Le contenu vidéo est le nouveau défi des e-commerçants

Publié le 17 déc. 2020 | 3 min de lecture

Alors que de plus en plus de consommateurs se tournent vers le e-commerce et s'éloignent des achats physiques, les commerçants en ligne continuent à rechercher de nouvelles façons d'améliorer leur expérience client. Ces derniers utilisent de plus en plus le contenu vidéo, qui devient rapidement un élément clé des plateformes de e-commerce. Par exemple, Google a récemment lancé une nouvelle plateforme d'achat vidéo, Shoploop, pour offrir aux consommateurs un moyen plus attrayant et divertissant de parcourir et de trouver de nouveaux produits. Les acteurs du e-commerce comprennent que la personnalisation est essentielle pour générer davantage de revenus, et ils ont  pris conscience que le contenu vidéo est un moyen parfait pour offrir une expérience utilisateur personnalisée. De plus, s'appuyer sur la vidéo est plus efficace pour convertir les clients que sur de simples descriptions textuelles et des images.

La vidéo enrichit les achats en ligne de plusieurs manières. À un niveau élevé, elle offre aux consommateurs une vision beaucoup plus immersive et approfondie des produits, leur donnant vie en leur montrant comment ils fonctionnent véritablement dans le monde réel. Ceci est extrêmement important pour les consommateurs qui sont encore généralement habitués à pouvoir toucher et essayer des produits dans des environnements physiques. De plus, la vidéo donne aux détaillants la possibilité de mieux mettre en valeur la créativité, la personnalité et le sens de l’humour d’une marque, ce qui contribue grandement à établir des liens avec la population de consommateurs ciblée.

Ne manquez pas notre article : Comment utiliser les Shoppable Vidéos pour accroître l'engagement des consommateurs ?

Cependant, si le contenu vidéo offre une opportunité majeure pour les commerçants en ligne, elle présente également certains défis. De manière générale, les plateformes de e-commerce utilisent deux types de contenu : statique et dynamique. Le contenu statique comprend des éléments comme le texte et les images. C'est un contenu qui est essentiellement non interactif. À l'inverse, le contenu dynamique est interactif. Il comprend des éléments tels que les boutons “acheter maintenant” et “enregistrer dans la liste de souhaits”, ainsi que des listes de produits recommandés que les utilisateurs peuvent faire défiler et sur lesquelles cliquer. Le contenu dynamique est plus riche que le contenu statique, il prend donc plus de temps à charger et nécessite plus de ressources informatiques pour être pris en charge.

La vidéo est une forme de contenu hautement dynamique, qui impose aux plateformes de e-commerce des exigences encore plus grandes que les boutons “acheter maintenant” et les moteurs de recommandation. Ce contenu est sujet à un certain nombre d'erreurs s'il n'est pas correctement pris en charge. Par exemple, les vidéos peuvent faire une pause pour se mettre en mémoire tampon ou, pire encore, planter pendant la lecture. Ces problèmes constituent un inconvénient majeur pour les utilisateurs, et nuisent à la fois à l’expérience client et à la réputation du commerçant. De plus, lorsque le contenu vidéo sollicite des plateformes de e-commerce dont les ressources informatiques sont insuffisantes, cela ralentit les temps de chargement des pages et dégrade l'expérience d'achat en ligne. La vitesse est l'un des facteurs les plus importants du e-commerce : plus une plateforme se charge rapidement, meilleur est le taux de conversion et plus les revenus sont élevés.

Pour ajouter un autre problème, les commerçants en ligne exploitent le contenu vidéo en particulier pour leurs plateformes de commerce mobile, qui éclipseront bientôt le e-commerce sur un ordinateur traditionnel. Les plateformes de commerce mobile sont confrontées à des défis encore plus importants que les plateformes de e-commerce sur PC en ce qui concerne la prise en charge de contenu dynamique. Il y a plusieurs raisons à cela, notamment à l'égard de la dépendance des appareils mobiles à des réseaux cellulaires plus faibles et le fait que ces appareils ont une puissance de traitement bien inférieure à celle des PC.

Ne manquez pas notre article : Les marques américaines adoptent le live streaming pour booster leurs ventes e-commerce

En fin de compte, un contenu dynamique riche comme la vidéo s'accompagne d’attentes accrues de la part des consommateurs. Ils veulent que les vidéos se chargent rapidement et soient lues sans interruption. Lorsque ce contenu fonctionne correctement, il offre une expérience d'achat en ligne captivante et personnalisée qui génère plus de revenus. Dans le cas contraire, cela provoque un désagrément terrible qui éloigne les consommateurs. Les entreprises de e-commerce doivent tirer parti de la vidéo pour exploiter sa formidable capacité à attirer les clients existants et nouveaux. Cependant, elles doivent réfléchir sérieusement à la façon dont elles prendront en charge la vidéo de manière adéquate pour maximiser son potentiel et éviter les pièges.

New call-to-action

Source : mytotalretail.com

Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail