Subscribe to Email Updates

Avec l'augmentation constante (et lucrative) du shopping mobile, du e-commerce peer-to-peer - pensez Depop, Poshmark et Etsy - et du marketing d'influence, le commerce social est en train de devenir la prochaine vague du commerce de détail.

En mars dernier, Instagram a annoncé une nouvelle fonction shopping qui permettra aux utilisateurs d'acheter des articles sur la plateforme, sans quitter l'application. Ce lancement est le dernier d'une série de mises à jour commencées l'année dernière et qui offrent aux utilisateurs la possibilité de faire du shopping dans les fils RSS, la page Explorer, les profils business et les Stories d'Instagram. "Le commerce continuera d'être un investissement pour nous, et nous sommes heureux de constater, à travers les commentaires de notre communauté, que celle-ci souhaite pouvoir mieux effectuer ses achats sur Instagram", a commenté un porte-parole de l'entreprise au magazine de mode Fashionista.

Ne manquez pas notre article : Instagram profite de la plus grande faiblesse d'Amazon

Instagram n'est pas la seule entreprise à parier sur la croisée des chemins entre médias sociaux et commerce de détail. En avril, H&M a lancé un forum de conseils de mode en ligne appelé Itsapark. Le site web répond à diverses questions sur les vêtements et accessoires, sous la forme de vidéos ou de photos de tenues, généralement créées par un influenceur. Par exemple, "Quels styles de jeans dois-je acheter en 2019 ?” Chaque contenu offre des suggestions d'achat de la part d'un grand nombre de commerçants, en plus des offres de H&M. Les utilisateurs peuvent également explorer la page "Trouver" du site et découvrir d'autres articles basés sur les différentes tendances.

Itsapark-HMItsapark d'H&M

Alors que les développements d'Instagram et de H&M sont encore en phase bêta, ils prouvent que la frontière entre médias sociaux et commerce électronique continue de s'estomper. Pinterest le démontre également en ayant introduit de nouvelles fonctions shopping comme celle permettant aux marques de télécharger leur catalogue sous forme d'épinglettes de produits à acheter (les Shop the Look Pins)

2017-ShopStyle-STL-GTM-03-1200x800Shop the Look Pins - Pinterest

Nos habitudes d'achat en ligne sont certainement en train de changer. Nous passons d’une expérience traditionnellement solitaire à une expérience de découverte de marques et d’achat d’articles que nous avons repérés sur les réseaux sociaux. Selon un rapport d'Adobe, ces derniers ont, aux États-Unis, doublé leur part de fréquentation, avec une croissance de 110 % entre 2016 et 2018.

"Nous ne vivons pas l’apocalypse du commerce de détail, comme certains ont pu le prétendre ces deux dernières années, mais plutôt une transformation de ce dernier", dit Cassandra Napoli, rédactrice adjointe à WGSN (société de prévision des tendances) . "Le commerce social est dans notre radar depuis des années."

Un exemple que Cassandra Napoli trouve intéressant est la façon dont les marques s'associent avec des influenceurs pour co-créer des collections exclusives. "Ce genre de partenariat permet à l'influenceur d'atteindre son public", explique-t-elle. "Non seulement l'influenceur co-crée des collections avec une marque ou un commerçant, mais il utilise également les outils d'Instagram, que sont les sondages et la soumission de commentaires, pour déterminer exactement ce qu'il doit créer."

Et tandis que ces plateformes sociales et ces marketplaces en ligne font évoluer la manière dont nous achetons aujourd'hui, de nouvelles applications commencent à faire leur apparition, plaçant le commerce social au cœur de leurs activités.

Ne manquez pas notre article : [e-commerce] De nouveaux outils Social Media pour atteindre vos clients et prospects

Lancé en décembre 2018, Countr est une communauté en ligne, constituée principalement de femmes âgées de 25 ans environ, qui publient et partagent du contenu commercial sur l'application. Chaque marque ou boutique sur Countr, comme Bloomingdale's, Outdoor Voices, Aritizia et des centaines d'autres, propose des recommandations de produits basées sur l'activité sociale de l'utilisateur.

"Le lancement de Countr est née de la prise de conscience que le shopping est une expérience fondamentalement sociale ", déclare Manon Roux, fondatrice et directrice générale.

Countr

En janvier, Eric Senn a lancé l’application Storr, qui fonctionne de la manière suivante : chaque utilisateur peut rechercher ses produits préférés parmi 200 marques environ, dont Adidas, Solid & Striped, Re/Done, Prabal Gurung et The Last Line, pour n'en citer que quelques-unes. (D'ici la fin de l'année, Eric Senn s'attend à avoir jusqu'à 1 000 marques disponibles sur Storr.) Lorsqu’un achat est effectué à partir de son profil, chaque utilisateur peut gagner une commission ou choisir de donner un pourcentage de ses gains à un organisme de bienfaisance.

"Nous sommes très enthousiastes à l'idée que Storr puisse révolutionner le commerce de détail traditionnel et tirer parti du mouvement du commerce social, de manière à ce que les gens puissent gagner de l'argent ", dit Eric Senn.

Bien que Dote existe depuis près de cinq ans, le "Dream Mall" des Gen Z a trouvé d'autres moyens d'engager ses utilisateurs alors qu’ils sont en train de faire du shopping sur l'application. Mardi, Dote lancera Shopping Party, une nouvelle fonctionnalité permettant aux meilleurs créateurs (ou influenceurs) de l'application d'interagir avec leurs followers via une vidéo en direct. "Lorsque nous avons cessé d'aller dans les centres commerciaux avec nos amis et que nous avons commencé à acheter en ligne, l'expérience s'est orientée vers la commodité et l'assortiment. En cours de route, nous avons perdu l'expérience sociale que peut être le shopping, et que tant de gens ont apprécié tout au long de l'histoire du commerce." explique Lauren Farleigh, fondatrice et directrice générale de Dote.

dote

Et parce que la carrière de Lauren Farleigh est enracinée dans l’univers du gaming, elle s'est tournée vers la plateforme de jeu vidéo en livestream Twitch pour s'en inspirer. "J'ai toujours considéré le jeu comme un moyen d'innover et de tirer parti des nouvelles technologies ", dit-elle. "Ce que Twitch a fait, c'est qu'il a créé non seulement une expérience de livestream, mais aussi une interaction significative à travers ce livestream, grâce à une expérience partagée."

Lors d'une Shopping Party, les followers pourront commenter la vidéo, tout en regardant l'animateur et en parcourant les articles disponibles sur l'application Dote. Une fois la Shopping Party terminée  - au bout de 15 minutes environ - tous les produits placés dans les favoris des personnes sont énumérés sur leur profil et peuvent être achetés. Pour célébrer le nouveau lancement de Dote, des Shopping Partys sont prévues toutes les heures au cours des deux prochaines semaines, pour accueillir un total de plus de 400 personnes.

Avec un pouvoir d'achat  de 3.400 milliards de dollars, dont 61 milliards en France, la Gen Z devrait devenir le plus grand segment de consommateurs cette année (chiffres cabinet OC&C Strategy Consultants). Attirer leur attention devrait être à l'esprit de tout commerçant, et Dote s'est donné pour mission d’y parvenir.

"Les consommateurs de la Génération Z ont une durée d'attention moyenne de huit secondes, ce qui est moins que celle d'un poisson rouge ", dit Cassandra Napoli. "Comment capter leur attention alors qu'ils sont étourdi par le bruit et ressentent la paralysie de choix parce que trop de possibilités leur sont soumises ? Créer un espace qui est un guichet unique où les gens peuvent avoir une communauté et partager des images d'articles qu'ils peuvent acheter avec leurs amis - il y a un vrai retour sur investissement à cela. La révolution est là !"

Nouvelle étude Sensefuel sur « La fonction de recherche sur les sites e-commerce de mode  »

Source : fashionista.com

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :