Hors voyages, le marché transfrontalier en ligne en Europe a représenté un chiffre d'affaires de 108,75 milliards d'euros en 2019. Il s'agit d'une augmentation de 14,4% par rapport à l'année précédente. La part de ventes en ligne crossborder représente 23,55% du total des ventes en ligne en Europe.

La part transfrontalière du e-commerce en Europe n’a été que légèrement supérieure à ce qu'elle était l'année précédente. La plupart des échanges transfrontaliers en Europe (55%) sont générés par des acteurs de l'Union européenne. Leur part de marché a augmenté de 3% par rapport à 2018.

Ces données proviennent de la deuxième édition du classement "Top 500 Cross-border Retail Europe" de CBCommerce. L'organisation a dressé une liste des entreprises de e-commerce les plus solides d'Europe, en mettant l'accent sur les performances transfrontalières. C’est Ikea Group qui prend la position de leader dans le TOP 500 Cross-Border Retail Europe; le détaillant suédois de meubles, dont les ventes crossborder ont connu une hausse de 21%, a réalisé un chiffre d'affaires transfrontalier de 4,6 milliards d'euros en 2019. Le secteur de la mode est très présent - il représente à lui seul 47 % des sites listés - avec H&M et Zara occupant la deuxième et troisième place du podium, ainsi que le néerlandais C&A et l'allemand Zalando en sixième et septième position.

Ne manquez pas notre article : L'impact environnemental du e-commerce transfrontalier

Nouveau top 10

Il y a des changements significatifs par rapport au top 10 de l'année précédente. Lego, C&A, Smyths Toys et TomTom sont entrés dans la liste, tandis que Pandora, Thomann, Jack & Jones et Swarovski ont chuté dans le classement.

TOP-500-Cross-Border-Retail-Europe

Ne manquez pas notre article : [Étude consommateurs] L'expansion du e-commerce à travers l'Europe survivra au Covid-19

Comment  le top 500 est-il calculé ?

CBCommerce a commencé son top 500 des entreprises transfrontalières les plus solides l'année dernière. L'organisation classe les acteurs du e-commerce en pondérant quatre facteurs : le montant des ventes transfrontalières en ligne en Europe (16 pays en Europe occidentale et en Scandinavie), les indicateurs SEO couvrant les performances transfrontalières, un score transfrontalier déterminé sur la quantité d'actifs pays et le nombre ainsi que le pourcentage de visiteurs transfrontaliers.

Comme l’affirme l'organisation, il y a également d'autres paramètres qui affinent le classement. Ce sont : la confiance des consommateurs envers la marque, le pourcentage de recherche organique, le nombre de langues, les devises et les méthodes de paiement, et la disponibilité de l'offre locale (services de transport et de stockage).

crossborder500

Remarque concernant l'étude : lorsque les chercheurs parlent d’Europe, ils se réfèrent principalement aux pays d’Europe occidentale et du nord, appelés EU16.

observatoire des pratiques de recherche 2020

Source : ecommercenews.eu

Vu dans cet article :

Pour aller plus loin :