimations e-commerce du cabinet d’étude e-Marketer, les entreprises chinoises restent en tête du peloton en ce qui concerne les transactions en ligne. (Notez que les chiffres ci-dessus concernent le total des ventes sur le marché de chaque entreprise dans son pays d'origine, et non ses ventes mondiales.)

À titre de référence, e-Marketer prévoit que le total des ventes mondiales de e-commerce d'Amazon atteindra 416,48 milliards de dollars cette année, ce qui signifie que le deuxième acteur chinois, JD.com, effectue presque autant de transactions en Chine qu'Amazon dans le monde. Le troisième plus grand acteur chinois, Pinduoduo (PDD), éclipse toutes les autres sociétés américaines à l'exception d’Amazon. Chacune de ces sociétés réalise une grande majorité de ses activités de e-commerce sur son marché domestique, de sorte que la stature relative de chacune est représentative de sa position mondiale.

Ne manquez pas notre article : Qui est Pinduoduo, le rival à croissance rapide d'Alibaba et de JD.com en Chine ?

Il est important de noter que la valeur brute des marchandises (GMV), telle que reflétée dans les données fournies par e-Marketer, est une mesure très différente des revenus ou des bénéfices. Pour mettre cela en perspective, Amazon gagne de l'argent de manière beaucoup plus efficace qu'Alibaba, JD.com ou PDD, d'où sa capacité à générer des revenus plus importants et des marges bénéficiaires plus élevées que ses pairs, malgré ses volumes de transactions relativement inférieurs. Amazon est également une entreprise beaucoup plus grande qu'Alibaba, ce qui montre à quel point cette dernière tire peu de profit de son importante GMV. Toutefois, en ce qui concerne l'activité e-commerce, le gagnant est évident.

Les entreprises chinoises excellent dans le domaine du commerce électronique pour plusieurs raisons. D'une part, bien qu'elles exercent la plupart de leurs activités sur un marché protégé et cloisonné, ce marché est énorme, hyperconcurrentiel et exige une innovation constante.

D'autre part, les entreprises du pays ont également constamment créé des interfaces utilisateur qui sont les meilleures du monde en matière de facilité d'utilisation, poussant les consommateurs de la région à participer au e-commerce. Ce dernier point peut être partiellement attribué aux innovations numériques - notamment les solutions de paiement numérique de premier plan mondial - générées il y a longtemps par des sociétés comme Alibaba et Tencent. Cela a conduit à une adoption rapide du e-commerce dans les premiers temps et, finalement, à un cycle de soutien symbiotique se renforçant mutuellement entre les consommateurs et l'industrie du e-commerce.

Ne manquez pas notre article : Le paiement par reconnaissance faciale: une révolution est en cours

e-Marketer estime que 88,3% des internautes en Chine effectueront un achat en ligne cette année et que 41,2% de toutes les ventes au détail se feront en ligne. Aux États-Unis, à titre de comparaison, 82,4% des internautes auront recours au e-commerce, mais seules 14,5 % des ventes au détail se feront en ligne. En d'autres termes, les consommateurs en Chine préfèrent de plus en plus faire l’essentiel de leurs achats en ligne. Aux États-Unis, comme dans la plupart des pays, le e-commerce n'est utilisé que pour un petit pourcentage des besoins d'achat. Cette habitude explique en partie pourquoi Amazon reste plus dominant aux États-Unis qu'Alibaba en Chine : La part du commerce électronique est limitée aux États-Unis et Amazon peut répondre à la quasi-totalité de la demande.

Ne manquez pas notre article : En Chine, le commerce social représente 11,6% des ventes e-commerce

En Chine, la demande est vaste et diversifiée, et des entreprises comme JD.com et PDD ont la possibilité d’y répondre et de créer une nouvelle demande.

Livre Blanc, la recherche un sujet d'aujourd'hui et de demain

Source : emarketer.com

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :

Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail