Subscribe to Email Updates

Selon un rapport récemment publié par le cabinet d’études américain eMarketer, le chiffre d’affaires du e-commerce de la Chine , qui s'élève à 1,94 billion de dollars, est le plus important au monde et est plus de trois fois supérieur à celui du marché américain, deuxième marché mondial

La montée en puissance du New Retail, qui allie le meilleur du commerce en ligne et hors ligne afin de stimuler l'engagement entre les marques et les consommateurs, est une source d'inspiration en matière d’innovations dans le commerce de détail à travers le monde, a noté eMarketer.

Ne manquez pas notre article : Comment le «New Retail» d'Alibaba change l' avenir du commerce en Chine et dans le monde

Le rapport décrit un marché mondial du e-commerce en plein essor, qui devrait croître de 20,7 % cette année pour atteindre 3,5 billions de dollars de ventes. Selon eMarketer, les ventes de la Chine (1,94 billion de dollars) auront contribué à 54,7 % de ce chiffre. Voici, selon le rapport, les domaines du e-commerce où la Chine est en tête :

  • Le commerce mobile : Quatre dollars sur cinq dépensés dans le e-commerce seront générés depuis des appareils mobiles, dans le pays en 2019 - soit 80 % des dépenses alors que la moyenne mondiale est de 64,4 %.
  • Les paiements mobiles : Les consommateurs chinois comptent sur des applications comme Alipay de Ant Financial pour leurs achats en ligne et leurs paiements dans les magasins physiques. Environ 81% des utilisateurs de smartphones en Chine utiliseront les paiements mobiles cette année, contre 27% seulement aux Etats-Unis.
  • Le e-commerce transfrontalier : Selon le cabinet eMarketer, il s'agissait d'un sujet à suivre, alors que l'infrastructure du e-commerce mondial s'améliore et que les petites entreprises sont en mesure d'avoir un meilleur accès aux marchés mondiaux. En Chine, la demande de produits ménagers, de produits de luxe ainsi que la demande de vêtements de haute couture sera le moteur de la tendance.

Ne manquez pas notre article : Amazon est-il sur le point de faire son retour dans le e-commerce en Chine ?

"En dépit de sa réputation à imiter les réussites numériques des États-Unis, la Chine est de plus en plus considérée comme le pivot de l'innovation en matière de commerce électronique ", indique le rapport.

Pour expliquer l'impact du commerce numérique sur la vente au détail physique, eMarketer a comparé le New Retail - un terme largement utilisé en Chine - avec l’approche omnicanale - expression couramment utilisée en Occident. Le New Retail s'appuie sur l'approche "digital-first" de la Chine en matière de commerce. Le pays a en effet largement dépassé le système de brick-and-mortar comme observé en Occident et s'est rapidement orienté vers le commerce en ligne. L’approche omnicanale est la tentative de l'Occident d'intégrer les services numériques à son infrastructure physique établie de longue date, pour offrir aux consommateurs le confort et l'efficacité des achats en ligne à laquelle ils se sont habitués. Mais à mesure que les opérations omnicanales deviennent de plus en plus sophistiquées et que l'expérience client devient plus transparente, " la vision de New Retail est plus proche de devenir une réalité " dans l'Ouest, selon le rapport.

Ne manquez pas notre article : 7 commerçants à l'avant-garde de la révolution "New Retail" en Chine

Le rapport a également mis en lumière la nouvelle chaîne d’hypermarchés Freshippo d'Alibaba comme exemple de cette approche centrée sur le consommateur, où " les clients peuvent faire leurs achats en personne, se restaurer et se faire livrer leurs commandes ". Outre la Chine, eMarketer a indiqué que les États-Unis et le Royaume-Uni sont très avancés concernant certaines opérations de vente au détail qui conviennent mieux aux consommateurs locaux, comme le " click-and-collect " qui permet aux consommateurs de commander en ligne et de venir chercher leurs articles dans un magasin.

GMV-Ecommerce-eMarketer-Report

Il n'est donc peut-être pas surprenant qu’Alibaba Group, le leader du e-commerce en Chine, figure également en tête de la liste des leaders mondiaux du e-commerce. Ses marketplaces Taobao et Tmall se sont classées au premier et au deuxième rang mondial concernant le volume brut de marchandises, avec Amazon au troisième rang, selon les données des détaillants en ligne citées dans le rapport.

New call-to-action

Source : alizila.com

Vu dans cet article : 

Pour aller plus loin :