Subscribe to Email Updates

Les jeunes adultes âgés de 18 à 34 ans au Royaume-Uni, en France et en Allemagne forment un groupe démographique nommé la génération Y. Ces personnes ont grandi avec Internet ainsi qu’un éventail croissant d'appareils numériques. Cependant, ils combinent encore leurs habitudes numériques avec d'autres médias traditionnels.

Ce jeunes adultes, dans les trois pays, sont des utilisateurs de smartphones, notamment parce que ces dispositifs leur permettent de mener à bien des activités professionnelles et de loisirs, peu importe où ils se trouvent.

generation-Y-smartphone.gif

La génération Y a longtemps été une cible privilégiée des annonceurs et des spécialistes du marketing. Les plus jeunes font leur entrée dans le monde du travail; la combinaison de la hausse de leurs revenus associée à leur volonté d'expérimenter de nouveaux produits et services est très intéressante pour les marques. Toutefois, à l'ère du numérique, les attentes de la génération Y sont plus élevées que jamais.

L'utilisation de devices numériques, de médias sociaux, de plateformes de e-commerce par la génération Y, son engagement avec les marques sont examinés dans un nouveau rapport d'eMarketer, "Marketing to Millennials in France, Germany and the UK: Behavioral Insights and Marketer Trends."

Le rapport démontre par exemple que certains jeunes adultes de ces pays abandonnent Facebook pour des plateformes sociales plus branchées et mobiles. Un rapport sur le comportement et les préférences de la génération Y par Accenture cite un répondant affirmant que: "[Facebook a] disparu". Dans le contexte de l'Europe occidentale, ceci est particulièrement juste au Royaume-Uni.

eMarketer estime que le nombre d'utilisateurs britanniques de Snapchat atteindra 14,0 millions en fin 2017, ce qui représente environ un tiers de tous les utilisateurs de smartphones. Instagram sera en tête, avec 16,7 millions d'utilisateurs cette année. Ces plateformes sont amusantes, visuelles et bien plus intimes que d’autres réseaux comme Facebook et Twitter.

generation-Y-2.png

En ce qui concerne le e-commerce, les jeunes issus de la génération Y ont tendance à utiliser plusieurs canaux numériques en fonction de différents moments de leur parcours d'achat. Ils sont généralement prêts à acheter en ligne, où les prix sont souvent moins chers que dans les magasins physiques et la sélection des produits plus large. Cependant, ce ne sont pas les plus grands acheteurs numériques, en partie parce qu'ils ne sont pas aussi solvables que certains de leurs homologues plus âgés et parce qu'ils apprécient encore l'expérience des achats dans les magasins physiques. Ce sont des acheteurs Omni-Channels.

Une étude menée en 2016 par Innofact pour Creditreform Boniversum en Allemagne a révélé que les internautes issus de la génération Y préfèrent nettement acheter en magasin qu’en ligne ou par correspondance. Même si cette préférence pour les magasins physiques est moins marquée que pour les autres tranches d'âge de l'enquête, elle reste importante.

La génération Y sait parfaitement ce qu'elle attend des marques et des enseignes. Les jeunes adultes en France, en Allemagne et au Royaume-Uni répondent positivement à la perspective de promotions et d'offres exclusives. En France, 58% des  jeunes adultes interrogés par Food Service Vision au cours d’une enquête publiée en mars 2017 ont déclaré qu'ils souhaitaient profiter, grâce à leurs smartphones, de programmes de fidélité offerts par les restaurants, les bars et les cafés et espéraient que leurs préférences seraient prises en compte au travers de récompenses personnalisées.

Les récompenses personnalisées sont prometteuses pour les annonceurs capables de répondre à ces attentes. Cependant, ces derniers devront également être conscients des préoccupations ressenties par la génération Y en matière sécurité et de confidentialité.

télécharger enquête Toluna et Sensefuel 2016

Source: www.emarketer.com

Pour aller plus loin: