Les boutiques en ligne en Belgique ont généré un chiffre d'affaires total de 8,2 milliards d'euros en 2019. Il s'agit d'une augmentation de 17% par rapport à la situation de l'année précédente. Un euro sur quatre généré par les boutiques en ligne belges provient d'acheteurs étrangers.

Les choses se présentent bien pour l'industrie belge du e-commerce. Pendant des années, elle a dû reconnaître que les commerçants étrangers étaient plus populaires auprès des acheteurs belges, mais désormais le nombre de sites de e-commerce belges est en augmentation, de même que le nombre de transactions en ligne.

Ne manquez pas notre article : Alibaba ouvrira son premier hub e-commerce européen en Belgique

29 231 vendeurs en ligne en Belgique

La dernière étude du baromètre du e-commerce, basée sur les données de transaction délivrées par les fournisseurs de services de paiement, montre que le nombre de vendeurs en ligne a augmenté de 20% pour atteindre 29 231 l'année dernière. Mais bien que le nombre de boutiques en ligne augmente, c’est toujours une part relativement faible des vendeurs qui se taille la part du lion des ventes de e-commerce belges. L'étude montre que moins de mille boutiques en ligne (soit 4% des marchands en ligne) génèrent 87% du total des revenus du e-commerce.

La valeur des transactions en ligne a augmenté dans tous les segments

Lorsque nous examinons les magasins en ligne et les divisons en segments en fonction des revenus, cela montre que tous les segments sont en croissance. Et bien que les grands acteurs prennent toujours une part importante du gâteau, les petits magasins en ligne ont enregistré une croissance de 33% l'année dernière, tandis que les micro-magasins en ligne ont même augmenté de près de 49%.

growth_onlinestores_belgium© The House of Marketing & SafeShops

"Cette année, nous assistons à nouveau à une croissance à deux chiffres. C'est impressionnant et cela montre également que le e-commerce est toujours en hausse en Belgique", explique Lucas De Dycker de The House of Marketing, qui a co-publié l'étude avec l'association de e-commerce SafeShops. “Chaque jour, 13 nouvelles boutiques en ligne s'ajoutent. Nous pouvons donc affirmer qu'il existe une forte confiance dans le e-commerce, tant du côté des consommateurs que des commerçants.”

Les Britanniques dépensent le plus, les Néerlandais dépensent le moins

Un quart des 8,2 milliards d'euros générés par les boutiques en ligne belges provient d'acheteurs étrangers. Le top 5 des achats transfrontaliers dans les magasins belges est composé de la France, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, de l'Allemagne et des États-Unis. Avec une valeur moyenne de commande de 81 euros, les Néerlandais ont dépensé le moins, tandis que les Britanniques ont dépensé le plus (en moyenne: 136 euros).

Le mode de paiement préféré en Belgique en 2019 était Bancontact, suivi des cartes de crédit. "La culture belge est plus habituée aux cartes de débit. Mais quand il s'agit de montants plus élevés, les cartes de crédit sont utilisées : les dépenses moyennes sont 72% plus élevées qu'avec les cartes de débit", selon les auteurs.

New call-to-action

Source : ecommercenews.eu

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :