La toute première étude de marché sur le e-commerce des fruits et légumes dans l'UE montre des signes prometteurs pour l'avenir des ventes en ligne

Publié le 11 févr. 2021 | 2 min de lecture

Aujourd'hui, Freshfel Europe et le Régime d'application des normes internationales pour les fruits et légumes de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ont publié la toute première étude approfondie sur le commerce électronique des produits frais, intitulée "Online Sales of Fruit and Vegetables in Europe", qui explore la structure et les défis réglementaires de la vente de fruits et légumes en ligne.

Cette étude pionnière analyse le format des boutiques en ligne existantes spécialisées dans la vente en ligne de fruits et légumes, leur modèle de livraison ainsi que la conformité avec le cadre réglementaire actuel de l'UE pour les normes de marketing (en ligne) avec des résultats à multiples facettes.

Alors qu'une grande partie des ventes en ligne de fruits et légumes en Europe est réalisée par des pure players et des commerçants en ligne, avec environ 51% de l’ensemble des résultats, l'étude a étonnamment illustré la part croissante des fournisseurs agricoles ayant recours au marketing direct auprès des consommateurs.

Ne manquez pas notre article : [secteur alimentaire] 6 stratégies pour préparer le nouvel avenir du e-commerce

Nelli Hajdu, directrice de la politique commerciale et du développement commercial de Freshfel et co-auteur de l'étude, fait remarquer que cette étude ne marque que le début de la compréhension de la complexité de ce canal de vente :

“La structure du paysage en ligne est caractérisée par les “traditions” et des tendances nationales en matière de shopping, ce qui constitue un défi pour la création d'un environnement réglementaire favorable. Cependant, l'impact du COVID-19 sur la structure du marché et l'adoption par les consommateurs doivent encore être examinés en détail.”

Récemment, les ventes en ligne sont devenues un débouché important pour les produits alimentaires et la pandémie COVID-19 a accéléré cette tendance. Le système de vente et de distribution en ligne de fruits et légumes étant peu connu, Freshfel Europe s'est associée à l'OCDE pour explorer la structure et la taille du marché européen des fruits et légumes en ligne ainsi que sa conformité aux exigences réglementaires existantes. Pour quantifier la taille du marché, sept États membres de l'UE ont été sélectionnés, afin de comparer leurs caractéristiques organisationnelles (pure players, commerçants en ligne, fournisseurs agricoles) ainsi que leur système de distribution (livraison vs Click and Collect). L'étude a également examiné la vérification de la conformité aux exigences d'étiquetage du règlement sur les normes de commercialisation UE 543/2011.

Ne manquez pas notre article : Alexa, quel est l'avenir des commandes vocales pour les achats alimentaires ?

Pour la première fois, cette étude novatrice a donné une image précise de la taille et de la structure des fournisseurs de l'Union Européenne dans le domaine du e-commerce. L'étude a révélé que si la structure globale des ventes de fruits et légumes en ligne peut être définie par son format commercial caractéristique, soit en tant que pure player, commerçant en ligne ou fournisseur agricole, ainsi que par sa structure de distribution, cela varie fortement au niveau national. Par exemple, le marché allemand des fruits et légumes en ligne est principalement façonné par les fournisseurs agricoles qui vendent directement aux consommateurs, tandis qu'en Espagne, les petits magasins locaux “Fruteria” sont passés à la vente en ligne pour élargir leur clientèle. 

L'étude complète est disponible en téléchargement ici.

E-book : la recherche, un sujet d'aujourd'hui et de demain

Source : hortidaily.com

Bérangère D'Henry

Bérangère D'Henry

Recevez la newsletter Sensefuel

Un concentré d’informations et de conseils autour du e-commerce et de l’expérience client, directement dans votre boite mail