octobre 04, 2017 trends

Inde: Le e-commerce passera de 15 milliards de dollars à 200 milliards d'ici 2026

Subscribe to Email Updates

Selon un récent rapport de la banque américaine Morgan Stanley, le e-commerce en Inde devrait augmenter de plus de 1 200% d'ici 2026, passant à 200 milliards de dollars, contre 15 milliards de dollars l’année dernière. Dans 9 ans, le e-commerce représentera 12% du marché de détail global de l'Inde, contre seulement 2% l'an dernier.

"Cette croissance est générée par la combinaison de plusieurs facteurs: la pénétration croissante d'Internet, la baisse des coûts d'accès aux données, l’adoption grandissante des smartphones et l’accès facilité aux crédits pour les consommateurs et les micro entreprises", a déclaré Morgan Stanley.

Selon les données de la banque américaine, environ 14% des internautes en Inde achètent en ligne, contre près de 64% en Chine. Cela est en train de changer puisque les consommateurs indiens sont de plus en plus à l'aise lorsqu’ils effectuent des transactions sur le Web.

"Un sondage mené en décembre 2014 indiquait que les internautes ayant moins de deux ans d'activité sur Internet étaient moins enclins à effectuer des transactions en ligne que les utilisateurs ayant plus de cinq ans d'expérience." a affirmé la société.

"En 2020, plus de la moitié de la population Internet de l'Inde aura mûri et aura au moins cinq ans d'utilisation. Nous pensons que cela marquera probablement un point d'inflexion dans les achats online.”

Morgan Stanley s’attend à ce qu’en 2026, l’Inde compte 475 millions de clients en ligne, contre 60 millions actuellement.

Qu'achèteront les internautes Indiens ?

Les téléphones mobiles, l'électronique et les vêtements sont actuellement les segments privilégiés par les acheteurs en ligne. A l'avenir, les produits alimentaires, de beauté, les meubles, la livraison de nourriture connaîtront un grand succès.

Le e-commerce des produits de grande consommation peut potentiellement atteindre jusqu'à 6 milliards de dollars d'ici 2020 (contre moins de un milliard actuellement), selon un rapport récemment publié par Google et Boston Consulting Group.

Selon ce rapport, il y aura d'ici à 2020:

  • une pénétration très élevée, de plus de 10% dans les catégories tels que les fruits & légumes ainsi que les cosmétiques,
  • une forte pénétration de 7 à 10% dans les catégories de produits relatifs aux soins du bébé et à la gestion du poids,
  • une pénétration modérée de 3 à 7% dans les catégories comme les soins capillaires et la lessive,
  • une faible pénétration de moins de 3% dans les produits laitiers et la confiserie.

Compte tenu de ce beau potentiel, il n'est pas surprenant que certaines entreprises internationales cherchent à toucher ce marché. L'Inde est un terrain où de grand commerçants en ligne comme Amazon et Alibaba se livrent bataille.

Que la bataille commence !

Alors qu’Amazon opère en Inde grâce à sa branche Amazon.in, Alibaba a investi 177 millions de dollars dans Paytm (une plateforme de paiement sur mobile et d’e-commerce) début mars pour prendre le contrôle de Paytm à hauteur de 60% ainsi que dans le portail e-commerce Snapdeal. Softbank, le plus grand actionnaire d'Alibaba, a récemment placé des capitaux dans Flipkart, le principal e-commerçant indien.

Mais, gagner en Inde ne sera pas si simple pour les deux joueurs.

"L'Inde est un marché plus compliqué que la Chine, et Alibaba n'a aucune expérience opérationnelle sur le marché", a déclaré Morgan Stanley. "Les résultats des initiatives prises par Alibaba seront affectés par la localisation des produits, l'exécution de la stratégie ainsi que par divers autres facteurs, dont certains peuvent échapper au contrôle de l'entreprise".

A long terme, l'Inde sera un «facteur important» de croissance pour Amazon qui compte actuellement 160 millions de produits sur sa plateforme en Inde, contre plus de 400 millions aux États-Unis.

Nous espérons que les chiffres en Inde augmenteront de façon significative à mesure que d'autres commerçants entreront dans le marché de l'économie et auront un meilleur accès au crédit ", a déclaré Morgan Stanley.

Voici comment le rapport classe les acteurs du commerce électronique en Inde (selon les téléchargements d'application):

e-commerce-players-in-India.pngtélécharger enquête Toluna et Sensefuel 2016Source: quartz-india.com

Pour aller plus loin: