Le e-commerce devient encore plus prioritaire pour Nestlé

Publié le 27 oct. 2020 | 4 min de lecture

La société Nestlé est entrée dans l'ère des achats en ligne. Ses ventes en ligne ont augmenté de 48% au cours des neuf premiers mois de l’exercice pour atteindre 12,3% des ventes totales de l’entreprise, contre 8,5% à la même période de l’année précédente.

Tout en déclarant ses ventes sur neuf mois le 21 octobre, la société Nestlé, basée à Vevey en Suise, a revu à la hausse ses prévisions pour l'exercice fiscal, passant d'une croissance organique des ventes d'environ 2 % à environ 3 %.

"Je pense que nous sommes à l'aube de la maturité en matière de numérique dans le secteur de l'alimentation et des boissons", a déclaré Ulf Mark Schneider, PDG de Nestlé,  le 21 octobre.

"Comme vous le savez, les boissons ont été relativement lentes à adopter le numérique et le e-commerce par rapport à d'autres catégories, mais maintenant je pense que ceux-ci sont là pour rester. Le COVID-19 a accéléré le passage à la commande en ligne", a-t-il ajouté.

"Les gens ont dû adopter ce mode d'achat pour des raisons de sécurité et de santé", a déclaré Mr Schneider. "Maintenant qu'ils voient l'utilité, nous ne nous attendons pas à ce que cela recule même après la fin de la pandémie. Raison de plus pour lui accorder des efforts continus, lui octroyer plus d'investissements dans ce domaine et être un leader dans ce domaine."

Nestlé gagne des parts de marché en ligne, a déclaré François-Xavier Roger, vice-président exécutif et directeur financier.

Ne manquez pas notre article : [secteur alimentaire] 6 stratégies pour préparer le nouvel avenir du e-commerce

"Dans environ 60% de nos ventes en ligne, nous avons amélioré et maintenu notre part de marché, et ce qui est intéressant aussi, c'est que dans environ les deux tiers des cas, nous avons une meilleure part de marché en ligne que hors ligne", a-t-il déclaré.

Les catégories du café, des soins pour animaux de compagnie, de la nutrition et de l’eau sont plus pertinentes pour le e-commerce, a déclaré Mr Roger, ajoutant que géographiquement les ventes en ligne de Nestlé proviennent en grande partie des États-Unis, du Royaume-Uni, de France, d’Allemagne, de Chine et du Japon.

Mr Schneider a ajouté : “Il est important que nous le fassions toujours conformément aux coutumes du marché local, car le numérique semble être une solution universelle, mais il y a beaucoup de saveurs locales et de préférences des consommateurs locaux ainsi que des acteurs locaux avec lesquels il faut travailler, et donc nous nous adaptons à cela. Nous essayons d'éviter les doubles emplois en disposant d'une boîte à outils et d'un système de soutien centralisés, mais il est important que nous permettions également aux marchés locaux de s'exprimer sur la manière dont ils adaptent et appliquent ces systèmes."

Ne manquez pas notre article : Comment se porte l'alimentaire dans l'industrie du e-commerce ?

Au cours des neuf premiers mois, le chiffre d'affaires total déclaré de Nestlé a chuté de 9% à 61,9 milliards de francs suisses (68,2 milliards de dollars), contre 68,4 milliards de francs suisses à la même période de l’année précédente. Les désinvestissements et les opérations de change ont réduit les ventes totales de 13%. La croissance organique a atteint 3,5%. Purina PetCare, avec une croissance organique de plus de 10%, en a été le principal contributeur.

Le COVID-19 a eu un effet positif sur la consommation à domicile et un effet négatif sur la consommation hors domicile. Les ventes au détail ont enregistré une croissance organique de 7%.

“Ce que nous voyons ici, c'est que les gens restent vraiment plus à la maison, consomment plus chez eux et prennent maintenant cette habitude, qui je pense va rester pendant un certain temps. Cela est de bon augure en général”, a déclaré M. Schneider. "Je vois donc cela comme quelque chose de positif."

Les ventes hors domicile, qui représentaient environ 10% des ventes totales de Nestlé avant le COVID-19, ont diminué de 31%. La baisse s'est modérée à 26% au troisième trimestre, contre 55% au deuxième trimestre.

“Nous restons prudents car la filière pourrait subir de nouvelles pressions au cours des trimestres à venir si les restrictions de mouvement étaient rétablies sur les principaux marchés”, a déclaré Mr Roger. “L'amélioration de la filière hors domicile devrait être progressive, avec un retour aux niveaux pré-COVID au plus tôt en 2022.»

Les ventes de confiserie et d'eau ont chuté pendant neuf mois en raison de leur exposition aux circuits hors foyer et à la consommation nomade.

Dans les Amériques, les ventes de 25 milliards de francs suisses (27,5 milliards de dollars) au cours des neuf premiers mois ont diminué de 9% par rapport à la même période de l'année précédente, mais la croissance organique a été de 5%.

En Amérique du Nord, la demande de produits Starbucks à domicile, Coffee mate et Nescafé a permis à la catégorie des boissons de connaître une croissance à deux chiffres. Les produits de boulangerie maison, dont Toll House et Carnation, ont également progressé à un rythme à deux chiffres. Lean Cuisine a renoué avec la croissance au troisième trimestre, en partie grâce au lancement de Life Cuisine.

En Europe, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, les ventes sur neuf mois ont chuté de 5% à 15 milliards de francs suisses, contre 15,7 milliards de francs suisses à la même période, l'année précédente. Les désinvestissements, qui incluaient l'activité charcuterie Herta, ont réduit les ventes de 1,7%. Le taux de change a eu un impact négatif de 6%. La croissance organique est de 2,9%.

Ne manquez pas notre article : [UK] Les fabricants de produits alimentaires voient une opportunité dans le e-commerce

En Asie, en Océanie et en Afrique subsaharienne, le chiffre d'affaires sur neuf mois a diminué de 7 %, passant de 16,3 milliards de francs suisses à la même période de l'année précédente à 15,3 milliards de francs suisses.

En Chine, les ventes ont diminué pendant les neuf mois, mais sont devenues positives au troisième trimestre. Les ventes de produits biologiques sont restées stables.

Dans les autres activités, qui incluent Nestlé Health Science, les ventes ont chuté de 23% à 6,7 milliards de francs suisses contre 8,7 milliards de francs suisses, en grande partie parce que Nestlé a cédé Nestle Skin Health. Le taux de change a eu un impact négatif de 6%. La croissance organique est de 7%.  Nespresso a connu un taux de croissance à un chiffre.

e-book : Performer dans  le e-commerce grâce à la rechercheSource : bakingbusiness.com

Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail