septembre 22, 2017 consommateur

La croissance du e-commerce donne naissance à un consommateur digital Africain sophistiqué

Subscribe to Email Updates

Après avoir parcouru le site web à la recherche de nouvelles baskets, Paballo Molahlehi s’enthousiasme en découvrant une paire de Reeboks de couleur pourpre. "C'est précisément ce que je cherchais et je savais que j'allais les trouver ici", dit-elle alors qu'elle ajoute les chaussures au panier.

Ravie de cette trouvaille, Paballo s’apprête à procéder au paiement, tout cela bien installée sur son canapé, profitant du confort des achats en ligne. "J'ai cessé d'aller en magasin après avoir découvert les achats en ligne. Ce système me convient parfaitement car mes achats me sont livrés gratuitement et je profite généralement de réductions. "

Paballo Molahlehi fait partie de la classe moyenne, en forte croissance en Afrique, qui a les moyens financiers et dont les habitudes d'achat ont changé. Avec la hausse considérable de la pénétration d’Internet sur le continent, de nombreux Africains choisissent de faire leurs achats en ligne. Selon un récent rapport de l’institut McKinsey's Lions, ceux-ci pourraient représenter jusqu'à 10% des ventes (environ 75 milliards de dollars US) d'ici 2025.

L'accès croissant à Internet engendre l'apparition de sites de e-commerce désireux de profiter du consumérisme online grandissant sur le continent. Le Nigeria, le Kenya et l'Afrique du Sud sont à l'avant-garde de cette évolution. Des entreprises telles que Jumia, retailer en ligne basé à Lagos, sont présents sur quasiment tous les principaux marchés du continent et se taillent une part enviable du gâteau. Ayant obtenu un financement de 150 millions de dollars en 2014, Jumia est également parmi les sites de e-commerce les mieux financés d'Afrique.

A mesure que de nombreuses personnes se rendent sur Internet pour faire leurs achats, la demande de smartphones augmente également. Une étude réalisée en 2017 par le cabinet international Accenture à propos des consommateurs numériques révèle que dans des pays comme l'Afrique du Sud, l'acquisition de smartphones est passée de 52% en 2016 à 63% en 2017. Dans certains pays les plus avancés sur le plan technologique comme le Kenya et le Nigéria, ces chiffres atteignent respectivement 44% et 30%. Sur l'ensemble du continent, le nombre d'utilisateurs de smartphones a quasiment doublé, atteignant plus de 226 millions de personnes. Cette pénétration des smartphones conduit à une révolution numérique et expose les utilisateurs aux opportunités infinies offertes par Internet.

Voici quelques-unes des principales plateformes de e-commerce en Afrique, qui tirent profit de la pénétration d'Internet en plein essor sur le continent.

Jumia

Jumia a ouvert la voie des sites de e-commerce en Afrique. La société a créé une plateforme où petites, moyennes et grandes entreprises africaines entrent en contact directement avec leur marché potentiel, créant ainsi un écosystème de nouvelle génération qui contourne les intermédiaires.

Lancé en 2012 au Nigeria, le site est désormais présent dans plus de 23 pays africains, avec un réseau d'un demi-million de vendeurs depuis sa création. Jumia a la réputation d'être "LE LIEU" dédié au shopping des grandes marques d'habillement, électroménager, Hight Tech, arts de la table et alimentaire. En plus de répondre aux besoins des consommateurs et des entreprises, Jumia contribue également à l'embauche et à l'emploi de nombreux Africains qualifiés dans des domaines tels que l'ingénierie, l'informatique et le marketing en ligne et le développement web.

Takealot

Le Sud Africain Takealot est un e-commerçant qui s’adresse aux consommateurs à la recherche d’une expérience en ligne pratique et simplifiée. Lancé en 2002, le site existe depuis plus d'une quinzaine d’années. Son large catalogue et la variété de ses produits dans le secteur du divertissement lui confèrent un avantage considérable. Les clients peuvent acheter ce qu’ils désirent: des livres aux jeux, en passant par les ordinateurs et les téléviseurs.

Ce qui fait de Takealot une réussite en matière de e-commerce, c'est sa volonté de toujours fournir à ses clients les derniers produits du marché.

En avril 2017, Takealot a bénéficié d’un investissement important de plus de 69 millions de dollars US, de la part de Naspers, l'une des plus grandes entreprises numériques d'Afrique. Ceci est arrivé juste après que le e-commerçant ait bénéficié d’une levée de fonds de 100 millions de dollars de la part de la société d'investissement Tiger Global Management en 2014. Naspers détient une part de 53,5% dans Takealot, tandis que Tiger Global en détient environ 34%.

Kilimall

Kilimall est le plus grand centre commercial du Kenya. L’entreprise est relativement nouvelle dans le domaine du commerce électronique, mais a remarquablement réussi à créer une marque continentale depuis son lancement en 2014. Le site, maintenant établi dans d'autres pays comme le Nigéria et l'Ouganda, voit sa clientèle se développer de plus en plus.

Kilimall est connu pour fournir des produits électroniques tels que des téléphones, des ordinateurs ou encore des gadgets, et pour proposer les meilleures marques comme Samsung, Huawei, Lenovo et Phillips. Le site propose également d'autres produits: appareils ménagers, vêtements, livres, produits de beauté, etc. Tous les services sont accompagnés d'une politique de retour gratuit de 7 jours lorsqu’il s’agit de produits haut de gamme, ce qui en fait un choix attractif pour les consommateurs.

Konga

Konga a parcouru un long chemin depuis ses humbles débuts en 2012. Le site e- commerce, initialement spécialisé dans les soins pour bébés et les produits de beauté, s'est transformé en un grand détaillant online et est souvent surnommé "L'Amazon d'Afrique". En 2015, Konga a uni ses forces aux principales banques nigérianes pour lancer KongaPay, une solution de paiement en ligne sûre et pratique afin de s’attaquer à la question de la confiance lors de paiements online en Afrique.

Konga a été la première marketplace online à créer un système de paiement qui a été intégré aux banques mondiales - une innovation qui utilise un système de clics et qui élimine le partage d'informations sensibles.

Avec le soutien du géant Sud-Africain, Naspers, Konga est désormais un acteur majeur de la sphère e-commerce. En 2014, Naspers, qui détient 50% des parts de Konga, a investi 50 millions de dollars US dans la boutique en ligne.

Bidorbuy

Créée en 1999, la boutique en ligne d'Afrique du Sud Bidorbuy est l'un des plus anciens sites e-commerçants d’Afrique. Ce qui rend le site unique, c'est qu’il fonctionne à la manière d’un site de ventes aux enchères. Les antiquités et les objets de collection sont parmi les produits les plus populaires sur le site et représentent 40% des articles vendus. Les produits d'occasion tels que les caméras, les ordinateurs portables, les livres et les jeux vidéo sont également très appréciés des consommateurs qui se rendent sur le site.

Au fil des années, Bidorbuy a réalisé plusieurs acquisitions d'entreprises Sud Africaines online tels que le portail d'emplois Jobs.co.za et la société e-commerce uAfrica.com.

télécharger enquête Toluna et Sensefuel 2016

Source : guardian.ng

En savoir plus :