juin 11, 2020 Key Figures

La société mère de Zara va investir 3 milliards de dollars dans le e-commerce et l'expansion des magasins physiques

Subscribe to Email Updates

Inditex SA prévoit d'investir 2,7 milliards d'euros (3 milliards de dollars) pour stimuler les opérations e-commerce de chaînes comme Zara et Bershka et étendre l'espace de vente  afin de prendre de l'avance sur ses concurrents alors que la pandémie frappe de plein fouet l'industrie du vêtement.

Le commerçant espagnol vise à réaliser plus d'un quart de ses ventes sur le web d'ici 2022, après que la croissance en ligne  ait contribué à atténuer la chute de 44 % des ventes du premier trimestre. Inditex a retardé un dividende bonus spécial après avoir annoncé sa première perte trimestrielle depuis son introduction en bourse il y a vingt ans.

"Nous avons une confiance totale dans notre business model et nos perspectives à long terme", a déclaré le président Pablo Isla lors d'un appel aux analystes.

Deux mois après les fermetures forcées de près de 90 % des magasins Inditex, la société étudie déjà comment dépasser ses concurrents et gagner des parts de marché dans le monde d’après le confinement. Une partie de l'effort consiste à consacrer 1 milliard d'euros à l'investissement en ligne et 1,7 milliard d'euros à l'expansion des magasins sur trois ans.

Le titre a oscillé entre gains et pertes mercredi matin à Madrid. Les actions ont perdu environ un cinquième de leur valeur cette année.

Ne manquez pas notre article : D’abord en retard dans l’e-commerce, Zara couvre désormais le monde entier

Les achats sur Internet ont permis aux commerçants de faire du chiffre. Chez Inditex, le e-commerce a augmenté de 50% au premier trimestre, alors qu'environ 6 000 de ses 7 000 magasins ont été fermés en avril. L'année dernière, l'entreprise a obtenu 14% de ses revenus totaux grâce à des canaux en ligne.

Inditex a annoncé son intention d'ouvrir 150 magasins par an avant tout signe de rebond dans l'ensemble des magasins de brick & mortar. Le chiffre d'affaires total a chuté de 51% en mai et de 34% les premiers jours de juin, hors fluctuations monétaires.

L'entreprise, qui exploite également Massimo Dutti et Stradivarius, prévoit d'agrandir ses magasins les plus performants et d' en absorber jusqu'à 1 200 l'année prochaine. Inditex exploite souvent des magasins de différents formats les uns à côté des autres. Lorsque certains magasins ont commencé à sous-performer, Inditex les a parfois fusionnés avec le magasin voisin.

Ne manquez pas notre article : Zara exploite ses magasins pour l'exécution du e-commerce

Inditex a pris une charge de 308 millions d'euros liée à la dépréciation des magasins sous-performants, ce qui a gonflé la perte du premier trimestre. La plupart des fermetures sur des marchés clés pour le propriétaire de la marque Zara, comme l'Espagne et l'Italie, ont eu lieu en avril. Plus des trois quarts de ses magasins sont désormais ouverts après l'assouplissement des règles de confinement. Dans les marchés qui ont été entièrement réouverts, les ventes ont chutés de 16% au cours des premiers jours de juin.

Pablo Isla a déclaré qu'il s'attendait à ce que la plupart des marchés clés reprennent leurs activités d'ici la fin du mois. Tous les magasins en Espagne ont rouvert cette semaine. Le chiffre d'affaires des 10 derniers jours a été identique à celui de l'année précédente en Chine, au Japon et en Corée du Sud, a déclaré Monsieur Isla.

Le modèle d’achat flexible d’Inditex lui confère un avantage sur ses concurrents. Le niveau des stocks de l'entreprise a baissé de 10% au premier trimestre

Livre Blanc, la recherche un sujet d'aujourd'hui et de demain

Source : fortune.com

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :