Le e-commerce en Asie du Sud-Est se développe à un rythme exponentiel

Publié le 1 sept. 2021 | 3 min de lecture

Le e-commerce en Asie du Sud-Est a augmenté de 85 % en glissement annuel et la région est en passe de voir près de 80 % des consommateurs passer au numérique d'ici à la fin 2021.

La croissance en Asie du Sud-Est dépasse celle de la Chine (5 %), du Brésil (14 %) et de l'Inde (10 %), selon le rapport annuel SYNC Asie du Sud-Est de Facebook et Bain & Company.

Benjamin Joe, vice-président pour le marché de l’Asie du Sud-Est chez Facebook, a déclaré :

« Il est clair que la pandémie continue de pousser les gens en ligne à un rythme agressif. Les habitants de l'Asie du Sud-Est prennent de nouvelles habitudes en matière de découverte, de considération et d'achat en ligne. »

« Pour les marques nouvelles et établies, ces changements signalent la nécessité de repenser les expériences de e-commerce traditionnelles et de trouver des moyens créatifs d'inspirer et de se connecter avec les clients en ligne. »

Praneeth Yendamuri, associé au sein de la pratique des produits de consommation de Bain & Company, a ajouté : « L'Asie du Sud-Est dépassera sans aucun doute la Chine pour devenir l'économie numérique à la croissance la plus rapide de la région Asie-Pacifique. La valeur brute des marchandises (GMV) du commerce électronique a augmenté de près de 80 % en glissement annuel et nous nous attendons à ce qu'elle double au cours des cinq prochaines années. »

"Le moment est venu pour les marques de tirer parti du changement de paradigme dans les comportements des consommateurs en Asie du Sud-Est (ASE). Les propriétaires de marques les plus performantes se concentreront sur des stratégies visant à la fois à capitaliser sur un boom numérique post-pandémique dans la région et à s'isoler des perturbations numériques qui s'ensuivront."

Ne manquez pas notre article : Singapour veut être une plaque tournante du e-commerce alors que l'économie numérique de l'Asie se développe

 

Quelles sont les conclusions du rapport ?

Il y aura 350 millions de consommateurs numériques dans la région de l’Asie du Sud-Est fin 2021, contre environ 310 millions fin 2020.

Les dépenses numériques par personne ont augmenté de 60 % par rapport à l'année dernière et le chiffre d'affaires global du e-commerce devrait doubler d'ici 2026. En effet, les consommateurs de la région ASE ne se contentent pas de dépenser davantage en ligne, comme prévu en 2020, ils sont également plus nombreux (45 %) à utiliser Internet comme principal canal d'achat.

Les consommateurs de l'Asie du Sud-Est sont ouverts à la découverte de nouveaux produits et services : 65 % d'entre eux déclarent ne pas savoir ce qu'ils veulent acheter lorsqu'ils vont en ligne et 51 % disent avoir essayé cette année de nouvelles boutiques en ligne dont ils n'avaient jamais entendu parler auparavant.

Ils achètent également un éventail encore plus large de catégories en ligne - les répondants à l'enquête ont déclaré qu'ils achètent désormais en ligne pour une moyenne de 8,1 catégories, soit 60 % de plus que la moyenne de 5,1 observée en 2020.

Les consommateurs parcourent 7,9 sites web avant de prendre une décision d'achat – une augmentation notable par rapport à une moyenne de 5,2 sites en 2020.

Ils sont également de plus en plus soucieux de l'environnement : 92 % des personnes interrogées se disent prêtes à payer davantage pour des produits durables et socialement responsables, et plus de 80 % d'entre elles sont prêtes à payer jusqu'à 10 % de plus pour de tels produits.

86 % des livraisons de nourriture à domicile devraient se poursuivre  après la pandémie, car environ 72 % des personnes interrogées ont déclaré que le temps passé « à domicile » resterait le même, 75 % du temps passé à faire des achats en ligne à domicile devrait également se poursuivre après la pandémie.

Ne manquez pas notre article : Alors que le e-commerce arrive à maturité en Asie, les commerçants doivent relever de nouveaux défis

Au moins 37 % des personnes interrogées ont déclaré qu'elles prévoyaient de travailler à domicile même après l'amélioration de la situation et 90 % des cadres pensent qu'un modèle hybride de travail à domicile deviendra la norme après la pandémie.

80% des canaux que les gens utilisent pour découvrir ce qu'ils devraient acheter sont des canaux en ligne et seulement 20% de ces canaux sont hors ligne. En matière d'évaluation, 83 % des canaux utilisés pour trouver plus d'informations sur un produit ou un service sont en ligne.

Les canaux numériques obtiennent désormais 56 % des dépenses d'achat, les 44 % restants allant aux canaux hors ligne. Les vidéos sur les médias sociaux ont triplé en popularité en tant que canal de découverte, 22 % des personnes interrogées les citant comme le principal canal de découverte.

New call-to-action

Source : thedrum.com

Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail