Ce mois-ci, la MMA (marketing mobile association France) a publié la dernière édition de l'Observatoire du Commerce Mobile. Ce rapport permet d’obtenir des chiffres intéressants, illustrants l’évolution du m-commerce en France ainsi que dans le reste du monde.

Lorsque l’on parle de m-commerce, il ne faut pas voir seulement l’acte d’achat initié sur un smartphone ou une tablette mais bien tout un écosystème qui “accompagne le consommateur tout au long de son parcours d’achat, qu’il soit en ligne ou sur le point de vente”. Le rapport s’est donc intéressé au mobile, à la fois concernant les achats “on-line” et “off-line”, terrains sur lesquels ce dernier a une influence majeure, comme canal de paiement et aussi comme fournisseur d’informations.

Selon Bertrand Jonquois, rapporteur de la commission Commerce mobile de la Mobile Marketing Association France. "Le mobile remplit un rôle online et offline. Son utilisation en point de vente suscite donc de nouvelles interactions".

En effet, 70% des consommateurs français ont recours à leur mobile pour comparer les produits, rechercher des offres ou se référer aux avis d’autres clients. Ils utilisent également leur mobile en point de vente pour conforter leur achat. En France, en 2017, le volume des ventes influencées par le mobile en point de vente s’élève à 520 millions d’euros.

Les smartphones et les tablettes jouent un rôle de plus en plus important dans les achats en ligne

Il ne fait plus aucun doute que le m-commerce est devenu un formidable levier de vente pour les commerçants dans le monde. Selon la seconde édition de l’Observatoire du Commerce Mobile, le poids du m-commerce est estimé en France à 27,4%, soit plus d’un quart des transactions e-commerce. Ce résultat place le pays à la 15 ème position mondiale. La France est en effet un peu à la traîne, avec des transactions par mobile qui restent encore faibles par rapport au reste du monde (37%) . Les pays leaders étant le Royaume-Uni (51%), le Japon (50%) et la Suède (45%).

france-m-commerce.png


Avec 17,5 millions d’acheteurs sur mobiles en France, l’hexagone présente un retard comparé à ses voisins: le Royaume-Uni (28,2 millions) et en particulier l’Allemagne (31,4 millions). Effectivement, le m-commerce est en plus forte progression dans ces deux pays.

Capture d’écran 2017-07-26 à 13.44.56.png

Bien qu’il soit prévu que le volume des ventes sur mobile progresse en France pour atteindre 13,3 milliards d’euros, il équivaut déjà à 28,3 milliards en Allemagne et à plus de 31 milliards au Royaume-Uni.

Les transactions m-commerce sont stimulées par le smartphone

La France essaie de combler son retard, avec une progression de 7% et une volume annuel moyen par habitant à 759 €, contre 1000 € chez nos voisins britanniques. Le nombre de transactions depuis les mobiles a triplé en 3 ans, en France et cette nette accélération se répercute sur tous les secteurs d’activité: grande distribution, équipement électronique, équipement maison, mode/luxe, équipement sport, etc.

L’achat depuis un smartphone ne semble plus freiner les mobinautes français, avec un taux de mise au panier proche de celui réalisé sur desktop. Aujourd'hui c'est 25,1% des transactions on-line qui sont réalisées sur mobile.

Le paiement mobile en forte progression en france

Les Français sont depuis longtemps familiarisés avec les paiements électroniques et, bien que le smartphone soit encore peu utilisé au moment de payer ses achats (7%), c’est tout de même plus de 2,3 millions de Français qui ont recours à une application de paiement mobile (soit une progression de 35%). Ces bons résultats permettent à la France de se placer devant l’Allemagne et l’Italie (les chiffres pour le Royaume-Uni n’étant pas disponibles).

Le top 4 des applications de e-commerce les plus visitées en france

france-m-commerce3.png

Le poid d’Amazon est écrasant. Sans surprise, l’application mobile du géant américain domine, avec une audience mensuelle de  2 505 103 internautes.

  • Ci-dessous, l'infographie complète:
infographie-m-commerce-06-17.jpg source: © Mobile Marketing Association France - 2017

télécharger enquête Toluna et Sensefuel 2016

Pour aller plus loin: