D'après les prévisions de 451 Research - société d’analyse du secteur des technologies de l’information - le nombre de transactions m-commerce dépassera celui des transactions e-commerce à l'échelle mondiale, d'ici 2019. La Chine ouvrira la voie, devenant cette année le premier pays dont les dépenses en ligne dépassent les 1 000 milliards de dollars, les appareils mobiles y étant la principale porte d'entrée du commerce numérique.

Les paiements mobiles sans contact dépasseront également les 1 000 milliards de dollars dans le monde cette année, avec des services comme Apple Pay et Google Pay qui augmenteront à un taux de croissance annuel de 30,7% d'ici 2022. Malgré cette croissance, les paiements sans contact ne représenteront cette année que 1,4 % des ventes au détail mondiales des magasins physiques et n'atteindront que 3,8 % en 2022.

Dans le monde, le taux de vente du commerce en ligne augmentera de plus de six fois, pour atteindre 5,8 billions de dollars d'ici 2022, les consommateurs se tournant de plus en plus vers les canaux en ligne et mobiles pour effectuer des achats qu'ils auraient traditionnellement effectués dans les magasins. Selon 451 Research, les méthodes d'achat en ligne comme le click-and-collect et la pré-commande via mobile aident à stimuler cette croissance.

Ne manquez pas notre article : 2018 : Quand le m-commerce transforme le retail

451 Research confirme les prévisions d'autres chercheurs qui s'attendent à ce que la croissance des ventes sur les canaux en ligne continue de surpasser celle des ventes effectuées en magasins, avec le mobile en tête. Cela signifie que les détaillants traditionnels devront continuer à s'adapter à l'évolution des préférences des consommateurs et prendre en compte dans leur stratégie : les appareils mobiles, les moteurs de recherche, les fournisseurs de solutions e-commerce pour prendre des décisions éclairées. Selon 451 Research, le commerce numérique représentera 10,2 % en 2018 et 17,3 % en 2022 de l'ensemble des ventes au détail dans le monde.

Pour les marchés en développement comme la Chine, les appareils mobiles sont la principale plateforme informatique. Cela signifie que les plateformes mobiles seront de plus en plus le premier et souvent le seul point de contact entre les commerçants et les consommateurs. Selon le  magazine américain Forein Policy, la dépendance croissante de la Chine à l'égard des paiements électroniques inquiète les décideurs politiques qui craignent que la technologie mobile ne pousse les consommateurs pauvres ou âgés hors de l'économie.

Ne manquez pas notre article : Le marché du luxe en Chine boosté par le m-commerce

Parallèlement, l'adoption des paiements mobiles sans contact par le secteur du brick & mortar variera d'un pays à l'autre. Alors que de nombreuses zones urbaines de Chine sont pour la plupart “cachless”, les paiements mobiles ont été plus lents à se répandre parmi les consommateurs américains qui sont habitués à la facilité des paiements par carte bancaire.

Les consommateurs japonais résistent également aux paiements électroniques, les cartes de crédit et autres systèmes sans numéraire ne représentant que 20 % de tous les paiements des consommateurs, contre 90 % en Corée du Sud et 60 % en Chine.

Aux États-Unis, la chaîne de café Starbucks possède l'application de paiement sans contact la plus populaire, selon le cabinet de recherche eMarketer. Cette année, 23,4 millions de personnes âgées de 14 ans ou plus utiliseront l'application de la chaîne de cafés au moins une fois tous les six mois, pour faire un achat dans un établissement Starbucks. Le nombre de consommateurs américains qui utilisent le paiement mobile sans contact augmentera de 14,5 % pour atteindre 55 millions cette année, estime eMarketer. Pour la première fois, plus de 25 % des utilisateurs américains de smartphones âgés de 14 ans et plus effectueront un paiement mobile de proximité au moins une fois tous les six mois.

New call-to-action

Source : mobilemarketer.com

Pour aller plus loin :