Google, le géant de la recherche sur Internet, investit dans JD.com, le numéro deux du commerce en ligne en Chine, dans une tentative bien orchestrée d'élargir son territoire hors des États-Unis et dans le e-commerce.

Google fait un investissement de 550 millions de dollars dans JD.com

Cela en fait l'un des acteurs principaux de cette entreprise de commerce électronique, évaluée à 58 milliards de dollars. Engagée dans une lutte territoriale avec son rival Alibaba, JD.com est connue pour ses initiatives ambitieuses dans l'automatisation des entrepôts, supervisant l'introduction de milliers de robots dans sa chaîne d'approvisionnement. La société s'est également engagée à développer de plus en plus la technologie Blockchain, pour fournir plus de transparence, de sécurité et de visibilité à sa chaîne d'approvisionnement. Sa participation au BiTA, le plus grand consortium blockchain de l'industrie du transport et de la logistique, témoigne d’ailleurs de cette ambition.

A lire également notre article : [e-commerce] JD.com. Quand la livraison par drones prend son envol en Chine

Dans une publication conjointe, Google et JD.com ont mentionné qu'elles "envisagent de collaborer sur une série d'initiatives stratégiques, y compris le développement conjoint de solutions de vente au détail dans diverses régions du monde comme l'Asie du Sud-Est, les États-Unis et l'Europe." L'association de l’intelligence artificielle et de l'analyse des données de Google à la capacité de précision sur la chaîne d'approvisionnement de JD.com a le potentiel d'alimenter l'avenir de la logistique en Chine et au-delà.

A lire également notre article : JD.com, le géant chinois du e-commerce ouvre un bureau à Paris

La Chine est le marché e-commerce qui connaît la croissance la plus rapide dans le monde. Alors qu’au cours des cinq dernières années, son marché a augmenté de 500 millions de personnes et que la concurrence s'intensifie, des entreprises comme JD.com et Alibaba cherchent à supprimer le quotient humain de leur chaîne d'approvisionnement, en les remplaçant par des robots automatisés. Le nouveau centre d'approvisionnement de Shanghai construit par JD.com le confirme : l'entrepôt peut «exécuter» 200 000 commandes par jour en n'employant que quatre personnes, leur travail étant réduit à l'entretien des robots qui évoluent dans l'entrepôt. La prouesse logistique de JD.com est telle que la société est très confiante quant à la livraison le jour même dans toute la Chine.

Google mise sur la robustesse de son intelligence artificielle et sur son unité d'analyse de données. Par exemple, DeepMind AI, une société acquise par Google en 2014, aide la société à réduire la facture d'électricité de ses Data Centers de plus de 40%. DeepMind AI pourrait être utilisée pour rendre les entrepôts automatisés plus efficaces, en fournissant par exemple aux robots des chemins plus faciles et rapides pour atteindre les rayonnages répartis dans l'entrepôt, aidant à honorer plus de commandes que prévu.

En plus de jouer un rôle crucial dans le backend, l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique peuvent considérablement améliorer l'expérience d'achat en ligne des clients. Alors que beaucoup de magasins brick-and-mortar ferment leurs portes, il incombe aux entreprises de commerce électronique de créer une expérience qui offre non seulement aux clients de multiples options mais aussi une livraison rapide, imitant la sophistication d'une boutique réelle.

La réalité virtuelle et la réalité augmentée changent la façon dont les entreprises interagissent avec leurs clients, comblant le fossé entre l'espace réel et virtuel. Les moteurs de recommandation sur les sites de commerce électronique utilisent les données volumineuses pour personnaliser l'expérience de ses clients, en les fidélisant.

"Ce partenariat avec Google ouvre un large éventail de possibilités pour offrir une expérience de vente au détail supérieure aux consommateurs à travers le monde", a déclaré Jianwen Liao, directeur de la stratégie de JD.com. "Cela marque une étape importante dans le processus de modernisation du commerce de détail mondial. Alors que nous sommes en train de célébrer notre anniversaire avec nos 18 jours de promotion annuels, ce partenariat ouvre un nouveau chapitre de notre histoire. "

En fin de compte, il est dans l'intérêt des entreprises internationales d'être présentes en Chine, le plus grand marché du commerce électronique au monde. Et Google y progresse à travers plusieurs investissements. Ce partenariat spécifique avec JD.com l'obligerait à côtoyer Tencent, le moteur de recherche chinois gargantuesque de plus de 500 milliards de dollars et premier actionnaire de la société. Étonnamment, il y a très peu d'animosité entre Google et Tencent, ayant déjà signé des partenariats de partage de brevets et en co-investissant dans quelques start-ups chinoises au fil des ans.

 

télécharger Guide Sensefuel Bien choisir son moteur de recherche e-commerce 2017/18

 

Source : freightwaves.com

Pour aller plus loin :